Actu

Snapdragon 778G : Qualcomm lance une déclinaison allégée du Snapdragon 780G

20 mai 2021
Par Thomas Estimbre

Quelques semaines après la présentation du Snapdragon 780G, Qualcomm revient avec une nouvelle puce. Le Snapdragon 778G reprend les grandes lignes de son aîné, avec une gravure en 6 nm.

Qualcomm a dévoilé en mars le Snapdragon 780G, une puce orientée gaming et pourvue d’un modem 5G pour équiper les smartphones de milieu de gamme. Cette dernière à succéder au Snapdragon 765G, l’un de ses best-sellers sur les modèles abordables et compatibles avec la 5G. Outre des performances accrues, le Snapdragon 780G est la seconde puce de Qualcomm gravée en 5 nm, un privilège qui était jusqu’ici réservé au Snapdragon 888, le nouveau fleuron de l’entreprise. Ce modèle occupe ainsi une place particulière dans le catalogue de Qualcomm puisqu’il s’agit d’une puce « premium » malgré son positionnement.

 © Qualcomm
© Qualcomm

Pour l’accompagner, la firme de San Diego vient d’ajouter une nouvelle puce de la série 7 à son catalogue. Le Snapdragon 778G vient prendre la place du Snapdragon 768G – qui n’a pas connu une grande carrière en Europe – en reprenant de nombreux éléments du 780G. Toujours orientée gaming et photo avec une compatibilité 5G, la nouvelle puce de Qualcomm veut apporter certaines fonctions de la série « 8 » tout en restant plus abordable. Pour parvenir à cet équilibre, le Snapdragon 778G se présente avec une différence de taille par rapport au S780G. Le nouveau chipset bénéficie d’une gravure en 6 nm, contre 5 nm pour l’autre puce de la série « 7 » lancée en 2021.

Un « Snapdragon 780G Lite » pour le milieu de gamme

Les deux SoC partagent la même architecture avec la présence d’un modem 5G (le X53) et des cœurs Kryo 670, avec un design 4-4 (4x Cortex-A78 à 2,4 GHz et 4x Cortex-A55 à 1,8 GHz) contre un design en 1-3-4 pour le S780G. On s’attend toutefois à des performances comparables, en hausse de 40 % par rapport au Snapdragon 768G. Côté GPU, Qualcomm promet là encore des performances à la hausse avec la présence de l’Adreno 642L. La firme ne détaille par la partie graphique de sa puce, mais cette dernière sera très vraisemblablement un peu moins performante que celle du S780G qui bénéficie de l’Adreno 642.

Concernant la partie photo, le Snapdragon 778G hérite lui aussi d’un triple ISP (processeur de signal d’image) lui permettant de gérer jusqu’à 3 capteurs simultanément et d’enregistrer des images allant jusqu’à 192 mégapixels sur un seul module caméra. À l’image du GPU, on note toutefois qu’il s’agit d’une solution allégée (Spectra 570L) si on la compare à celle du Snapdragon 780G (Spectra 570), comme le note XDA-Developers.

Peu de surprise sur le plan de la connectivité avec le support du Wi-Fi 6 et 6E ainsi que du Bluetooth 5.2. Cette puce pourra aussi prendre en charge des écrans jusqu’à une définition Full HD+ avec un taux de rafraîchissement de 144 Hz. Un élément qui confirme son orientation gaming et doit permettre à Qualcomm de se renforcer face à MediaTek.

Qualcomm réagit face aux puces Dimensity de MediaTek

Son rival taïwanais MediaTek a le vent en poupe, et si Qualcomm règne sur le très haut de gamme, son rival fait mieux que se défendre sur le milieu de gamme avec ses puces Dimensity. C’est sans doute ce qui a poussé Qualcomm à réagir en complétant son Snapdragon 780G, qui n’est actuellement disponible que sur le Xiaomi Mi 11 Lite 5G. Le fabricant chinois fait d’ailleurs partie des constructeurs intéressés par le Snapdragon 778G, avec Honor, iQOO, Motorola ou encore realme. Les premiers smartphones équipés de cette puce sont attendus au deuxième trimestre 2021.

Article rédigé par
Thomas Estimbre
Thomas Estimbre
Journaliste
Pour aller plus loin