Actu

Endless Ocean Luminous : notre test et toutes les infos sur le jeu d’exploration sous-marine

14 mai 2024
Par Armand
Endless Ocean Luminous : notre test et toutes les infos sur le jeu d’exploration sous-marine
©Arika

Après deux premiers opus très réussis sur Wii, la série de simulation de plongée sous-marine fait son grand retour, toujours chez Nintendo. Endless Ocean Luminous sera disponible le 2 mai 2024 sur Nintendo Switch.

À partir de
37,99€
En stock
Acheter sur Fnac.com

Notre Test

Alors que la licence était en hibernation depuis 2009 et son second opus sur Wii, Nintendo a surpris le public lors de son Partners Showcase de février 2024 avec l’annonce d’un nouveau volet de la licence Endless Ocean. Une résurrection qui trouve le chemin de la brave petite Nintendo Switch pour sa dernière année de bons et loyaux services. Toujours développé par le studio Akira, à l’œuvre sur les deux précédents volets, que vaut cette nouvelle simulation de plongée sous-marine ?

Après autant de temps d’absence, la saga d’exploration sous-marine a vu naître un certain nombre de concurrents venant naviguer sur ses eaux. Entre Subnautica ou Under the Wave, respectivement sortis en 2018 et 2023, l’apaisante licence Endless Ocean se devait de revenir plus forte que jamais. Hélas, le titre semble rester en surface de son propre concept.

Une histoire peu profonde

À l’instar de ses ainés, Endless Ocean Luminous reprend le concept de simulation d’exploration au sein de la faune et de la flore sous-marine. Chose intéressante qui plaira aux néophytes de la licence, le jeu propose un mode histoire, certes assez court, mais qui a le mérite de scénariser l’apprentissage des mécaniques de base. Le déplacement de notre personnage, le scan de l’environnement et l’introduction à l’univers nous permettent de rapidement appréhender les mystères de ces fonds-marins. La prise en main des différentes mécaniques de jeu est intuive. L’ensemble des outils se maîtrise rapidement et offre à l’exploration une agréable fluidité.  

Avec une durée d’une petite demi-heure, ce mode histoire fait davantage office de tutoriel déguisé que de véritable épopée. Notons toutefois l’effort d’offrir aux joueuses et joueurs un semblant d’aventure plutôt qu’une succession de menus explicatifs.

Au cours de cette aventure, nous sommes missionnés par l’organisation QG dans les fonds de la Mer Voilée, théâtre des événements du jeu. Au cours de cette mission, nous sommes accompagnés par deux assistants. Tout d’abord Daniel, un collègue plongeur qui apporte un côté humain aux premières plongées. Et ensuite, OceanIA, une intelligence artificielle qui nous renseigne sur nos découvertes. En dépit d’un ton très robotique, cette dernière est entièrement doublée en français, un fait rare qui mérite d’être mentionné. Bien que les adeptes de la licence regretteront sûrement les équipages des précédents opus, ce duo nous apporte un brin de compagnie dans ces fonds marins où la solitude se fait vite sentir.

Dans ce mode histoire, notre mission consiste à sauver l’Arbre des Mers et l’ensemble de l’écosystème marin qu’il alimente. Un pitch simple, mais hélas bien superficiel tant son traitement est pauvre. Malgré quelques rares tentatives de mise en scène, le récit peine à captiver sur la durée, qui n’est pourtant pas bien longue. Une durée artificiellement rallongée par les contraintes imposées par les autres modes de jeu. Déjà entravé par sa durée réduite, le mode histoire ne se débloque qu’à mesure de nos avancées dans les autres modes de jeu, « plongée en solo » et « plongée en groupe ». Selon le nombre de créatures scannées dans ces modes de jeu, le joueur débloque les chapitres du mode histoire. Une progression contraignante, qui alourdit grandement la structure globale du jeu.

Des modes de jeu en demi-teinte

Si le mode histoire s’apparente à un didacticiel déguisé, le monde « plongée en solo » représente le véritable cœur du titre. Tout comme les opus précédents, Endless Ocean Luminous fait la part belle au calme, à l’exploration et à la tranquillité. C’est à travers ce mode de jeu que le titre révèle son potentiel. Ici, le joueur peut accéder à une vaste zone, générée aléatoirement à chaque nouvelle partie, renouvelant ainsi l’intérêt de chaque plongée. Le joueur se voit confier plusieurs objectifs, au sein de la zone à explorer dissimulée dans une sorte de brouillard de guerre. Il devra scanner le plus d’espèces sous-marines possibles et identifier les anomalies afin de trouver des créatures uniques. Dans l’esprit de la licence, ces plongées ne sont régies par aucune limite de temps ou d’oxygène, rien ne viendra perturber l’immersion dans les fonds marins. L’exploration se fait au rythme de chacun, sans contrainte. Malgré quelques défauts sur lesquels nous reviendront plus loin, les plongées en solo permettent au jeu de briller. Que ce soit par l’ambiance des fonds marins, le calme de l’exploration, les nombreuses espèces à rencontrer et l’absence de tension telle que nous pouvons la connaître dans Subnautica, Endless Ocean Luminous tient sa promesse en termes de relaxation. La dimension éducative est également très importante, puisque chaque espèce scannée nous donne accès à un descriptif assez complet à son sujet. De quoi ravir les plus férus de l’univers aquatique.

Ocean 1

Malheureusement, ces explorations ne sont guère ponctuées d’activités. Mis à part le scan de créatures marines et la recherche de « mystères », deux heures suffisent pour dévoiler le manque de profondeur de ce mode de jeu. En dépit du fait que le calme soit le mot d’ordre du titre, la présence d’éléments de gestion de la plongée, comme un taux d’oxygène ou un entretien de l’équipement, aurait pu offrir aux plongées un aspect ludique dont elles manquent cruellement. Certes, le renouvellement de la carte éloigne quelque peu la lassitude au fil des plongées, mais cela ne suffit pas à repousser bien longtemps la platitude globale du titre qui semble confondre calme et ennui. La boucle de gameplay devient vite redondante. Entre le scan et la recherche de « mystères », seuls les complétionistes les plus chevronnés, désireux d’identifier les 500 espèces disponibles du jeu, ou les grands fans d’océan trouveront la motivation nécessaire pour multiplier les plongées. 

Entendons-nous bien, Endless Ocean Luminous rayonne par son ambiance réussie, son grand nombre d’espèces et son minimalisme allant à contre-courant de bien d’autres jeux d’exploration. Un concept qui donne toute sa valeur à la licence. Cependant, malgré ses quelques tentatives pour repousser l’ennui, le jeu sombre assez vite dans une inévitable répétitivité. Moins de cinq pongées suffisent pour que le joueur se retrouve à explorer les mêmes biomes ou morceaux de cartes. Au mieux, le titre propose quelques agréables heures de découvertes où l’on prend plaisir à arpenter les profondeurs à la recherche d’espèces particulières, de trésors à découvrir ou de mystère à identifier. Le reste du temps de jeu se heurte à un manque abyssal d’activités ou d’intérêt durant les plongées. Nous noterons en particulier le manque de vie parmi la faune locale. La regrettable absence d’interactions dynamiques avec le décor ou les espèces nuit grandement à l’immersion. Nous aurions également apprécié que les espèces puissent interagir entre elles, ou du moins avec le décor. Pour un titre qui mise autant sur le calme et la détente au sein d’un univers sous-marin, le contenu manque de détails et de richesse. La seule exception réside dans la possibilité de recruter un animal pour qu’il puisse nager à nos côtés. Un élément qui ne compense hélas pas le manque flagrant de vie de ces espaces aquatiques. Des problèmes également présents dans le mode de jeu « plongée en groupe »

Le mode « plongée en groupe » offre la possibilité de déambuler sous les eaux dans un groupe pouvant aller jusqu’à 30 joueurs et joueuses. Un nombre infiniment supérieur aux précédents opus limités à deux joueurs. Le travail d’équipe et le marquage de différentes espèces par les membres du groupe, permettent une exploration plus fluide et surtout plus rapide, chaque joueur pouvant partir dans des directions différentes. Mais là encore, une fois passé le plaisir de la découverte, ce mode de jeu se confronte aux mêmes problèmes que les plongées en solo, à savoir un cruel manque d’activités.

Ocean 2

La finalité concrète de ces deux modes de jeu, hormis le calme qu’ils proposent, réside dans l’accumulation de points d’expérience permettant de gagner des niveaux et ainsi d’augmenter l’argent récolté lors de la découverte de nouvelles espèces. Cet argent peut être investi dans des coloris pour notre combinaison, des autocollants pour la personnaliser ou encore des émotes. Des acquisitions purement esthétiques qui diminuent encore davantage notre investissement.

Une technique stable mais perfectible

Le titre se dote pourtant d’une technique plutôt solide. Le studio Akira a redoublé d’ingéniosité pour offrir une exploration immersive au sein d’une faune et d’une flore assez fournies. Le tout orné d’un level-desgin réaliste et bien pensé qui nous plonge sans mal dans l’univers sous-marin. Que ce soit en mode portable ou en mode docké, Endless Ocean Luminous n’est pas désagréable à l’œil, nous vous recommandons toutefois le mode docké pour bénéficier d’une plus grande immersion dans les vastes décors marins. Le travail de modélisation des centaines d’espèces est également à saluer. Nous soulignerons toutefois un manque de variété dans les décors après trois ou quatre heures de jeu, principalement dû aux limitations techniques de la console qui peine à afficher certains décors au-delà d’une certaine distance. L’ambiance sonore se veut également très discrète, un parti pris difficile à critiquer, car la prédominance des bruits blancs et de l’ambiance sous-marine fait partie intégrante de l’expérience. À l’exception de quelques trop rares musiques qui habillent majestuseuement les profondeurs, nous sommes souvent confrontés au silence de l’océan.

Ocean 3

Principalement destiné aux adeptes des fonds marins ou aux amateurs de jeux calmes et reposants, il est difficile de recommander Endless Ocean Luminous à un public totalement externe à la licence. Un paradoxe lorsqu’on sait que ce nouvel opus a d’abord été fait pour profiter du succès mondial de la Nintendo Switch. Bien que le jeu possède d’indéniables qualités inhérentes à la licence Endless Ocean, le titre pâtit de son manque de contenu, de vie ou d’activités. Ce jeu s’adresse donc aux passionnées des océans, que cette approche minimaliste ne rebutera pas.

Si vous souhaitez débuter votre exploration de la Mer Voilée, Endless Ocean Luminous est disponible exclusivement sur Nintendo Switch depuis le 2 mai.

Conclusion

Les points positifs

– De nombreuses espèces à découvrir

– Une ambiance réussie qui appelle à prendre son temps

– Le level-design des fonds marins

– Une prise en main simple et intuitive

Les points négatifs

– Cruel manque de ludisme et de contenu sur la durée

– Un mode histoire expédié, voire inutile

– Une répétitivité qui s’installe rapidement

– Un mode multijoueur sympa, mais anecdotique

– Des fonds marins qui manquent de vie

Le bilan est donc mitigé pour Endless Ocean Luminous. Malgré ses qualités indéniables avec son ambiance qui fait de son mieux pour immerger le joueur dans ses décors, ou encore ses nombreuses espèces à découvrir et étudier, le jeu ne parvient jamais à véritablement étoffer son concept. Les sympathiques premières heures de découvertes laissent rapidement place à une répétitivité qui entrave l’expérience globale. Il ne faut donc pas compter sur ce nouvel Endless Ocean pour occuper les joueurs Switch avant la prochaine exclusivité d’envergure, si tant est qu’il y en ait une… Néanmoins, le titre saura plaire aux fans passionnés par les fonds marins et par l’exploration.

Toutes les infos

Les jeux Endless Ocean sont des jeux d’aventure et d’exploration sous-marine, dont les deux premiers opus sont sortis sur Wii en 2007 et 2009. A la surprise générale, 15 ans plus tard, le studio japonais Arika a développé un nouvel épisode. Endless Ocean Luminous sortira le 2 mai 2024 en exclusivité sur Nintendo Switch.

Dans Endless Ocean Luminous, ne vous attendez pas à affronter des monstres marins. L’ambiance sera plutôt à la contemplation et à l’observation, puisqu’il sera possible de découvrir jusqu’à 500 espèces différentes. Pour pouvoir les étudier dans les meilleures conditions et les répertorier, il faudra aussi en apprendre plus sur leurs comportements et leurs habitudes.

En plus de la faune sous-marine, Endless Ocean Luminous proposera aussi de grandes zones d’exploration, que ce soit dans des épaves ou dans des caves sous-marines, pour varier les plaisirs. La répétition ne devrait de toute façon pas être un problème, puisqu’à chacune de vos plongées, les abysses se métamorphoseront entièrement

Un mode multijoueur généreux

Grande nouveauté par rapport aux précédents opus, Endless Ocean Luminous offrira un mode multijoueur qui vous permettra de former un groupe jusqu’à 30 joueurs ou joueuses, afin de partager vos découvertes. Il sera possible d’interagir avec le reste du groupe grâce à des emotes.

NSwitch_EndlessOceanLuminous_03

Endless Ocean Luminous sortira le 2 mai 2024 sur Nintendo Switch.

Article rédigé par
Armand
Armand
Rédacteur
Sélection de produits