Actu

Le tueur condamné grâce aux données de sa montre Garmin

20 janvier 2019
Par Romain Challand

Dans la région de Manchester, un criminel a fini derrière les barreaux grâce aux données récoltées par sa montre connectée Garmin Forerunner.

Cela faisait un moment que notre rubrique consacrée aux personnes trahies par leurs objets connectés n’avait plus ouvert ses portes. Mais aujourd’hui, la voici de retour avec une histoire un peu sordide. En effet, en Grande-Bretagne, un homme a été reconnu coupable du meurtre de deux personnes grâce aux données récoltées par sa montre connectée Garmin Forerunner, et condamné à la prison à perpétuité.

 @ Labo Fnac
@ Labo Fnac

En effet, Mark « Iceman » Fellows, un criminel de la région de Manchester, et joggeur assidu, était accusé depuis 2015 d’un double meurtre, celui de Paul Massey et son associé John Kinsella, deux autre criminels de la région. Malheureusement, l’enquête manquait visiblement de preuves, si l’on en croit les journaux britanniques, et la police a dû explorer de nouvelles pistes. C’est ainsi que les forces de l’ordre ont remarqué une montre Garmin au poignet du criminel, sur des photographies de lui participant à des courses locales, comme le 10 km du Grand Manchester. Une fois l’objet identifié, les autorités n’ont eu qu’à le récupérer au domicile du tueur, et en extirper les données.

Ne quittant visiblement pas sa montre GPS, les policiers ont remarqué des activités du tueur à proximité de la maison de Massey durant les mois qui ont précédé l’attaque. Ils ont ainsi pu déterminer la préméditation de l’acte, ainsi que la route que celui-ci a emprunté pour arriver puis quitter discrètement les lieux.

Ce n’est évidemment pas la première fois que des montres connectées permettent de mettre en évidence des crimes. De façon plus légère, ces objets connectées ont par le passé permis de démasquer une arnaque à l’assurance, ou encore de déceler la tricherie d’une joggeuse lors d’un semi-marathon.

Article rédigé par
Romain Challand
Romain Challand
Journaliste