Prise en main

Prise en main de l’Oppo Find N2 Flip : un sérieux concurrent pour le Samsung Galaxy Z Flip 4 ?

15 février 2023
Par Sofian Nouira
Prise en main de l'Oppo Find N2 Flip : un sérieux concurrent pour le Samsung Galaxy Z Flip 4 ?
©Oppo

Fin 2022, Oppo présentait deux nouveaux smartphones pliants, les Find N2 et Find N2 Flip. Néanmoins, nous savions dès l’annonce que seul ce dernier trouverait son chemin jusqu’en France. Sans plus de détails. Du moins jusqu’à aujourd’hui. Le fabricant vient en effet de dévoiler l’ensemble des informations concernant l’arrivée de ce modèle chez nous. Mieux, nous avons d’ores et déjà eu l’occasion de le manipuler suffisamment longtemps pour vous proposer un premier avis sur l’appareil.

En résumé

Avec le Find N2 Flip, Oppo est bien parti pour réussir son pari. En ne précipitant pas la sortie de son premier smartphone pliant à clapet, le fabricant avait pris le risque de laisser la concurrence s’installer. Mais il s’est aussi laissé le temps de peaufiner son N2 Flip, afin d’éviter certains écueils. Notamment du côté de l’autonomie, traditionnel point faible de ce genre d’appareils. Nous attendrons bien sûr les résultats de notre Labo pour livrer un avis définitif sur les performances techniques. Mais, après avoir passé plusieurs jours avec le N2 Flip, nous pouvons d’ores et déjà écrire que le smartphone est bien conçu, d’excellente facture et agréable à utiliser. Avec 3,26 pouces de diagonale, son écran externe est le plus grand du genre. Plus qu’un gadget, il se montre très pratique au quotidien grâce à un système de widgets (météo, réponses rapides, lecture multimédia, etc.) qui permettent de ne pas avoir à déplier l’appareil pour accéder aux informations. Pour le reste, le smartphone est fluide, réactif et en mesure de faire tourner les jeux et applications les plus exigeants.

À partir de
746,90€
En stock vendeur partenaire
Voir sur Fnac.com

Notre prise en main détaillée

Si vous suivez un peu l’actualité de la téléphonie mobile, vous savez déjà qu’Oppo a levé le voile il y a quelques semaines sur le Find N2 Flip, son premier smartphone pliant à clapet. Le fabricant nous avait déjà gratifiés l’année dernière d’un premier modèle pliant, l’Oppo Find N. Ce dernier proposait néanmoins un form factor identique à celui des Samsung Galaxy Z Fold, c’est-à-dire un smartphone qui devient une minitablette.

Même si le marché des smartphones pliants à clapet n’est pas encore encombré, le nouveau venu va tout de même devoir composer avec la concurrence du Motorola Razr 2022 et surtout du Samsung Galaxy Z Flip 4. Le constructeur coréen a été le pionnier des téléphones pliants. Il en est déjà à la quatrième itération du Z Flip, quand Motorola n’en a sorti que deux et Oppo inaugure le sien. Toutefois, cela peut aussi être perçu comme un avantage pour le fabricant chinois, puisqu’il a ainsi laissé d’autres essuyer les plâtres. C’est en tout cas sa promesse avec le Find N2 Flip, disponible dès aujourd’hui à la précommande.

Nous avons pu manipuler l’appareil pendant plusieurs jours. Un temps suffisamment long pour commencer à jauger du respect ou non de ces promesses. Les aspects plus techniques seront évalués dans notre test complet, une fois que l’appareil sera passé sur les bancs de mesure de notre Labo.

Oppo Find N2 Flip
©L'Éclaireur

Une belle fiche technique

Avant de vous livrer notre ressenti, commençons par passer en revue les principales caractéristiques du N2 Flip. Ce smartphone est donc pliant, doté d’un grand écran AMOLED de 6,8 pouces proposant une définition de 1 080×2 520 pixels. Il est propulsé par un processeur Mediatek Dimensity 9000+, épaulé par 8 Go de mémoire vive et une puce graphique Mali-G710. Pour un stockage interne de 256 Go, non extensible.

Côté photo, on retrouve deux modules au dos, avec un capteur principal de 50 mégapixels et un capteur ultra grand-angle de 8 mégapixels. Le capteur du module frontal affiche pour sa part 32 mégapixels. L’ensemble est alimenté par une batterie de 4 300 mAh compatible avec la recharge rapide (44 W) et tourne sous Android 13, sur lequel le fabricant a plaqué sa surcouche maison ColorOS 13. Enfin, côté connectivité, l’appareil profite de la 5G, du Bluetooth 5.3 et du wifi 6. Dommage que sa certification d’étanchéité IP ne le protège que des éclaboussures.

Le produit est disponible en deux coloris : mauve ou noir. Il est livré avec un chargeur de 44 W, compatible avec la recharge rapide donc, ainsi qu’une coque de protection.

À noter : l’Oppo Find N2 Flip est le premier smartphone de la marque à offrir en France quatre ans de mises à jour majeures du système d’exploitation et cinq ans de mises à jour de sécurité.

Le design et l’ergonomie

Oppo déçoit rarement en matière de design et de qualité de fabrication. Ceux de son nouveau venu se montrent d’emblée à la hauteur des ambitions de ce modèle résolument haut de gamme. Sa coque est ainsi recouverte de verre Corning Gorilla Glass 5 et se pare d’un pourtour en aluminium poli. De discrets effets de vague sur la tranche abritant la charnière apportent une touche de sophistication. Le fabricant affirme avoir repensé cette charnière, et promet qu’elle est conçue pour supporter 400 000 ouvertures et fermetures. Il est désormais possible de la maintenir entre 45 et 110°.

Oppo Find N2 Flip
©Oppo

Même si les smartphones pliants à clapet ne courent pas encore les rues, le form factor est déjà bien ancré. Le Find N2 s’inscrit donc dans la même tendance que ses concurrents, avec un grand écran interne qui se plie en deux, un petit écran externe et un format général presque carré lorsque l’appareil est fermé. Côté dimensions, le téléphone affiche 85,5×75,2×16 mm lorsqu’il est fermé, contre 166,2×75,2×7,45 mm lorsqu’il est ouvert. Des dimensions assez proches de celles de ses principaux concurrents. Le N2 Flip fait en revanche mieux qu’eux lorsqu’il est replié, puisqu’il n’y a quasiment pas d’écart entre les deux parties de l’écran. Cela évite par exemple que des papiers ou des poussières viennent s’y nicher lorsque l’appareil est dans votre poche ou un sac.

Oppo Find N2 Flip
À gauche, le Samsung Galaxy Z Flip 4. À droite, l’Oppo Find N2 Flip. ©L'Éclaireur

D’ailleurs, si son épaisseur de 16 mm reste conséquente quand il est plié, cela ne gêne pas dans une poche (tant que le pantalon n’est pas trop serré). Mais cela reste toujours plus agréable qu’un grand téléphone qui dépasse de la poche et qui dérange quand on s’assoit. Dans un sac, il se fait évidemment vite oublier. Oppo a eu la bonne idée de fournir une coque en plastique dur et transparent avec l’appareil, ce qui permet de le protéger dès sa sortie de boîte.

Oppo Find N2 Flip
À gauche, le Samsung Galaxy Z Flip 4. À droite, l’Oppo Find N2 Flip. ©L'Éclaireur

Enfin, l’ergonomie de l’ensemble est assez irréprochable, que le téléphone soit plié ou ouvert. Toutefois, entre la diagonale d’écran de 6,8 pouces et le format 21/9, il apparaît vite évident (et logique) que le téléphone est compliqué à manipuler à une seule main.

Les écrans

Lorsque le smartphone est ouvert, son écran interne de 6,8 pouces ressemble à un afficheur classique. Avec tout de même des caractéristiques haut de gamme avec sa technologie AMOLED de 6,8 pouces, sa définition de 1 080×2 520 pixels et une fréquence de rafraîchissement de 120 Hz.

Cet écran est d’ailleurs compatible LTPO, ce qui signifie qu’il peut faire varier sa fréquence de 1 à 120 Hz au besoin, afin d’économiser de l’énergie. Sans surprise pour de l’AMOLED, son rendu global est très bon, avec une profondeur des noirs parfaite, une colorimétrie qui sonne juste et une bonne luminosité. Cette dernière est annoncée par le fabricant à 500 nits en moyenne, avec des pics à 1 600 nits. Nous attendrons toutefois les résultats de notre Labo pour nous prononcer définitivement sur ses qualités. Comme dit plus haut, l’écran interne s’utilise de manière classique, même si son format 21/9 est un peu plus étiré que la moyenne, à l’image des smartphones de Sony.

Oppo Find N2 Flip
©L'Éclaireur

Nous avons été particulièrement impressionnés par la pliure au milieu de l’écran. Ou plutôt par son absence. Ce n’est pas une surprise totale dans la mesure où le fabricant proposait déjà une pliure invisible sur le Find N. Entendons-nous bien : tous les smartphones pliants parviennent à camoufler leur pliure quand vous tenez l’appareil bien en face de vous. Néanmoins, sur les modèles concurrents, la pliure redevient visible dès que vous décalez votre regard de l’axe de quelques degrés. Le Find N2 offre beaucoup plus de latitude à cet égard puisqu’il faut incliner l’appareil d’une vingtaine de degré pour commencer à percevoir la séparation entre les deux parties de l’écran.

Oppo Find N2 Flip
©L'Éclaireur

La petite nouveauté de l’appareil est plutôt à aller chercher du côté de son écran externe, de 3,26 pouces de diagonale. Il s’agit à ce jour du plus grand afficheur externe que l’on puisse trouver sur un smartphone pliant. Oppo ne s’est pas contenté d’agrandir sa taille, il a aussi intégré des widgets très pratiques tels que l’agenda, l’enregistreur vocal, la météo, jusqu’à une dizaine de notifications, etc. À l’usage, ils offrent vraiment une expérience utilisateur cohérente puisqu’ils permettent de ne pas avoir à ouvrir le téléphone pour plusieurs actions du quotidien telles que consulter la météo, répondre rapidement à un message, consulter les notifications, etc. Le seul petit reproche que nous ferons ici n’est pas lié à la fonction en elle-même, mais plutôt à son manque de widgets. L’écran externe s’est révélé si pratique que nous aurions aimé qu’il intègre d’autres applications. Oppo a néanmoins promis que de nouveaux widgets seraient ajoutés dans les semaines et les mois à venir.

Oppo Find N2 Flip
©L'Éclaireur

Ces actions se limitent à l’essentiel pour le moment, mais le nombre de widgets augmentera avec le temps. Nous avons particulièrement apprécié l’aspect esthétique de l’ensemble, avec des fonds d’écran dynamiques qui évoluent en fonction du degré d’ouverture. Il est aussi possible de personnaliser l’affichage externe avec des GIF fournis, mettant en scène des animaux virtuels mignons et animés.

Oppo Find N2 Flip
©Oppo
Oppo Find N2 Flip
©Oppo

Photo

Nous n’allons pas nous attarder outre mesure sur la partie photo, tant que l’appareil n’est pas passé au Labo. Rappelons que le Find N2 Flip propose deux modules. Le principal arbore une optique grand-angle ( f/1,8) de 23 mm et un capteur Sony IMX890 de 50 mégapixels. Le second module ultra grand-angle dispose pour sa part d’une optique 16 mm (f/2,2) et d’un capteur Sony IMX355 de 8 mégapixels. Le fabricant a également intégré sa puce MariSilicon X, dédiée au traitement des images. Oppo justifie l’absence d’un téléobjectif (zoom) par le peu de place disponible dans le corps de l’appareil. Au regard de la finesse effective de chaque partie (7,45 mm), nous sommes enclins à le croire.

Oppo Find N2 Flip
©L'Éclaireur

Si nous ne livrons pas ici d’avis définitif concernant les performances photographiques du Find N2 Flip, nous pouvons tout de même vous dire que nos premiers essais avec l’appareil se sont montrés assez concluants. Les clichés obtenus affichent en effet un bon niveau de détail et les couleurs semblent respectées. Quant aux photos en basse luminosité, elles apparaissent dans l’ensemble maîtrisées. Format pliant oblige, les amateurs de selfie pourront utiliser les modules photo principaux au dos grâce à l’écran externe. Il suffit de régler le cadrage à l’aide de l’écran externe. Autre fonctionnalité sympathique : vous pouvez afficher un retour sur l’écran externe lorsque vous photographier quelqu’un.

Oppo Find N2 Flip
©Oppo

Enfin, l’appareil propose aussi un troisième module photo frontal avec optique 21 mm (f/2,4) et capteur Sony IMX709 RGBW. Il nous a surtout servi pour les appels vidéo et les visioconférences. Le format pliant se révèle parfait pour ce type d’usage puisqu’il suffit de poser le téléphone à moitié plié à côté de soi. La partie basse de l’appareil se comporte alors comme un socle.

Oppo Find N2 Flip
©L'Éclaireur

À l’usage

Au quotidien, le Find N2 Flip s’utilise comme n’importe quel smartphone Android haut de gamme. Superposée à Android 13, l’interface utilisateur ColorOS 13 propre à Oppo est assez légère, ne dénature pas le système d’exploitation mobile de Google et se révèle agréable à utiliser. On apprécie notamment les possibilités de personnalisation poussées.

Sur le papier, la puce Mediatek Dimensity 9000+ qui anime le smartphone fait jeu égal avec le Snapdragon 8+ Gen 1 de Qualcomm, présent dans le Samsung Galaxy Z Flip 4 et le Motorola Razr 2022. Du moins sur le plan des performances du processeur. Du côté des benchmarks graphiques, la puce de Qualcomm remporte le duel. Voilà pour la théorie.

En pratique, vous ne verrez pas vraiment de différence. Le N2 Flip s’est en effet montré particulièrement véloce lors des quelques jours que nous avons passés avec lui. Et nous n’avons pas non plus rencontré de problème pour lancer tous les jeux les plus gourmands, tels que Genshin Impact, Call of Duty Mobile ou Dead Trigger 2.

Autonomie

Enfin, un mot sur l’autonomie. Oppo clame haut et fort que son nouveau-né fait mieux que ses concurrents direct en matière d’autonomie. Ce qui est indéniable, c’est qu’il embarque une batterie de 4 300 mAh, contre 3 700 mAh pour le Z Flip 4 et 3 500 mAh pour le Razr 2022. À l’usage, l’autonomie semble effectivement plus concluante que celles de ces modèles, puisqu’il est possible de passer une journée complète loin d’une prise sur une seule charge, même avec un usage assez intensif.

L’appareil est de plus compatible avec la charge rapide 44 W et le chargeur adéquat est fourni. Oppo promet de récupérer 50 % d’autonomie en 23 minutes et 100 % en 59 minutes. Des données que nous ne manquerons pas d’éprouver lorsque le smartphone passera au Labo.

Oppo Find N2 Flip
©Oppo

À lire aussi

Article rédigé par
Sofian Nouira
Sofian Nouira
Journaliste
Pour aller plus loin