Test Labo

Test Labo de la Marshall Stanmore II : plus de fonctionnalités, et des performances toujours solides

11 novembre 2018
Test Labo de la Marshall Stanmore II : plus de fonctionnalités, et des performances toujours solides

En résumé

Note LABOFNAC

À peine meilleure, sur le plan audio, que le précédent modèle qui s’en sortait déjà très bien, cette Stanmore II se montre surtout plus élégante et pratique à utiliser. Marshall a finalement décidé d’accompagner ses enceintes Bluetooth d’une application mobile permettant de les contrôler à distance, même si la plupart des fonctionnalités restent accessibles via le panneau de commandes intégré sur le dessus de l’enceinte. Le Bluetooth 5.0 permet en outre la connexion de deux enceintes pour profiter de plus de puissance ou de la stéréo ainsi que l’appairage de deux appareils simultanément, ce qui devrait faciliter l’enchaînement des morceaux durant les soirées. Pour autant, difficile d’en conseiller l’achat si vous aviez déjà l’un des modèles précédents…

Note technique

Les plus et les moins

Les plus
  • Petites retouches design bienvenues
  • Qualité audio toujours très satisfaisante
  • Application mobile complète et pratique
  • Bluetooth 5.0...
Les moins
  • ...mais pas de Wi-Fi
  • Une nouvelle version finalement trop légère en nouveautés

Détail des sous notes

Réponse en fréquences
La note de réponse en fréquence permet de savoir si le système audio est capable de retranscrire l’ensemble des fréquences de manières fidèles sans suraccentuation ni sous-accentuation
Puissance sonore
Cette note exprime la capacité de l’appareil à produire un son fort, sans déperdition de qualité (sans distorsion)
Rapport Puissance/volume
Plus l’enceinte est compacte, et moins il est facile de produire un son puissant de qualité. Cette note est à destination des personnes soucieuses du gain de place
249,99€
369,99€
En stock
Note LABOFNAC
Acheter sur Fnac.com

Notre test détaillé

Si l’année 2017 a été marquée, chez Marshall, par le lancement de premières enceintes multiroom que l’on aurait pu imaginer remplacer à terme les modèles Bluetooth, il n’en est rien. En témoigne cette Stanmore II, lancée pour la fin d’année 2018 avec cette fois encore le Bluetooth comme seul protocole sans fil supporté. Il passe toutefois en version 5.0, alors que le design est légèrement revu. Mais est-ce réellement suffisant pour compenser l’absence de Wi-Fi et de multiroom quand la concurrence propose des modèles compatibles à des tarifs similaires ? Réponse dans notre test complet.

Marshall Stanmore II

© Fahim Alloul / LaboFnac

Ergonomie et design

Un peu plus grande que le modèle précédent, avec ses dimensions de 350 x 195 x 185 mm contre 350 x 185 x 185 mm, la Stanmore II compense par un poids légèrement inférieur. Il passe ainsi sous la barre des 5 kilos pour atteindre 4,65 kg, soit 450 grammes de moins. Bien qu’elle ne soit pas nomade, la différence reste appréciable pour la déplacer d’une pièce à une autre. Mais ce que l’on apprécie plus encore, ce sont les petits changements opérés au niveau du design. Marshall a notamment revu le maillage de la grille présente à l’avant de son enceinte, mais surtout ajouté un bandeau cuivré et gravé au bas de celle-ci. Assorti au logo de la marque là encore incrusté en relief au milieu de la grille ainsi qu’au panneau de commandes qui s’articule toujours autour de trois potentiomètres sur le dessus, il apporte une touche d’élégance supplémentaire. On retrouve pour le reste un revêtement en similicuir grainé du plus bel effet sur le tour de la Stanmore II Bluetooth, alors que l’arrière est laissé nu et accueille la prise dédiée à l’alimentation et les entrées RCA. À noter qu’une entrée mini-jack est également présente, mais elle est comme toujours intégrée sur le panneau du dessus pour en faciliter l’accès.

Marshall Stanmore II

© Fahim Alloul / LaboFnac

Ce panneau inclut également un bouton accompagné de témoins lumineux pour la sélection de la source, un bouton de lecture/pause ainsi que le bouton d’allumage, en plus des trois potentiomètres déjà évoqués. Comme toujours, ceux-ci permettent de moduler l’intensité des graves, des médiums et des aigus. Des réglages qu’il est désormais aussi possible de réaliser depuis une application mobile, puisque Marshall s’est enfin décidé à en sortir une pour ses enceintes Bluetooth et non plus seulement multiroom. On y retrouve ainsi des égaliseurs personnalisables. Il est en outre possible, dans cette application toujours, de connecter plusieurs enceintes entre elles pour profiter de plus de puissance ou d’un son stéréo, ou encore de régler l’intensité des LED du panneau de commande. Ce n’est pas très utile, et la plupart des fonctionnalités proposées sur mobile sont déjà accessibles directement sur l’enceinte, mais cela évitera d’avoir à se déplacer pour en profiter. Après tout, le but d’une enceinte sans fil est tout de même de ne pas se retrouver bloqué à côté pour diffuser de la musique.

Marshall Stanmore II

© Fahim Alloul / LaboFnac

On rappellera d’ailleurs que cette Stanmore II ne fonctionne qu’en Bluetooth 5.0, et que l’application n’est donc pas nécessaire non plus pour l’appairage, par ailleurs possible avec deux appareils simultanément.

Qualité audio

Si Marshall a légèrement revu le design de la Stanmore pour accoucher de cette seconde génération, peu de changements semblent être à relever sur le plan technique en dehors du support du Bluetooth 5.0. On y retrouve en tout cas un couple de tweeters associé à des amplificateurs de 15 watts et un woofer dont la puissance atteint 50 watts. Force est néanmoins de constater que la marque britannique est tout de même parvenue à améliorer le rendu sonore de son enceinte. La bande passante se montre un peu plus linéaire encore qu’avec le modèle précédent si ce n’est du côté des basses, un peu plus mises en avant ici. Les médiums, d’ordinaire accentués chez Marshall, sont en revanche en léger retrait. Les aficionados ne retrouveront donc pas nécessairement les sonorités rocks de la marque, mais rappelons que le rendu peut être modulé à l’aide des potentiomètres présents sur le panneau de commandes.

Bande passante
Courbe de réponses en fréquences mettant en évidence, les différences entre la barre de son testée et la meilleure et la pire des barres de son.
©Labo Fnac
Réponse en frequences
9.4

Du côté de la puissance, la Stanmore progresse également avec cette nouvelle génération. Notre micro placé à 50 cm a enregistré des niveaux acoustiques, pour 10 % de distorsion, de 96, 101 et 107 dB à 60, 80 et 100 Hz. Le modèle précédent n’avait pas excédé les 105 dB sur le même test. Le gain est léger, mais toujours bon à prendre. On notera par ailleurs que la Stanmore II, bien qu’elle soit d’abord destinée à l’écoute musicale, pourra également servir lors du visionnage de vidéo grâce à une latence relativement faible : 158 ms. Le son devrait suivre les images.

Puissance sonore
8.2

Conclusion

Note LABOFNAC

À peine meilleure, sur le plan audio, que le précédent modèle qui s’en sortait déjà très bien, cette Stanmore II se montre surtout plus élégante et pratique à utiliser. Marshall a finalement décidé d’accompagner ses enceintes Bluetooth d’une application mobile permettant de les contrôler à distance, même si la plupart des fonctionnalités restent accessibles via le panneau de commandes intégré sur le dessus de l’enceinte. Le Bluetooth 5.0 permet en outre la connexion de deux enceintes pour profiter de plus de puissance ou de la stéréo ainsi que l’appairage de deux appareils simultanément, ce qui devrait faciliter l’enchaînement des morceaux durant les soirées. Pour autant, difficile d’en conseiller l’achat si vous aviez déjà l’un des modèles précédents…

Note technique

Détail des sous notes

Réponse en fréquences
Puissance sonore
Rapport Puissance/volume
Article rédigé par
Mathieu Freitas
Mathieu Freitas
Journaliste
Régis Bertrand
Régis Bertrand
Responsable des tests enceintes et chaînes audio
Pour aller plus loin