Actu

Google et Qualcomm s’accordent pour garantir 3 mises à jour Android

18 décembre 2020
Par Thomas Estimbre

Google et Qualcomm font un pas de plus pour faciliter les mises à jour Android. À compter de 2021, les smartphones sous SoC Snapdragon pourront recevoir trois mises à jour du système et quatre ans de correctifs.

Ces dernières années, Google n’a pas lésiné sur les efforts pour améliorer la fréquence de déploiement des mises à jour Android. La firme de Mountain View lutte contre la fragmentation de son OS et a apporté plusieurs réponses avec les projets Treble et Mainline. Google veut continuer dans cette voie et annonce un accord avec Qualcomm pour garantir quatre versions d’Android et quatre ans de mise à jour de sécurité aux plateformes Snapdragon. Le Snapdragon 888 sera le premier à profiter de cet accord qui vise à faciliter le déploiement des mises à jour Android.

 © Creative commons
© Creative commons

4 versions Android et 4 ans de mises à jour de sécurité

Pour bien comprendre ce nouvel accord entre Google et Qualcomm, il faut distinguer les années de support et les versions d’Android. Le géant de Mountain View assure que tous les smartphones sous Snapdragon lancés avec Android 11 pourront désormais prétendre à recevoir trois mises à jour du système, en plus de la version qu’ils embarquent. Ainsi, un appareil pourra connaître quatre versions d’Android différentes indépendamment de son nombre d’années d’existence. Concrètement, un modèle équipé d’un Snapdragon 888 et lancé sous Android 11 pourra profiter d’Android 12, 13 et 14, ce qui correspond à environ trois ans de mises à jour majeures. En revanche, ce même appareil aura désormais droit à quatre années de correctifs de sécurité.

 Google et Qualcomm ont dévoilé un nouveau système de mise à jour Android © Google
Google et Qualcomm ont dévoilé un nouveau système de mise à jour Android © Google

Pour les propriétaires de Pixel, cette annonce a comme un air de déjà vu puisque cette nouvelle politique se rapproche de celle actuellement proposée par Google pour ses smartphones. Lancé en octobre 2017, le Pixel 2 vient de recevoir sa dernière mise à jour après trois années d’existence et a connu Android 8.0 « Oreo » à son lancement jusqu’à Android 11. Cette politique de support est également celle choisie durant l’été par Samsung pour certains de ses modèles. Le leader du marché avait alors pris soin d’indiquer qu’il proposerait « trois mises à niveau de l’OS à partir d’Android 11 ».

Le fait de ne pas raisonner en nombre d’années de support se justifie par la date de sortie d’un smartphone. Un modèle lancé au premier semestre 2021 avec Android 11 aura connu quatre versions d’Android différentes dès 2023, soit deux ans après son lancement. En revanche, un appareil lancé en fin d’année 2021 avec Android 12 connaîtra sa quatrième version d’Android en 2024, soit trois ans après sa sortie.

Un accord pour améliorer le support chez les fabricants

Dans les faits, l’annonce conjointe de Google et Qualcomm ne changera pas grand-chose pour les Pixel et la plupart des appareils Samsung haut de gamme. Ces modèles continueront de prendre en charge trois mises à jour majeures du système, soit environ 3 ans de mises à jour. On note néanmoins une petite subtilité concernant les correctifs de sécurité qui pourront être proposés pendant quatre ans (soit 48 mois), contre environ 36 mois actuellement, comme le rappelle le site Android Police.

En revanche, cet accord pourrait améliorer la prise en charge des mises à jour chez les autres fabricants comme Xiaomi, Oppo, Asus, OnePlus, realme. Ces derniers ont prévu d’utiliser des puces Snapdragon dans leurs futurs smartphones.

Article rédigé par
Thomas Estimbre
Thomas Estimbre
Journaliste
Pour aller plus loin