Test Labo

Test Labo du Bose QuietComfort Ultra Headphones : que vaut l’ultra haut de gamme de Bose ?

21 novembre 2023
Par Jean-Charles Frelier, Fouad Bencheman
Test Labo du Bose QuietComfort Ultra Headphones : que vaut l'ultra haut de gamme de Bose ?
©Bose

Dévoilé lors de la refonte de gamme opérée par Bose en septembre 2023, le QuietComfort Ultra Headphones est le nouveau vaisseau amiral des casques Bluetooth de la marque américaine. Succédant à l’excellent Headphones 700, sorti en 2019, ce casque vient concurrencer directement le WH-1000XM5 de Sony et l’AirPods Max d’Apple.

En résumé

Note LABOFNAC

Cette année, Bose décline son casque de référence, le QuietComfort, dans une version Ultra qui, vous l’imaginez, pousse les curseurs toujours plus loin. Mais force est de constater que les mesures du Labo tendent à rendre un verdict très proche du modèle d’origine. La signature sonore en « S » du casque est presque la même, tout comme l’autonomie mesurée à une petite vingtaine d’heures.

Toujours fort bien conçu, le QuietComfort Ultra ne souffre pas de distorsion et son application est à la fois fournie et simple à prendre en main.  Surtout, ce produit d’exception ravira les audiophiles autant que celles et ceux qui recherchent avant tout l’une des meilleures isolations du marché. Pour cela, il faudra tout de même mettre la main à la poche, car Bose augmente significativement le tarif de son casque premium, de 400 à 500 euros.

Note technique

Les plus et les moins

Les plus
  • La meilleure réduction de bruit du marché
  • Signature sonore favorisant les basses et les voix
  • Peu, voire pas de distorsion
  • Construction solide et élégante
Les moins
  • Aigus sous-représentés dans le spectre
  • Autonomie perfectible par rapport à la concurrence
  • Un codec aptX Adaptative restrictif
  • Un prix en hausse

Détail des sous notes

Réponse en fréquence
La note de réponse en fréquence permet de savoir si le système audio est capable de retranscrire l’ensemble des fréquences de manières fidèles sans suraccentuation ni sous-accentuation
Distorsion
Plus la note de distorsion est élevée et moins il y a de défaut, parasites ou décalage dans le signal sonore émis.
Sensibilité
Plus un casque est sensible et plus il aura un potentiel de puissance important.
Isolation
Cette note indique la capacité d'isolation du casque (elle intègre son isolation active et passive) C’est-à-dire, est-ce que lorsque j'utilise ce casque, je suis gêné par les bruits ambiants ?
Perturbation
Plus la note est haute et moins votre musique dérangera vos voisins ou personnes proches de vous
À partir de
499,99€
En stock
Note LABOFNAC
Acheter sur Fnac.com

Notre test détaillé

Nouveau design, réduction de bruit améliorée, audio spatial, puce Bluetooth dotée des fonctionnalités les plus modernes… Sur le papier, Bose apporte plus de nouveautés à son casque qu’il ne l’a fait pour ses récents écouteurs, baptisée eux aussi QuietComfort Ultra. Il faut dire que pour continuer à s’asseoir à la table des casques premium à succès, le constructeur américain était dans l’obligation de se retrousser les manches. Depuis 2019, deux nouvelles stars ont fait leur apparition, le très exclusif AirPods Max d’Apple (540 €) et le polyvalent WH-1000XM5 de Sony (400 €). 

Premier étonnement, Bose se met pratiquement au diapason tarifaire de la firme de Cupertino, puisque le nouveau QuietComfort Ultra Headphones se facture tout de même la bagatelle de 500 €, soit 100 € de plus que son prédécesseur. À ce prix, Bose n’a pas vraiment le droit à l’erreur : son nouveau casque se doit d’être proche de la perfection.

Design et ergonomie

Globalement réussie, l’esthétique de ce QuietComfort Ultra est un savant mélange entre les lignes du Bose QC 45 et celles du Headphones 700. Du premier, le casque reprend une articulation dotée de fourches qui permettent de faire pivoter les coques à 90 degrés. Du second, on retrouve un système d’agrandissement d’arceau coulissant discret et qui se manipule sans à-coups. 

©L'Éclaireur

Le design du dernier casque de Bose s’apparente à un dépouillement bien maîtrisé, ce qui lui confère un indéniable charme. On pourrait sans problème croire que ce produit a été désigné par Apple, ce qui est, en soi, un joli compliment. 

©L'Éclaireur

Au niveau des matériaux, là aussi, le constructeur américain fait étalage de son savoir-faire. Du plastique dense sur les coques et l’arceau, du cuir synthétique pour les coussinets et pour le rembourrage sous la tête, et de l’aluminium anodisé pour les branches. Le tout se marie à merveille, tandis que les finitions ne souffrent d’aucun défaut.

©L'Éclaireur

Contrairement à la tendance actuelle, le QuietComfort Ultra est pliable. Ce qui n’est pas le cas de son prédécesseur ni de ses deux concurrents du jour. Il se range donc avec facilité dans sa housse de transport rigide et sait se faire discret sur une table lorsqu’il est replié. 

©L'Éclaireur

En matière de confort, Bose fait encore figure de bon élève. À la fois doux et respirants, les larges coussinets enveloppent parfaitement les oreilles. Suffisamment rembourré, le repose-tête n’oppresse pas le haut du crâne, tandis que l’arceau propose un débattement assez confortable qui conviendra à toutes les morphologies de crâne. 

©L'Éclaireur

Pas plus lourd que ses concurrents (252 grammes), le QuietComfort Ultra peut se porter sur la durée en se faisant relativement oublier sur le crâne.

Expérience utilisateur et commandes

Pour les commandes, Bose fait un choix plutôt judicieux en mélangeant tactile et physique. Sur le bas de l’oreillette droite se trouve un bouton pour l’allumage et l’extinction, ainsi que pour l’appareillage Bluetooth. 

Situé juste au-dessus, l’autre bouton est multifonction. Selon votre action (appui simple, double, triple ou long), il permet de mettre en pause la musique, de passer à la piste précédente ou suivante ou de changer le mode d’écoute. 

©L'Éclaireur

Sous l’écouteur droit, une bande tactile en relief sert à gérer le volume via un glissement, tandis qu’avec un appui long une autre action s’offrira à vous (niveau de batterie, assistant vocal, son immersif ou encore un raccourci Spotify). Il vous suffira de la paramétrer dans l’application Bose Music.

Cette application dédiée est d’ailleurs très réussie. Elle s’apprivoise avec une facilité déconcertante. Dedans, il est possible d’accéder à de nombreux réglages comme le retour de la voix, la durée de mise en veille, le multipoint ou encore la détection de port. De plus, la création de scénarios permet de se paramétrer des profils d’écoute sur mesure. Dans ce domaine, Bose fait aussi bien que Sony en proposant une expérience utilisateur complète et ergonomique.

©L'Éclaireur

Le QuietComfort Ultra communique en Bluetooth 5.3 avec les codecs AAC, SBC et aptX Adaptative. Cependant, pour profiter de ce dernier, votre smartphone doit être obligatoirement compatible avec la certification Snapdragon Sound. Ce qui n’est pas le cas ni des iPhone, ni des Samsung Galaxy, ni des Pixels de Google. Voilà qui est regrettable. 

De plus, il est dommage que le port USB-C présent ne serve qu’à recharger le casque. Pour fonctionner en filaire, Bose propose certes une connexion mini-jack 2,5 mm vers 3,5 mm, mais cette dernière ne peut fonctionner que si le casque est allumé.

©L'Éclaireur

Enfin pour ne pas se laisser distancer sur le terrain de l’audio spatial, le QuietComfort Ultra propose un nouveau mode Immersif avec trois sous-modes. Simplement en stéréo, ainsi qu’avec ou sans suivi des mouvements de la tête.

Contrairement au casque d’Apple, cette écoute ne nécessite pas que vos sources soient encodées en Dolby Atmos, c’est le casque qui se charge directement de ce traitement. À l’écoute, le rendu est plutôt impressionnant en matière de scène sonore. Cette dernière devient bien plus large, mais perd fatalement en précision. Une fonctionnalité encore perfectible à utiliser de temps à autre. 

Général

Type de casque
Casque à arceau ouvert
Sous-Type de casque
Circum-aural
Casque pliable
Oui
Micro intégré
Oui
Confort
7

Réponse en fréquence

Réponse en fréquence
7.2
La note de réponse en fréquence permet de savoir si le système audio est capable de retranscrire l’ensemble des fréquences de manières fidèles sans suraccentuation ni sous-accentuation
Bande passante
©Labo Fnac
Note indice stax
7

Selon les données du Labo, la signature sonore du QuietComfort Ultra est très identique à celle de son prédécesseur, le Headphones 700. Bien présentes dès leur entame, les basses restent au-dessus de 10 décibels jusqu’à 125 Hz, puis perdent de la vigueur. Résultat, elles sont bien définies, mais manquent parfois d’explosivité. Certains coups de grosses caisses semblent ainsi légèrement diffus. 

En revanche, avec sa signature en « S », le QuietComfort Ultra accentue particulièrement les bas et les hauts médiums. C’est notamment visible sur les mesures du Labo avec un regain entre 500 Hz et 800 Hz, puis entre 2 kHz et 3,15 kHz. Les voix ont un caractère très démonstratif et semblent être au plus proche de nos oreilles. 

Malgré un rapide creux dans la première partie des aigus entre 4 kHz et 5 kHz, la suite de ce spectre est globalement réussie. Les aigus ont une belle teneur, quitte à parfois en faire trop, ce qui confère à l’écoute un aspect tranchant sur certains morceaux.

Distorsion

Distorsion
8
Plus la note de distorsion est élevée et moins il y a de défaut, parasites ou décalage dans le signal sonore émis.
Distorsion à 80 Hz
7
Distorsion à 100 Hz
7
Distorsion à 200 Hz
10

Comme vous pouvez le voir sur les résultats du Labo, le QuietComfort Ultra affiche une excellente distorsion à haut niveau, soit à 200 Hz. Pour le reste, même si la note maximale n’est pas atteinte, la distorsion est pratiquement inexistante et inaudible. 

Nous avons en revanche mesuré une latence d’environ 248 ms. Si sur les contenus vidéos, celle-ci se compense plutôt bien, le nouveau casque de Bose ne sera pas votre meilleur allié pour jouer à des jeux vidéo de type FPS. Sur ce point, il fait moins bien que l’AirPods Max d’Apple avec ses 170 ms

Sensibilité

Sensibilité
10
Plus un casque est sensible et plus il aura un potentiel de puissance important.
Sensibilité (en mV)
89 mV

Pas de faux pas ici pour le casque QuietComfort Ultra qui décroche la note suprême. Avec un volume à peine à la moitié, il est déjà possible de profiter pleinement et distinctement de ses contenus audio et vidéo. 

Isolation

Isolation
8.7
Cette note indique la capacité d’isolation du casque (elle intègre son isolation active et passive) C’est-à-dire, est-ce que lorsque j’utilise ce casque, je suis gêné par les bruits ambiants ?
Graphique de bande passante de l’isolation
Isolation fréquentielle passive et active (si un réducteur de bruit est présent)
©Labo Fnac

Disons-le d’emblée, le casque QuietComfort Ultra propose la meilleure réduction de bruit du marché. Nous n’en attendions pas moins de la part de la marque, qui est l’une des pionnières de cette technologie et qui ne nous a jamais déçus en la matière.

Dans les environnements bruyants (rues, transports, open space, magasins…), le QuietComfort Ultra fait des merveilles sur les fréquences graves et médiums. Comme le montrent les analyses du Labo, le casque se permet même un pic à près de 50 dB aux alentours de 3,15 kHz. 

Résultat, les voix sont parfaitement filtrées, si bien que pour entendre un interlocuteur proche de nous, il est obligatoire de soulever une oreillette. Pour ceux qui aiment travailler dans le calme, au bureau ou dans un café, c’est un réel plaisir d’usage. Au niveau des aigus, il n’est pas en reste, notamment grâce à son excellente isolation passive. C’est bien visible sur les données du Labo puisque c’est seulement à partir de 10 kHz que la réduction de bruit passe sous la barre des 40 dB.

Nous n’aurons également que des louanges concernant son mode Attentif. Ce dernier permet de tenir une conversation sans problème avec un interlocuteur tout en gardant le casque vissé sur la tête. Globalement, les bruits environnants sont reproduits avec une belle justesse et sans voile, tandis que la distance sonore est bien évaluée même en extérieur avec du vent. C’est dire !

Perturbation

Perturbation
10
Plus la note est haute et moins votre musique dérangera vos voisins ou personnes proches de vous
Bande passante perturbation
©Labo Fnac

Comme ses deux concurrents haut de gamme, le WH-1000XM5 et le AirPods Max d’Apple, le dernier casque de Bose obtient ici la note ultime du Labo. Même à volume puissant, le QuietComfort Ultra saura rester discret et ne dérangera pas votre entourage. Aucune fuite notable ni préjudiciable n’est à observer. 

Autonomie

Durée d’utilisation sur batterie (Sans réducteur de bruit activé)
23:25:00 h
Temps de charge complet
315:00:00 h

Bien que Bose annonce une autonomie améliorée de 24 heures consécutives avec la réduction de bruit active enclenchée, le QuietComfort Ultra propose, peu ou prou, la même autonomie que son prédécesseur. Soit, selon notre test d’usage, environ 20 heures avec un volume à environ 65 %. En mode Son immersif, le constructeur américain est également un peu gourmand dans ses prévisions. Au lieu de tenir 18 heures, il a rendu l’âme durant nos essais après 15 heures, pas plus. 

Sans réduction de bruit active, le casque fait logiquement mieux : les mesures du Labo s’établissent à 23 heures et 25 minutes. Toujours selon les tests réalisés par le Labo, le casque met un peu plus de trois heures pour être complètement rechargé. 

Connectivité & poids

Type de connexion
Bluetooth, Compatible iPhone
Sensibilité du signal Blutooth
51 dB
Compatibilité iPhone (Port Lightning)
Oui
Poids
253 grs

Conclusion

Note LABOFNAC

Cette année, Bose décline son casque de référence, le QuietComfort, dans une version Ultra qui, vous l’imaginez, pousse les curseurs toujours plus loin. Mais force est de constater que les mesures du Labo tendent à rendre un verdict très proche du modèle d’origine. La signature sonore en « S » du casque est presque la même, tout comme l’autonomie mesurée à une petite vingtaine d’heures.

Toujours fort bien conçu, le QuietComfort Ultra ne souffre pas de distorsion et son application est à la fois fournie et simple à prendre en main.  Surtout, ce produit d’exception ravira les audiophiles autant que celles et ceux qui recherchent avant tout l’une des meilleures isolations du marché. Pour cela, il faudra tout de même mettre la main à la poche, car Bose augmente significativement le tarif de son casque premium, de 400 à 500 euros.

Note technique

Détail des sous notes

Réponse en fréquence
Distorsion
Sensibilité
Isolation
Perturbation

L’avis des clients Fnac

Voir tous les avis
La note des clients Fnac 5 (81 avis)
Article rédigé par
Jean-Charles Frelier
Jean-Charles Frelier
Responsable des tests smartphones, casques audio et lecteurs vidéo
Fouad Bencheman
Fouad Bencheman
Journaliste
Pour aller plus loin