Sélection

Le top des nouveautés de janvier Romans

30 décembre 2021
Par Anastasia
Le top des nouveautés de janvier Romans

Nouvelle année, nouveaux romans. Ainsi s’élancent dans le flot tranquille des nouvelles parutions ces quelques pépites à ne pas manquer en janvier. Focus sur ces livres qui valent le coup d’œil !

AneantirAnéantir – Michel Houellebecq (Flammarion)

L’année 2022 est marquée par la sortie du tout nouveau Michel Houellebecq : Anéantir. Si on se rappelle le sans-faute de Soumission lors de sa parution, pas de doute qu’Anéantir en fera de même !

N.B. Pour les plus curieux : il faudra attendre le 30 décembre avant d’en savoir un peu plus sur ce roman 736 pages.

Le-Grand-MondeLe Grand Monde – Pierre Lemaître (Calmann Levy)

C’est non sans joie que nous vous annonçons également la parution du prochain Pierre Lemaitre avec Le Grand Monde, un roman qui continue l’édification de la grande trilogie de l’auteur des Enfants du désastre (Au revoir là-haut, Couleurs de l’incendie et Miroir de nos peines).

Ici, focus sur la période des Trente Glorieuses !

On a déjà hâte de le lire !

La-decisionLa décision – Karine Tuil (Gallimard)

On se souvient encore très bien de notre rencontre avec l’auteure, en décembre 2019, alors qu’elle venait nous parler de son livre fulgurant : Les Choses humaines.

Un choix. Voilà tout l’enjeu de La décision de Karine Tuil. Ce moment fatidique où la juge Alma Revel devra se prononcer sur le sort d’un jeune homme suspecté d’avoir rejoint l’Etat islamique en Syrie. Cet instant où les l’Avant et l’Après feront belle scission dans le pays, mais aussi dans sa vie intime.

Bienvenue dans le quotidien des juges d’instruction antiterroristes… Toujours au cœur de l’âme humaine.

Numero-deuxNuméro 2 – David Foenkinos (Gallimard)

Auteur incontournable de la littérature française, nous retrouvons également David Foenkinos avec Numéro 2, histoire du garçon qui n’a pas été choisi. De celui restera à jamais dans l’ombre de l’interprète mondialement connu d’Harry Potter.

Un-barrage-contre-l-AtlantiqueUn barrage contre l’Atlantique – Frédéric Beigbeder (Grasset)

Dans une galerie de Saint-Jean-de-Luz, Frédéric Beigbeder aperçoit un tableau qui le fait rêver. Alors qu’il l’achète, il se souvient : la scène représentée sur la toile montre le cap Ferret où vit son ami Benoît Bartherotte.

Invitation à l’aventure, Frédéric Beigbeder ira écrire dans cette cabane, sur ce bureau, face à l’Atlantique. Par vagues, les phrases vont et viennent, d’abord timides puis de plus en plus intimes.

Un barrage contre l’Atlantique est un très beau roman autour de l’introspection et des sentiments nostalgiques du passé.

Premiere-personne-du-singulierPremière personne du singulier – Haruki Murakami (Belfond)

Première personne du singulier, c’est huit nouvelles inédites et troublantes par leur semblant d’autobiographie déguisée.

Le plaisir de lire Haruki Murakami est toujours au rendez-vous… Et cette année, on ne va pas manquer à la règle !

Ici, un homme se souvient…

Une-sortie-honorableUne sortie honorable – Éric Vuillard (Actes Sud)

Éric Vuillard signe encore une magnifique parution avec Une sortie honorable, texte narrant la guerre d’Indochine et la perte des deux premières puissances du monde contre le petit peuple que sont les Vietnamiens.

Tout est dans la mécanique des différents intérêts…

Paris-BrianconParis-Briançon – Philippe Besson (Julliard)

L’auteur d’Arrête avec tes mensonges revient en 2022 avec Paris-Briançon, une belle manière de raconter l’importance de l’instant.

Dans le train de nuit n°5789, des passagers s’apprêtent à vivre un moment important. Serait-ce grâce à cette atmosphère d’intime, qui tombe quand le jour n’est plus, que nos voyageurs noueront des liens et s’échangeront des secrets ? Peu importe finalement, car les vérités seront dites, et à l’issu de ce voyage, certains auront embrasser les lèvres de la mort. Mais ça, ils ne le savent pas encore.

La plume de Philippe Besson est toujours aussi lourde de justesse et de poésie. Un plaisir de lecture, qui laisse à réfléchir.

KrasnaiaKrasnaïa – Raphaël Enthoven (L’Observatoire)

Impossible d’établir cette sélection sans vous parler du monde parfait de Krasnaïa. Là-bas, dans ce monde d’animaux est régi par la Concorde, il n’y a pas de guerre, mais pas de paix non plus. L’animal fait ce qu’il veut car il est ce qu’il est. Aussi, si le renard mange la poule, c’est parce qu’il a faim… Et que c’est un renard. N’oublions pas non plus de citer Vladimir, notre cheval féru de politique qui tente de se faire réélire, et de cet incendie qui viendra ravager le cœur des animaux. Mais qui a voulu détruire Krasnaïa ?

Dans ce roman, impossible de ne pas voir de G. Orwell et de J. de la Fontaine. Entre essai philosophique et roman policier, Raphaël Enthoven est en passe de marquer les esprits.

Le-Guerrier-de-porcelaineLe Guerrier de porcelaine – Mathias Malzieu (Albin Michel)

Très beau roman de cette rentrée, Le Guerrier de porcelaine revient sur le passé du père de Mathias Malzieu, en ce fameux mois de juin 1944.

Alors qu’il vient de perdre sa mère, morte en couches, il est envoyé chez sa grand-mère, par-delà la ligne de démarcation, en Lorraine. Dans cette nouvelle famille qu’il ne connaît pas encore très bien, le petit Mainou va découvrir l’oncle Emile, réussir à faire son deuil et survivre à l’Occupation.

Roman frappant de justesse, Le Guerrier de porcelaine narre les derniers mois de la guerre à travers les yeux d’un enfant.

Diables-gardiensDiables gardiens – Erri de Luca, Alessandro Mendini (Gallimard)

Diables gardiens, c’est 36 planches d‘illustrations réalisées par un enfant dyslexique qui dessine des monstres, exutoire à ses angoisses profondes.

Mais c’est aussi des textes. Ceux d’Erri de Luca et d’Alessandro Mendini qui convoquent des souvenirs d’enfance.

Un livre intéressant, parsemé de réflexions personnelles, et d’une vision du monde où la Bible s’y mêle.

Le-GoeLe Gosse – Véronique Olmi (Albin Michel)

Encore une fois, l’écriture vivante et puissante de Véronique Olmi vient toucher une corde sensible de notre être, là où l’on se rappelle sa force de narration avec Les évasions particulières mais aussi Bakhita.

Le Gosse, c’est l’histoire de Joseph, 7 ans. Enfant né après la Première Guerre mondiale dans les quartiers pauvres de la capitale française, il voit son monde s’effondrer le jour où sa mère disparaît. C’est ainsi qu’il devient pupille de l’État et découvre, non pas l’amour mais la cruauté dont ce système de « protection » est capable.

Grâce à la musique mais aussi au hasard, Joseph traversera cette période de l’existence avec force et courage. Ainsi, il est toujours permis de vivre dans la joie, tôt ou tard…

Aller + loin :

Le top des nouveautés de janvier Romans poche

Le top des nouveautés de janvier Polar Poche

Le top des nouveautés de janvier BD et BD jeunesse

Le top des nouveautés de janvier Fantasy et SF

Le top des nouveautés de janvier Mangas et Comics

Article rédigé par
Anastasia
Anastasia
Libraire Fnac.com
Sélection de produits