Décryptage

Journal d’un libraire – Nos repères de la rentrée littéraire

23 juillet 2020
Par Sébastien Thomas-Calleja
Journal d’un libraire – Nos repères de la rentrée littéraire

Vous vous êtes peut-être déjà demandé en quoi consiste l’étrange métier du libraire Fnac à part à ranger des livres toute la journée et trouver une solution à toutes vos envies de lecture toute l’année. Découvrir les coulisses d’un libraire dans nos magasins, c’est ce que nous vous proposons dans cette nouvelle formule à retrouver régulièrement sur nos pages « Conseils Fnac ».

Surtout, restez avec nous jusqu’au bout : nous vous offrons en exclusivité nos premiers repères de la rentrée littéraire 2020 ! Défrichage, analyse, éclairage et proximité. C’est bon d’être curieux, ensemble, à la Fnac.

Sans titre-1Journal d’un libraire

*Qui dit libraire, dit aimer lire… Un peu, beaucoup et parfois même, à la folie !… De tout, selon ses goûts, mais surtout des nouveautés, pour être au plus proche de vos attentes et de vos envies de découverte. Et oui, sinon comment pourrais-je vous conseiller ?

À l’affut des dernières innovations aussi bien technologiques que culturelles, la Fnac a toujours joué un rôle de défricheur et de prescripteur pour mieux vous accompagner dans vos passions. Et quand on est passionné de littérature, comme moi, la rentrée littéraire est un temps fort de l’année à ne pas manquer !

Mais comment s’y retrouver parmi les centaines de nouveautés ?

Si l’on veut défricher tout ça, mieux vaut commencer tôt… Car vous ne le savez peut-être pas, mais le métier de libraire offre un privilège que certains peuvent nous envier : celui de lire des livres avant leur publication. On appelle cela les « épreuves » car ils ne sont souvent pas tout à fait terminés, bien que parfaitement lisibles comme vous pouvez le constater. Mais patience, je vous parlerais de ceci une autre fois.

 * Journal d’un libraire : Sébastien est libraire à la Fnac de Parly 2 rayon fiction, spécialisé en littérature française. Il participe depuis plusieurs années au prix du Roman Fnac et écrit des chroniques sur son blog Fnac.com.

FOCUS : C’est quoi la rentrée littéraire ?

La rentrée littéraire est un moment éditorial important de par l’ampleur de sa production, et rassemble un grand nombre de parution de nouveaux titres chaque année entre fin août et début novembre. Elle concerne tous les genres de livres mais se concentre essentiellement sur la littérature.
C’est un rendez-vous très médiatisé qui permet de mettre l’accent sur la nouveauté en matière de production littéraire tout en révélant certains auteurs et en en confirmant d’autres.
La plupart du temps, c’est aussi à partir de la rentrée littéraire que sont établies les listes des grands prix d’automne et que sont désignés les lauréats, comme le célèbre prix Goncourt.
Ce sont aussi les livres que vous retrouverez soigneusement emballés sous vos sapins ou que vous offrirez affectueusement.
Pour tous les amoureux de littérature et curieux de nouvelles expériences littéraires, un rendez-vous à ne manquer sous aucun prétexte !

D’ailleurs, par lequel vais-je commencer ?

Cinq dans tes yeux : Un premier roman décapant 

photo seb lisant

Marseille, le Panier, son quartier populaire historique aujourd’hui envahi de touristes et occupé par des « Venants », ceux qui sont arrivés après, comme les surnommait Stress et sa bande de potes : Nordine, Ichem, Kassim, Djamel et Ange. Tous d’ailleurs et tous d’ici, dans leur quartier qu’ils ont vu se transformer au cours des années 90, leurs années d’adolescence et de tous les possibles.

Aujourd’hui, ils sont chauffeur de bus, agent de sécurité ou dealer, quand Stress tente de vivoter dans les milieux arty qui pullulent dans son quartier devenu village bobo. Son projet est de réaliser un documentaire sur l’âme de Marseille, dans un milieu qui ne le reconnaît pas et qu’il ne reconnaît plus, « son » Panier, que ces nouveaux arrivants sont tous venus chercher.

C’est grâce à une langue vive et débridée qu’Hadrien Bels fait revivre une cité unique et éternelle, la Marseille populaire et cosmopolite.

Drôle, sarcastique mais aussi nostalgique, c’est à une visite guidée de la ville comme vous ne l’avez jamais lue et comme nous ne la Cinq dans tes yeuxverrons peut-être jamais plus, qu’il nous invite dans son premier roman, Cinq dans tes yeux !

Un ton enlevé, prenant, qui vous emporte grâce à ses personnages attachants, partagés entre espoirs et désillusions, tiraillés entre rêves d’une vie meilleure et gentrification.

« En ce moment, Greg boucle un docu produit par Canal+ sur le street-art. Sur Facebook, il pose devant des fresques à Berlin, Bristol, New York, Belgrade, avec toujours cette phrase, « I love my job ». Là où j’ai grandi, derrière le Vieux-Port, dans le Panier des années 90, les street-artistes se sont pointés après qu’on a eu fini de mettre tous les pauvres sur le palier de la ville, au Nord, dans des immeubles avec ascenseur en panne. Leurs graffitis et leurs papiers peints subversifs étaient la touche finale d’un quartier devenu, en quinze ans, une vitrine pour touristes. Avec Greg, on a rien à se dire et ça fait cinq ans que ça dure. »

Cinq dans tes yeux, comme les cinq doigts de la main, celle de Fatma qui protège du mauvais œil et de l’adversité. Un premier roman à découvrir absolument aux éditions de L’Iconoclaste à partir du 19 août en magasin, sur Fnac.com ou en téléchargement.

Parution le 19 août 2020 

Cinq dans tes yeux, Hadrien Bels (L’Iconoclaste) sur Fnac.com


Aller + loin : Dans notre prochain numéro, nous vous offrirons un de nos nouveaux repères de la rentrée et vous dévoilerons tout sur les épreuves littéraires.

Article rédigé par
Sébastien Thomas-Calleja
Sébastien Thomas-Calleja
libraire à Fnac Parly 2
Sélection de produits