Sélection

Les plus grands rôles d’Alan Rickman

29 décembre 2023
Par Lucie
Les plus grands rôles d’Alan Rickman

À l’occasion de la parution du Journal d’Alan Rickman que la star britannique a rédigé de son ascension hollywoodienne à son décès en 2016, retour sur les rôles les plus fameux et ambigus d’un acteur qui a joué les méchants comme personne.

Hans Gruber (Piège de cristal, 1988)

Après avoir arpenté les planches de théâtre pendant une trentaine d’années, dès l’âge de 11 ans et fait ses premiers pas sur les plateaux de télévision en 1978, il faudra attendre Piège de cristal pour qu’Alan Rickman tourne son premier long-métrage. Et quel rôle ! Dans ce thriller de Noël, il est Hans Gruber, terroriste allemand prenant en otage les pontes d’une multinationale et la femme de Bruce Willis. Son flegme et son allure sophistiquée font de lui un méchant aussi perfide que stylé et consacre immédiatement l’acteur de 42 ans. Une star (et une franchise) est née.

À partir de
16,93€
En stock
Acheter sur Fnac.com

Le shérif de Nottingham (Robin des Bois, prince des voleurs, 1991)

Alan Robinhood

Depuis Danse avec les loups, Kevin Costner est incontournable. On le retrouve sur les projets les plus ambitieux du début des années 1990, dont Robin des Bois, prince des voleurs, adaptation de la célèbre légende signée Kevin Reynolds. À héros emblématique, il faut un méchant tout aussi charismatique. Cela ne pouvait être qu’Alan Rickman, décidément confiné à cet emploi, dont la froideur et le fiel font de lui un parfait shérif de Nottingham. Au point d’éclipser totalement Costner.

15€
20€
En stock
Acheter sur Fnac.com

Le colonel Brandon (Raison et Sentiments, 1995)

Alan Colonel

Pour Ang Lee, il accepte de tourner dans un nouveau film à costumes, Raison et Sentiments, version épique du roman éponyme de Jane Austen. Il y côtoie Emma Thompson, Kate Winslet et Hugh Grant, en tant que le colonel Brandon, la droiture même tandis que son cœur se consume pour un amour impossible. Une figure tragique ne demandant qu’à être aimée en retour et l’une des compositions les plus bouleversantes de Rickman.

15€
20€
En stock
Acheter sur Fnac.com

Le Professeur Lazarus (Galaxy Quest, 1999)

Alan Lazarus

© Paramount/Dreamworks

Qu’il est bon de voir Alan Rickman dans une comédie. Maniant comme personne cynisme et sarcasme, il sait également pratiquer une auto-dérision toute britannique. Il le prouve dans Galaxy Quest dans un double rôle : l’acteur Alexander Dane, interprétant le Professeur Lazarus dans une série télé dans la lignée de Star Trek. En simili Spock, il est à mourir de rire, d’autant que de vrais extraterrestres pensent qu’il est réellement un héros intergalactique. Une comédie culte dans laquelle on retrouve également Sigourney Weaver et Sam Rockwell.

À partir de
14,78€
En stock vendeur partenaire
Voir sur Fnac.com

Severus Rogue (saga Harry Potter, 2001-2011)

Ambigu, glacial, imprévisible, parfois effrayant, le professeur de Défense contre les forces du Mal a de quoi inquiéter et fasciner les lecteurs et spectateurs de la saga Harry Potter. Alan Rickman y impose toute la subtilité de son jeu et fait de son personnage, ancien disciple de Voldemort, l’un des plus adulés de tous. Il était d’ailleurs le seul à connaître le secret de son sort de la part de J.K. Rowling, afin qu’il puisse interpréter au mieux ce sorcier redoutable dont on ignore s’il faut le craindre ou le consoler des tourments qui semblent l’habiter.

41,99€
78,86€
En stock
Acheter sur Fnac.com

Harry (Love Actually, 2003)

Pour le film choral Love Actually, Alan Rickman retrouve une nouvelle fois Emma Thompson qu’il a dirigée dans son premier long en tant que réalisateur, L’Invitée de l’hiver. Les deux acteurs y sont mari et femme. L’un volage qui tente de préserver son mariage, l’autre ignorant tout avant de se rendre à l’évidence. Sans doute le segment le plus déchirant de cette comédie romantique, pour sa scène de distribution de cadeaux qui ne rendent décidément pas Noël bien joyeux.

24,99€
32,78€
Voir sur Fnac.com

Le juge Turpin (Sweeney Todd, 2007)

Dans cette comédie musicale de Steven Sondheim adaptée par Tim Burton, Alan Rickman est une nouvelle fois un méchant grandiloquent. Il incarne le juge Turpin, diabolique, cruel, violeur, impitoyable et l’ennemi de Sweeney Todd alias Johnny Depp dont il a ruiné la vie plusieurs années auparavant. Une histoire de vengeance qui a du tranchant, à laquelle Rickman impose sa présence crépusculaire et donne de la voix. Il doublera trois ans plus tard le personnage de la chenille Absolem dans la version burtonienne d’Alice au pays des merveilles.

15€
20€
En stock
Acheter sur Fnac.com

Lord Lionel Shabander (Arnaque à l’anglaise, 2013)

Alan Lionel

© Entertainment One Films

Pour cette comédie façon Ocean’s Eleven british, Alan Rickman est un riche collectionneur fruit d’une arnaque montée par Colin Firth et Cameron Diaz. Arnaque à l’anglaise est le témoignage absolu de son sens du rythme, doublé d’une joie non-dissimulée de jouer dans un film plus léger que d’accoutumée. Il y fait montre d’une toute autre image que celle de Severus Rogue qu’il a entretenue pendant toute une décennie jusqu’en 2011. L’apanage des grands acteurs.

À partir de
13€
En stock
Acheter sur Fnac.com

Louis XIV (Les Jardins du roi, 2014)

Alan Louis 14

Pour l’un de ses derniers rôles et sa seconde réalisation, Alan Rickman ne s’est pas octroyé n’importe lequel : celui du Roi Soleil, ni plus, ni moins. Un Louis XIV vieillissant, parlant étonnamment bien l’anglais et engageant Kate Winslet comme paysagiste de son magnifique jardin versaillais. Une amitié va naître entre le monarque et la jeune femme, en dépit des manigances de la Cour qui ne voit pas cette relation d’un très bon œil. Les Jardins du roi s’apparente à l’ultime chapitre d’une vie extraordinaire, décrite dans les mémoires de l’acteur, Le Journal d’Alan Rickman, permettant de redonner vie à une carrière exemplaire.

À partir de
16,96€
Voir sur Fnac.com

À lire aussi

Découvrez leur univers

Article rédigé par
Lucie
Lucie
rédactrice cinéma sur Fnac.com
Sélection de produits