Prise en main

Test de la Nest Audio : l’enceinte connectée de Google en net progrès

19 octobre 2020
Par Christian Ferreol
Test de la Nest Audio : l’enceinte connectée de Google en net progrès
©dr

Venant remplacer la Google Home, la toute première enceinte connectée de Google, la Nest Audio se présente avec de nouvelles ambitions sonores et un design remanié. Voyons si elle tient ses promesses avec un petit test.

On change tout ou presque

Plus grand-chose à voir au niveau design entre la Google Home et la Nest Audio. La première arborait un style affirmé, certes réussi mais qui ne facilitait par forcément son intégration dans tous les intérieurs. La Nest Audio adopte un style plus discret et plus raffiné, d’inspiration nordique, tout aussi réussi mais qui lui permet de se faire oublier.

Nest_Audio

En recevant la Nest Audio, on est surpris pas le poids de la boite. La présentation est élégante et sobre. Bien que compacte (17,5 cm de hauteur pour une base de 12,4 cm et une profondeur de 7,8 cm) la Nest Audio accuse un poids de 1,2 kg. Le modèle de test est de coloris Galet (gris clair) mais elle existe également en version Charbon (Noir).

Nest_Audio

Contrairement à la Google Home, l’intégralité de la Nest Audio est recouverte d’un tissu acoustiquement transparent. La face arrière laisse apparaitre le connecteur d’alimentation propriétaire, un logo de la marque légèrement en relief et un bouton physique pour désactiver le micro.

Bien que la face avant paraisse totalement dépouillée, elle dissimule en réalité 3 touches tactiles positionnées sur la partie haute (volume +, pause/marche et volume -) ainsi que 4 indicateurs lumineux qui renseignent lors des étapes de la configuration, s’allument lorsque que l’on sollicite Google Assistant et restent allumés lors que l’on désactive le micro. Notons qu’ils renseignent également sur le niveau de volume.

test_Nest_Audio

Nest_Audio

La simplicité de Google Assistant

Le premier point fort de cette enceinte, comme toutes les enceintes connectées Google d’ailleurs, est la simplicité de la mise en route. On allume son enceinte, on installe l’application Home sur son smartphone et on se laisse guider, tout simplement. Le tout prend quelques minutes et reste largement abordable y compris pour les moins technophiles.

On configure tout aussi aisément ses objets connectés (lampes Hue, téléviseur sous Android TV, thermostat connecté, etc.) ou les services musicaux en les liant à la Nest Audio via l’application Home. Tout n’est pas parfait pour autant. Notamment, on déplore le nombre de services musicaux disponibles via l’application qui reste limitée puisqu’il faut se contenter essentiellement de YouTube Music, Deezer, Tune In et Spotify.

Il reste cependant possible de caster le son directement depuis l’application de votre service musical vers la Nest Audio, mais c’est moins pratique. Ce qui l’est toujours autant, c’est de pouvoir demander à sa Nest Audio de lancer ou de relancer l’épisode de One Piece que vous souhaitiez voir à partir de Netflix sur votre Android TV. Pas indispensable certes mais bien cool.

 test_Nest_Audio

Un fois le tout configuré, on s’intègre très vite dans le monde de Google Assistant. La reconnaissance vocale est toujours plus performante, et on note de gros progrès depuis l’expérience proposée lors de la sortie de la Google Home. La Nest Audio réagit à un OK Google lancé de l’autre côté d’un salon de 35 m², y compris avec un bruit de fond ou pendant une écoute musicale. Google Assistant est reconnu comme le plus pertinent des assistants vocaux par la précision ainsi que par l’exactitude de ses réponses, autant que par la compréhension des questions posées, et cela se confirme avec la Nest Audio.

Du point de vue ergonomique, on tâtonne un peu au début pour bien positionner le doigt en utilisant les touches tactiles, car elles sont invisibles. Mais très vite elles tombent sous la main. En revanche, et la Nest Audio n’est pas la seule enceinte connectée dans ce cas, on aurait aimé disposer d’un bouton pour éteindre complétement l’enceinte sans devoir la débrancher.

 test_Nest_Audio

Un bond en avant sonore

C’est clairement sur le point du son que la Nest Audio marque une rupture avec la Google Home. Le son est d’’une qualité en net progrès, avec une bande passante plus large, une pression sonore plus importante et une plus grande polyvalence. On n’ira pas jusqu’à dire qu’une Nest Audio saura remplacer votre chaine hifi ou même des enceintes connectées haut de gamme, mais elle convient parfaitement en enceinte d’appoint pour une chambre, une cuisine ou un bureau.

test_Nest_Audio

Testée sur du rap, du jazz, du zouk, de la bossa nova ou encore de la chanson française avec notamment le tout dernier Francis Cabrel, la Nest Audio propose un rendu encore un peu brouillon dans les basses, surtout quand on pousse le volume. Du coup, le medium et à un moindre niveau l’aigu paraissent un peu en retrait. Mais le plaisir d’écoute reste bien présent et le son est vraiment agréable surtout venant d’une si petite boîte.

Nest_Audio

La puissance disponible n’est pas énorme donc mais elle est largement suffisante pour une écoute domestique dans une pièce commune. Pour ceux qui ont la chance de disposer d’un grand espace, il est possible de connecter deux Nest Audio en stéréo. Je n’ai hélas pas pu tester cette configuration, ne disposant que d’un exemplaire en test.

En revanche, disposant d’une enceinte Google Home et en exploitant les fonctionnalités multiroom des deux enceintes, j’ai pu passer alternativement de l’une à l’autre. Et le verdict est sans appel, la Nest Audio apporte plus de présence, plus de puissance, une scène sonore moins étriquée et un médium-aigu bien plus fin associé à un grave mieux tenu. 

On a aimé On a moins aimé
Le nouveau design  Tenue en puissance
La fabrication Basses encore brouillonnes
Les progrès en audio Peu de coloris disponibles
La simplicité  
Les commandes vocales  
Le prix  
Le packaging  

Google frappe juste avec cette Nest Audio qui progresse sur tous les plans par rapport à la génération précédente, tout en maintenant un tarif inchangé. Avec son positionnement tarifaire à moins de 100 euros, on peut prédire sans trop de risques de se tromper que le Nest Audio figurera en bonne place parmi les cadeaux stars de cette fin d’année. La bataille sera rude avec le HomePod Mini d’Apple qui arrive bientôt. 

Article rédigé par
Christian Ferreol
Christian Ferreol
Conseiller fnac.com high tech