Test Labo

Test Labo de la Huawei Sound Joy, une enceinte Bluetooth performante mais perfectible

22 janvier 2022
Par Régis Bertrand, Driss Abdi
La Huawei Sound Joy.
La Huawei Sound Joy. ©Huawei

Huawei et Devialet s’associent une fois encore pour proposer une nouvelle enceinte portable Bluetooth. Que vaut la Huawei Sound Joy face à ses concurrentes de dernière génération ?

En résumé

Note LABOFNAC

On en attendait forcément beaucoup de la part d’une enceinte conçue en partenariat avec Devialet. Et si la Huawei Sound Joy ne fait pas de miracles, elle n’a rien à envier à ses concurrentes. La qualité audio est satisfaisante, même si on n’évite pas la distorsion à volume élevé à l’instar des autres enceintes portables de cette taille. Dans tous les cas, la Huawei Sound Joy est une petite enceinte efficace dotée d’une excellente autonomie.

Note technique

Les plus et les moins

Les plus
  • La qualité de fabrication
  • L’autonomie de la batterie
Les moins
  • La distorsion à volume élevé

Détail des sous notes

Réponse en fréquences
La note de réponse en fréquence permet de savoir si le système audio est capable de retranscrire l’ensemble des fréquences de manières fidèles sans suraccentuation ni sous-accentuation
Puissance sonore
Cette note exprime la capacité de l’appareil à produire un son fort, sans déperdition de qualité (sans distorsion)
Rapport Puissance/volume
Plus l’enceinte est compacte, et moins il est facile de produire un son puissant de qualité. Cette note est à destination des personnes soucieuses du gain de place
129,99€
139,99€
En stock
Note LABOFNAC
Acheter sur Fnac.com

Notre test détaillé

Ergonomie / Prise en main

Huawei n’est pas seulement un constructeur de smartphones. Si ces derniers ont fait sa renommée dans nos contrées, le géant chinois propose moult produits : de l’ordinateur portable au routeur, en passant par les processeurs et même la voiture, en partenariat avec le constructeur Seres. Rien d’étonnant alors de voir arriver une enceinte Bluetooth pour profiter de l’engouement du public pour ce genre de produit.

Huawei Sound Joy
©Driss Abdi/L’Éclaireur Fnac

Pour autant, Huawei n’a pas développé la Huawei Sound Joy tout seul de son côté. Là encore, il s’agit d’un produit issu de la collaboration avec une autre marque de renom, en l’occurrence Devialet, dont la réputation n’est plus à faire. Si ce dernier s’était illustré tant en matière de design que de qualité audio avec son impressionnante enceinte Phantom, la Huawei Sound Joy est on ne peut plus classique. Elle se présente sous la forme d’un cylindre de 202 mm habillé de tissu maillé. Facile à transporter, l’enceinte se décline dans deux coloris, noir ou vert.

Huawei Sound Joy
©Driss Abdi/L’Éclaireur Fnac

Au premier coup d’œil, difficile d’ignorer la ressemblance flagrante avec deux incontournables du marché, la Flip de JBL et la Boom d’Ultimate Ears. Cette dernière fut d’ailleurs la première à afficher les gros boutons + et – pour régler le volume en un clin d’œil. Des boutons que l’on retrouve d’ailleurs sur la Huawei Sound Joy. Cette dernière arbore également un anneau LED multicolore qui n’a pas qu’une fonction décorative. En effet, il permet de visualiser instantanément le niveau sonore ou de surveiller l’autonomie de la batterie en fonction de l’intensité lumineuse.

Huawei Sound Joy
©Driss Abdi/L’Éclaireur Fnac

Cinq boutons prennent place près de la dragonne. De haut en bas, ils permettent d’allumer ou d’éteindre la Huawei Sound Joy, d’activer l’assistant vocal du smartphone, de lancer la lecture ou de la mettre en pause, de lancer le jumelage en Bluetooth (il est également possible de réaliser cette opération via le NFC avec les appareils Android compatibles), et de connecter deux Sound Joy pour bénéficier d’un son en stéréo. Plus original encore, cette dernière opération peut être réalisée simplement en secouant les deux enceintes l’une à côté de l’autre. Notez qu’il n’y a aucun bouton pour passer à la chanson suivante et précédente, vous obligeant à utiliser la source audio. Par ailleurs, un port USB type C est présent pour recharger la batterie.

Huawei Sound Joy
©Driss Abdi

D’autre part, la Huawei Sound Joy peut être utilisée en position verticale ou horizontale. Dans ce dernier cas, des petits patins en caoutchouc sont intégrés, qui lui évitent de rouler sur le support. Posée à la verticale, l’enceinte est dotée d’évents qui la surélèvent légèrement pour autoriser l’excursion du haut-parleur. L’enceinte se devait d’être étanche, comme ses concurrentes, ce que confirme son indice IP67. Elle résistera donc à l’immersion jusqu’à un mètre de profondeur pendant 30 minutes.

Huawei Sound Joy
©Driss Abdi/L’Éclaireur Fnac

Par ailleurs, comme toutes les enceintes Bluetooth de ce type, la Huawei Sound Joy est dotée d’un micro. Ou plutôt de trois micros qui lui permettent de faire office de kit mains libres, ou de contrôler l’assistant vocal du smartphone comme on l’a vu plus haut. Lors des appels, la voix de notre correspondant est bien audible, quoiqu’un peu étouffée. De l’autre côté, notre interlocuteur profite lui aussi d’une qualité audio correcte, malgré la présence d’écho.

Huawei Sound Joy
©Driss Abdi/L’Éclaireur Fnac

Enfin, la Huawei Sound Joy est un objet connecté à part entière qui peut aussi être associé à une application mobile Huawei AI Life. Disponible sur Google Play et sur l’App Store d’Apple, elle n’est cependant pas compatible avec les appareils iOS, comme c’est clairement indiqué sur le site du constructeur. Il faut donc obligatoirement utiliser un smartphone sous Android 5.1 ou plus récent. Qu’on le veuille ou non, l’application nous impose de nous inscrire. Pire encore, on se demande bien pourquoi il est nécessaire de fournir autant d’informations personnelles pour une enceinte Bluetooth : localisation, mais aussi date de naissance, e-mail et même un numéro de téléphone. Et n’imaginez pas saisir des données incorrectes, l’application prenant le soin de vous envoyer un SMS et un email afin de vérifier la véracité des informations saisies.

©L’Éclaireur Fnac

Reste ensuite à appairer la Huawei Sound Joy à l’application. Cependant, alors que l’enceinte est bien reconnue et connectée à notre smartphone Android, l’application n’a jamais réussi à la détecter. Impossible également de faire une recherche manuelle, l’enceinte n’apparaissant pas encore dans la liste des produits supportés. Nous avons fini par abandonner après plusieurs tentatives infructueuses. Mais, qu’on se rassure, la Huawei Sound Joy fonctionne parfaitement sans l’application, bien qu’elle soit indispensable pour régler des paramètres tels que les effets sonores, le niveau des graves (aucun égaliseur n’est proposé), les effets lumineux ou encore la gestion des appareils associés.

Mise à jour du 26 janvier

Huawei nous a recommandé d’installer l’application via le QR code qui figure sur la boite de la Huawei Sound Joy plutôt que le Google Play Store. Une recommandation importante pour bénéficier de la dernière version. Celle-ci fonctionne effectivement parfaitement. L’enceinte est immédiatement détectée par notre smartphone, et nous avons été en mesure d’utiliser les fonctionnalités ci-dessous.

Réponse en fréquences
8.4
La note de réponse en fréquence permet de savoir si le système audio est capable de retranscrire l’ensemble des fréquences de manières fidèles sans suraccentuation ni sous-accentuation
Bande passante
Courbe de réponses en fréquences mettant en évidence, les différences entre la barre de son testée et la meilleure et la pire des barres de son.
©Labo Fnac

On l’a dit plus haut, la Huawei Sound Joy a été conçue en partenariat avec Devialet. L’enceinte renferme quatre haut-parleurs. Un haut-parleur oval de 50×75 mm sur la partie supérieure la plus proche de l’anneau lumineux. Doté d’un diaphragme en fibre de carbone, il délivre une puissance de 20 W. Celui-ci surmonte un tweeter à dôme de soie de 19 mm avec une puissance de 10 W. Enfin, deux radiateurs passifs prennent place sur les extrémités. Ces derniers sont surmontés par le logo Devialet qui vibre au son de la musique avec une excursion jusqu’à 16 mm. Une conception que propose déjà JBL sur sa Flip, par exemple.

Toutes les enceintes sont soumises aux mêmes protocoles de tests acoustiques dans notre chambre anéchoïque. Afin de comparer leurs performances, nos mesures sont réalisées sans activer les profils audio et autres réglages quand ils sont disponibles. Raison pour laquelle nous n’avons pas utilisé l’application mobile de la Huawei Sound Joy pendant les tests en Labo. Enfin, notez que ces derniers ont tous été réalisés en posant l’enceinte à la verticale.

La bande passante de la Huawei Sound Joy est très correcte. Elle débute à 63 Hertz et affiche une courbe plus ou moins linéaire jusqu’à 1,25 kHz. L’enceinte affiche une présence plus élevée dans les médiums et les aigus, qui montent jusqu’à 16 kHz.

De plus, nous réalisons aussi des tests de bande passante à 30 et 45 degrés en plus des mesures de face pour évaluer la directivité de l’enceinte. Quel que soit l’angle, la Huawei Sound Joy offre un rendu similaire et toujours satisfaisant, notamment dans les médiums et les aigus.

Puissance sonore
5.3
Cette note exprime la capacité de l’appareil à produire un son fort, sans déperdition de qualité (sans distorsion)
Puissance accoustique à 100 Hz
88 dB
Rapport puissance/volume
10

Par ailleurs, pour mesurer le niveau de graves, nous autorisons un taux de distorsion de 10 %. Celle-ci équivaut à 20 dB entre l’harmonique 3 et la fondamentale. Nous avons mesuré 67 dB à 60 Hz, 82 dB à 80 Hz et 88 dB à 100 Hz. Concrètement, on touche ici au principal défaut de la Huawei Sound Joy. L’enceinte peine à assurer un niveau élevé dans les graves, la saturation arrivant rapidement en augmentant le volume d’écoute. Ce qui n’a rien de bien étonnant s’agissant d’une petite enceinte portable.

Durée moyenne autonomie
24:45:30
Fonctionnement sur batterie
Oui

D’autre part, nous avons mesuré une autonomie de 24h45 en réglant le volume à 70 dB à 50 cm du micro. Des valeurs qui sont plus élevées que celles qui ont été utilisées par le constructeur (volume à 36 %, soit 65 dB à un mètre). Il est donc possible d’atteindre les 26 heures d’écoute en fonction du type de musique et du niveau d’écoute. Huawei indique également que la Huawei Sound Joy est compatible avec la recharge rapide de 40 W. Il est donc possible de bénéficier d’une heure d’écoute après seulement dix minutes de charge

Bluetooth
Oui

Enfin, nous avons évalué la sensibilité du Bluetooth. Nous utilisons un atténuateur et une cage de Faraday afin de simuler la puissance du signal jusqu’à la perte de connexion. Le niveau d’atténuation de la Huawei Sound Joy s’établit à 48 dB. Pour mémoire, le niveau le plus élevé parmi toutes les enceintes Bluetooth testées au Labo est de 55 dB. À l’inverse, la plus mauvaise enceinte affichait 20 dB. La Huawei Sound Joy bénéficie donc d’un très bon signal Bluetooth.

Connectiques et fonctionnalités

Prise jack
Non
Wifi
Non
Bluetooth
Oui
Ethernet
Non
NFC
Non

Dimensions & poids

Volume
1 l
Poids
684 g
Dimensions
70x200x70 mm

Conclusion

Note LABOFNAC

On en attendait forcément beaucoup de la part d’une enceinte conçue en partenariat avec Devialet. Et si la Huawei Sound Joy ne fait pas de miracles, elle n’a rien à envier à ses concurrentes. La qualité audio est satisfaisante, même si on n’évite pas la distorsion à volume élevé à l’instar des autres enceintes portables de cette taille. Dans tous les cas, la Huawei Sound Joy est une petite enceinte efficace dotée d’une excellente autonomie.

Note technique

Détail des sous notes

Réponse en fréquences
Puissance sonore
Rapport Puissance/volume

L’avis des clients Fnac

Voir tous les avis
La note des clients Fnac 4.5 (16 avis)
Article rédigé par
Régis Bertrand
Régis Bertrand
Responsable des tests enceintes et chaînes audio
Driss Abdi
Driss Abdi
Journaliste