Critique

Akira Mizubayashi, Prix des libraires 2020 avec Âme Brisée

04 mai 2021
Par Antoine
Akira Mizubayashi, Prix des libraires 2020 avec Âme Brisée

Le plus francophone et francophile des écrivains japonais a obtenu en 2020 le prestigieux Prix des libraires avec Âme brisée, un roman poignant où il poursuit l’exploration de ses thèmes de prédilection : rapport au temps, à l’histoire et aux souvenirs, amour de la musique, quête d’identité et réflexion sur le déracinement… Akira Mizubayashi illumine le drame par la grâce d’une écriture délicate comme de la soie.

Citoyen japonais, écrivain français

Universitaire japonais expert en littérature française, Akira Mizubayashi est un auteur singulier dans le paysage littéraire hexagonal. Bien qu’il ait fait de longues et prestigieuses études à Paris, c’est à Tokyo qu’il vit, qu’il enseigne et qu’il écrit ses livres en français. Unanimement reconnu pour la qualité de son écriture, il construit roman après roman, essai après essai, une œuvre subtile où la maîtrise exemplaire de sa langue d’adoption lui permet d’interroger l’histoire et la culture de son pays d’origine.

Luthier français, orphelin japonais

Après avoir démythifié certaines belles idées occidentales sur le Japon à travers une analyse comparative et intercontinentale des salles de bain (Dans les eaux profondes – Le bain japonais), Akira Mizubayashi revient à la fiction et reprend son souffle romanesque avec Âme Brisée. Dans cette fresque intimiste allant de la fin des années 30 jusqu’à nos jours, on suit le parcours chaotique d’un petit orphelin japonais devenu à l’âge adulte un luthier français d’exception. De ce déracinement salvateur malheureusement lié au traumatisme originel que fut l’enlèvement manu militari de son père – un professeur de violon accusé de trahison par un Empire nippon alors en pleine dérive autoritaire et expansionniste –, le jeune Rei va nourrir un profond sentiment de revanche qui va le pousser à exceller dans son domaine… Jusqu’à ce qu’une rencontre inattendue vienne raviver ses blessures passées.

Des mots et des notes 

En grand styliste de la langue française passionné de musique classique européenne, Akira Mizubayashi harmonise ses mots si bien choisis à une somptueuse cascade de notes de violon. Dans ce texte sensible où les émotions dominent sans partage le récit, la musique joue les premiers rôles. À la fois moteur narratif et élément de l’intrigue, contrepoint et mélodie principale, elle nourrit et ponctue l’histoire de cette « âme brisée ». Poétique, mélancolique et traversé de multiples respirations musicales, ce roman d’une vie passée entre deux mondes est également une nouvelle occasion pour l’auteur de revenir sur les thèmes qui lui sont chers. La temporalité, les conséquences intimes de l’histoire, la quête d’identité, la résilience face au drame ou encore la confrontation interculturelle donnent tout son sens à un livre d’une beauté singulière qui ne cède jamais la moindre croche à la facilité.

Prix des libraires 2020

Prix des lecteurs des écrivains du Sud 2020

Prix de la ville de Deauville 2020

Paru le 29 août – 256 pages

Article rédigé par
Antoine
Antoine
Libraire Fnac.com
Sélection de produits