Test Labo

Test Labo du Google Nest Audio : un réel bond en avant

02 décembre 2020
Test Labo du Google Nest Audio : un réel bond en avant

En résumé

Note LABOFNAC

Le Nest Audio constitue une mise à jour plus que bienvenue du Google Home. L’expérience Google Assistant est ici servie par une enceinte digne de ce nom et qui, malgré son tarif inférieur à 100 euros, propose une expérience d’écoute agréable. Elle n’est évidemment pas un monstre de puissance, mais améliore son aîné sur ce point également. On peut davantage débattre de son design, minimaliste à l’extrême, quitte à déplaire aux amateurs de fantaisie, mais la qualité de finition est au rendez-vous elle aussi. Un bon cru, en somme, pour profiter de l’Assistant Google… et écouter de la musique.

Note technique

Les plus et les moins

Les plus
  • Bonne qualité audio
  • Puissance en nette hausse
  • Design minimaliste
Les moins
  • Alimentation par prise propriétaire

Détail des sous notes

Réponse en fréquences
La note de réponse en fréquence permet de savoir si le système audio est capable de retranscrire l’ensemble des fréquences de manières fidèles sans suraccentuation ni sous-accentuation
Puissance sonore
Cette note exprime la capacité de l’appareil à produire un son fort, sans déperdition de qualité (sans distorsion)
Rapport Puissance/volume
Plus l’enceinte est compacte, et moins il est facile de produire un son puissant de qualité. Cette note est à destination des personnes soucieuses du gain de place
À partir de
99,99€
Note LABOFNAC
Voir sur Fnac.com

Notre test détaillé

Enceinte intégrant l’Assistant Google, le Nest Audio prend la suite du Google Home. Quelles améliorations faut-il en attendre ? La réponse dans ce test.

Après quatre ans de bons et loyaux services, le Google Home tire sa révérence. Il est donc aujourd’hui remplacé par une nouvelle enceinte intelligente, désormais estampillée Nest – la firme acquise par Google en 2014 et qui ne cesse de monter en puissance depuis. Le Nest Audio vient ainsi constituer l’enceinte “standard” de Mountain View, avec son format compact, mais pas Mini, son prix sous le seuil des 100 euros et les dernières nouveautés de Google Assistant.

Google Nest Audio

© Google

Ergonomie et design

Côté design, il faut avouer qu’il y a du changement. Le Google Home arborait un look certes minimaliste, mais clairement reconnaissable avec son boîtier en plastique blanc et sa base recouverte de tissu. Le Nest Audio adopte un parti-pris de discrétion absolue, tout particulièrement dans sa teinte “charbon”, propre à se faire invisible sur un meuble foncé. Davantage dans l’esprit du Nest Mini, l’appareil est entièrement habillé de ce fameux tissu. Exit les rondeurs du Google Home, le Nest Audio prend la forme d’un pavé de 12,4 x 17,5 x 7,8 cm pour 1,2 kg. Pour mémoire, son prédécesseur n’affichait que 477 g sur la balance. Son successeur, donc, mise sur un poids propre à assurer une bonne stabilité. Celle-ci est renforcée par l’ajout d’une bande de plastique gommeux sous l’appareil, pour éviter qu’il ne glisse. Précisons ici que Google promet avoir employé 70 % de plastique recyclé pour la conception de son appareil.

Google Nest Audio

© LaboFnac

Ne cherchez pas connectique et boutons sur le Nest Audio, extrêmement dépouillé en la matière. Au dos siège l’indispensable commutateur permettant de couper son microphone – lorsque vous le poussez, l’enceinte indique le changement d’un message vocal et en allumant ses LED avant en orange. Au dos également, on retrouve la prise d’alimentation. Dommage que Google ne soit pas passé à l’USB-C, mais propose ici une fiche propriétaire.

Des commandes sont néanmoins proposées sur l’enceinte, dont la partie supérieure est sensitive. Une tape au-dessus permet donc d’activer les fonctions play et pause ; une sur le coin supérieur droit, d’augmenter le volume ; et enfin une sur le coin supérieur gauche, de le diminuer. Comme nous le précisions plus haut, quatre LED (blanches) signalent l’activité de l’enceinte.

Google Nest Audio

© LaboFnac

L’installation ne varie pas d’une enceinte à l’autre. Il suffit donc, à l’invitation retentissante de l’appareil d’ailleurs, de télécharger l’application Google Home sur son smartphone, puis de lancer la détection du Nest Audio et de suivre les étapes indiquées. Il suffit de quelques minutes, mise à jour comprise, pour une installation complète. Vous serez invité à opter pour votre application de streaming musicale préférée, mais aussi à paramétrer vos comptes de streaming vidéo au besoin, afin de personnaliser d’emblée les réponses de Google Assistant. Autant d’actions qu’il est ensuite possible de réaliser dans les paramètres de l’application.

Google Nest Audio

© LaboFnac

Le Nest Audio profite des connectivités classiques, toutes sans fil, puisqu’aucune prise jack n’y est intégrée. Il inclut donc le WiFi ac (2,4 et 5 GHz), le Bluetooth 5.0 (pour l’appairage, il vous faut passer par la commande vocale) et une fonction Chromecast. Il est par ailleurs compatible Multiroom (vous pouvez créer des “groupes d’enceintes”) et peut aussi être appairé avec un autre modèle pour un effet stéréo. Outre bien sûr l’accès à Google Assistant, avec toutes ses dernières fonctionnalités (fredonner pour reconnaître une chanson, routines diverses, pilotage d’objets connectés…), on retrouve la fonction Mégaphone. Depuis l’application Google Home, il suffit de cliquer sur le bouton ad hoc, de préciser l’enceinte de son choix si plusieurs sont configurées, et de dicter son message. Il sera retransmis quelques secondes plus tard sur l’enceinte : parfait pour communiquer à distance, dans la maison, comme avec un interphone.

Google Nest Audio

© LaboFnac

Quid enfin de la reconnaissance vocale ? Avec trois microphones longue portée, l’enceinte est bien armée. Sans avoir à parler trop fort et à l’autre bout de notre salon, elle n’a rencontré aucun problème à détecter nos demandes lors de nos essais. Rappelons d’ailleurs que le Google Home se contentait de deux micros.

Qualité audio

Si le Nest Audio apporte des changements visibles, d’autres se cachent dans ses entrailles. Quand le Google Home était équipé d’un haut-parleur de 50 mm avec un double radiateur passif de 50 mm également, le nouveau venu est pourvu d’un boomer de 75 mm et d’un tweeter de 19 mm, dédié aux aigus donc. À l’usage, la différence est flagrante : contre 74 dB mesurés à 10 % de distorsion (harmonique 3) au maximum, à 50 cm du Google Home, nous avons ici mesuré 74 dB à 60 Hz, 82 dB à 100 Hz et 89 dB à 200 Hz. L’enceinte n’a évidemment rien d’un monstre de puissance, mais elle est davantage à même de sonoriser une pièce de vie de taille moyenne, ou du moins d’y faire entendre sans problème des réponses vocales.

Puissance sonore
5.3

À la différence du Google Home là encore, le Nest Audio présente une réponse en fréquence très satisfaisante. Les choix opérés par Mountain View portent leurs fruits, puisque le pic notamment relevé dans les graves laisse ici place à une réponse en fréquence très linéaire. Les basses sont même en léger retrait, l’enceinte – assistant vocal oblige – privilégiant toujours un peu les médiums. Les extrêmes aigus, un peu plus en retrait, se maintiennent néanmoins jusqu’à 16 kHz. On note enfin qu’un égaliseur se cache dans l’application Google Home, permettant de personnaliser davantage cette écoute par défaut très neutre. Retenons également que l’enceinte supporte les formats FLAC, HE-AAC, LC-AAC, MP3, Opus Vorbis, WAV et WebM.

Bande passante
Courbe de réponses en fréquences mettant en évidence, les différences entre la barre de son testée et la meilleure et la pire des barres de son.
©Labo Fnac
Réponse en frequences
9.3

Conclusion

Note LABOFNAC

Le Nest Audio constitue une mise à jour plus que bienvenue du Google Home. L’expérience Google Assistant est ici servie par une enceinte digne de ce nom et qui, malgré son tarif inférieur à 100 euros, propose une expérience d’écoute agréable. Elle n’est évidemment pas un monstre de puissance, mais améliore son aîné sur ce point également. On peut davantage débattre de son design, minimaliste à l’extrême, quitte à déplaire aux amateurs de fantaisie, mais la qualité de finition est au rendez-vous elle aussi. Un bon cru, en somme, pour profiter de l’Assistant Google… et écouter de la musique.

Note technique

Détail des sous notes

Réponse en fréquences
Puissance sonore
Rapport Puissance/volume
Article rédigé par
Régis Bertrand
Régis Bertrand
Responsable des tests enceintes et chaînes audio
Laure Renouard
Laure Renouard
Journaliste
Pour aller plus loin