Prise en main

Test smartphone GT Master Edition : Realme prend d’assaut le moyen de gamme

06 septembre 2021
Par Christian Ferreol
Test smartphone GT Master Edition : Realme prend d’assaut le moyen de gamme
©dr

Directement dérivé du modèle haut de gamme Realme GT, un smartphone aux performances détonantes, le Realme GT Master Edition propose, contrairement à ce que son nom pourrait laisser penser, une alternative plus abordable mais tout aussi séduisante. Voyons ce qu’il en est avec un petit test.

Une belle déclinaison

Le Realme GT, que nous avions testé il y a quelques mois, s’était révélé très réussi et particulièrement bien placé en termes de prix, offrant des performances dignes du haut de gamme, et ceci pour un tarif des plus attractifs. Le Realme GT Edition que nous testons aujourd’hui entend s’en inspirer. Le nom de Master Edition est un peu trompeur puisqu’il s’agit non pas d’une édition encore plus aboutie mais bien d’une déclinaison qui entend proposer la quasi-totalité des points fort du Realme GT pour un tarif encore plus contenu.

Pour ce faire, Realme a doté son smartphone de caractéristiques qui parlent d’elles-mêmes. On retrouve ainsi l’écran Amoled 6,43’’ du GT, lequel offre une fréquence de rafraichissement de 120 Hz et une résolution Full HD+. Il conserve également la charge rapide Superdart 65w du GT ; le smartphone se recharge ainsi intégralement en… 32 minutes ! La version de test dispose de 256 Go d’espace de stockage interne -non extensible- et de 8 Go de mémoire vive. Notons que le Realme GT Master Edition propose une fonction DRE (Dynamic RAM Expansion Technology) qui permet, lorsque le stockage interne l’autorise, de « piocher » jusqu’à 5 Go pour les attribuer à la mémoire RAM.

test_Realme_GT_Master_13

Disponible pour la première fois sur le marché européen, le processeur est un Snapdragon 778G certes un peu moins impressionnant que le Snapdragon 888 du GT, mais qui reste très performant. Il amène notamment la compatibilité 5G, une AI (intelligence artificielle) optimisée, la gestion du flux de 3 capteurs photos en simultané et un bon comportement en jeu vidéo (d’où le G). Il est aidé en cela par la présence d’un système de refroidissement hérité du modèle GT et qui garantit des températures maitrisées lors de vos sessions de jeux.

Coté connectivité, il propose du wifi 6, une puce NFC, un double emplacement pour carte SIM 5G et du Bluetooth 5.2. Parmi ses autres caractéristiques on peut citer son port USB type C compatible OTG, son capteur d’empreinte sous l’écran ou encore sa batterie 4300 mAh.

test_Realme_GT_Master_10

Le Realme GT Master Edition propose un triple capteur photo 64 MP + 8 MP + 2 MP. Mais il se distingue surtout du Master GT -et de la masse des smartphones de sa catégorie- par son capteur secondaire 32 MPixels (contre 16 MPixels sur le GT) d’origine Sony, affirmant ainsi son désir de séduire les amateurs de selfies. Il propose aussi un mode Rue sur lequel nous reviendrons.

 test_Realme_GT_Master_11

Prise en main

Realme a largement communiqué sur la version cuir végan de son GT Master Edition. Désignée par Naoto Fukasawa et trouvant son inspiration dans le voyage là où le GT lorgnait du côté de la course automobile, cette version choisie par notre enseigne propose un style évoquant les valises à roulettes, pour un résultat très réussi.  

Voyager gery-3(3840x2160).png(副本)

Hélas ce n’est pas cette version qui m’est passée entre les mains. Plus classique, le modèle Cosmos Black n’est reste pas moins classieux avec son coloris anthracite brillant. Le style général est moins original mais très élégant, avec notamment des capteurs arrière harmonieusement intégrés, des bords arrondis, un écran borderless et un poinçon positionné sur le côté gauche en haut et accueillant le capteur à selfies. Le Realme GT Master Edition mesure 15,92 x 73,5 mm pour une épaisseur de 8 mm et un poids de 174 g (180 g et 8,7 mm pour la version cuir végan).

test_Realme_GT_Master_17

La prise en main est assez évidente, avec un positionnement des touches volume et allumage / extinction bien pensé. La coque arrière ne marque guère les traces de doigts mais peut en revanche se révéler glissante. Notons que, comme pour le GT, Realme a choisi de conserver une prise casque. Le double logement pour carte SIM est positionné sur le côté gauche et est, comme vu plus haut, dépourvu d’emplacement pour carte mémoire, dommage.

Il est fourni avec son chargeur Superdart et, comme la marque en a pris l’habitude, une coque de protection, ici d’un gris un peu austère. Le Realme est également fourni avec une protection d’écran préinstallée. 

test_Realme_GT_Master_14

Affichage et interface, on aime 

Pas de surprise sur ce critère, on retrouve la qualité d’écran du Realme GT. Comme sur ce dernier, il est conseillé de passer par les réglages pour adapter la luminosité et la tonalité d’affichage selon vos gouts. On peut aussi adapter fréquence de rafraîchissement de l’écran en passant à 60 Hz pour économiser la batterie, la maintenir à 120 Hz pour un résultat toujours optimal ou encore laisser le système sélectionner la fréquence de manière automatique.

Du point de vue interface, le Realme GT Master Edition propose la surcouche maison Realme UI en version 2.0, basée sur Android 11. Moins chargée que sur le GT, elle propose -entre autres- les principales applications de réseaux sociaux et de vidéo, ainsi que quelques applications Realme. Il est très aisé de supprimer celles qui ne vous intéressent pas directement depuis l’interface sans passer par les paramètres, ce qui vous permet de configurer votre smartphone à la carte.

test_Realme_GT_Master_13

On apprécie la fluidité de la surcouche Realme et les options de personnalisation. On peut ainsi changer le fond d’écran mais aussi le style des icones, la disposition des applis, l’animation du capteur d’empreintes, etc. On peut aussi personnaliser l’éclairage des bords qui vous indiquent une notification lorsque l’écran est éteint.

Multimédia : bien mais…

On avait beaucoup apprécié la qualité vidéo du Realme GT, on prend les mêmes et on recommence avec le Realme GT Master Edition qui se montre particulièrement appréciable quand la qualité de la vidéo suit. La bande annonce du film Infinite lui permet ainsi de montrer son excellence dans le rendu des noirs, ce qui n’a rien d’étonnant avec la technologie de sa dalle.

test_Realme_GT_Master Edition_5

Même punition avec la bande annonce du Dune de Denis Villeneuve.

test_Realme_GT_Master Edition_1

Le son du haut-parleur, bien que correct, se montre un peu directif et a tendance à saturer dans les aigus lorsqu’on le pousse dans ses retranchements. La spatialisation n’est pas au niveau de celle du GT, qui était excellente et proposait le Dolby Atmis. Le Realme tire en revanche son épingle du jeu en mode Bluetooth. Il gère ainsi le codec aptX HD, comme j’ai pu le vérifier sur un casque Bowers & Wilkins PX. Les plus mélomanes se tourneront vers la prise casque qui offre une puissance suffisante et une bonne restitution y compris sur des casques un peu exigeants.

Photo, la polyvalence

La prise de vue sur le Realme GT Master est satisfaisante. Le niveau des détails et la restitution des couleurs en mode photo sont au niveau attendu, sans atteindre bien entendu l’excellence des modèles haut de gamme.

test_Realme_GT_Master Edition_3

En condition de basse luminosité, le constat est un peu moins favorable, avec notamment une mise au point plus aléatoire et une rapidité d’exécution perfectible. 

test_Realme_GT_Master Edition_2

test_Realme_GT_Master Edition_9

En mode portrait il s’en tire bien, avec ici une mise au point efficace. On dénote cependant une tendance au lissage qui donne un résultat un peu artificiel.

test_Realme_GT_Master Edition_8

La marque met en avant la qualité du capteur secondaire, et je peux confirmer qu’il se débrouille très bien sur ce critère, surpassant même le Realme GT qui se « contente » d’un capteur 16 MPixels. Le résultat est très satisfaisant avec un bel effet bokey, mais la tendance au lissage reste présente, quoique moins sensible.

test_Realme_GT_Master_15

Autre point fort de ce smartphone, le mode Rue dont nous parlions en introduction de ce test. Il propose une capture instantanée par stabilisation numérique et un rendu réaliste basé sur l’étude d’une vaste bande de données de photographies de rue. Et à l’usage ça fonctionne vraiment pas mal, comme on peut le voir. Avec cette photo prise en bord de Seine en marchant.

IMG20210905111848

Jeu vidéo, même pas peur !

Dire que le Realme GT Master est un smartphone gamer serait un peu exagéré, mais il permet de cependant de jouer confortablement y compris avec des jeux voraces en ressources. Testé sur Asphalt 9, le Realme GT n’a pas montré de signe d’échauffement excessif, signe que le système de refroidissement à chambre vapeur tient ses promesses. Logiquement un cran en dessous du Realme GT qui tire le meilleur parti d’un des processeurs les plus puissants du marché, Le GT Master permet de jouer très confortablement et en faisant peu de concessions sur la qualité d’affichage.

test_Realme_GT_Master Edition_6

Autonomie, un point fort

Sur ce point, le Realme GT Master surpasse le maitre, offrant une autonomie confortable qui permet de tenir une bonne journée et demie, voire plus en mode économie d’énergie. Et pour les forcenés du smartphone, on retrouve avec plaisir la charge ultra rapide qui permet de retrouver une autonomie consistante en très peu de temps. Pour rappel, Realme recommande l’utilisation du chargeur d’origine pour pouvoir en bénéficier.

Conclusion

Les points positifs

– Qualité d’affichage

– Autonomie

– Performances

– Très correct en photo

– Finitions soignées

– Rapport qualité-prix

– Charge rapide

Les points négatifs

– Pas de lecteur de carte mémoire

– Son perfectible

Un peu moins puissant et un peu moins brillant en multimédia, le Realme GT Master n’en marche pas moins sur les traces du GT en proposant des performances de haut niveau pour un tarif bien plus abordable. Sans réel gros point faible, il comblera les utilisateurs en quête d’un smartphone puissant, complet, doté d’un bel affichage, d’une autonomie confortable et d’un design valorisant. Le tout étant proposé au tarif conseillé de 399 € en offre de lancement pour la version 8G /256 Go (accompagnée d’une paire d’écouteurs True Wireless à réduction de bruit Buds Air 2 Neo True), on comprend mieux comment Realme est devenue la marque de smartphones affichant la plus belle progression du marché en 2021 !

Article rédigé par
Christian Ferreol
Christian Ferreol
Conseiller fnac.com high tech
Sélection de produits