Décryptage

Tendance minimalisme : la clé du bien-être ?

27 avril 2018
Par Pauline1
Tendance minimalisme : la clé du bien-être ?
©dr

Le minimalisme n’est pas un concept neuf, mais il prend de l’ampleur ces derniers temps, notamment aux États-Unis, où l’excès pourtant est presque un motif national. À l’encombrement, la réponse est simple : contre l’excès, le vide. Décryptage d’un minimalisme en vogue.

Le minimalisme, c’est quoi ? 


philipp-berndt-173197-unsplash


Porté par des voix venues du monde entier, comme celle du Japonais Fumio Sasaki ou des Américains The Minimalists, le minimalisme devient tendance. En quoi consiste ce mode de vie ? Et surtout pourquoi fait-il autant d’adeptes ? Les minimalistes nouvelle génération l’admettent volontiers : leur désir de moins est animé par un besoin de simplicité. Un retour à l’essentiel qui s’accompagne d’un désencombrement massif des intérieurs et d’une réflexion autour des habitudes de consommation. Les minimalistes veulent simplifier leur vie, en ayant moins d’objets, en se recentrant sur leurs véritables priorités, et en désencombrant leurs espaces de vie. 

Pour le commun des mortels, un intérieur minimaliste est une surface blanche, sans ornement ni fioriture : un lit, une chaise, une table. Le confort n’est pas au cœur des préoccupations. Pourtant si l’on écoute les adeptes du less is more, nul besoin de se priver ni de raboter son confort. Ce qui est essentiel à l’un ne l’est pas pour un autre. Autrement dit, il y aurait autant de manière d’appréhender le minimalisme que de minimalistes.

La devise du minimalisme pourrait cependant se résumer à la maxime du duo américain The Minimalists : « Love people, use things. The opposite never works. » (Aime les gens, utilise les choses. Le schéma inverse ne fonctionne jamais.) Le duo (Joshua Fields Millburn & Ryan Nicodemus) est à l’origine d’un documentaire à succès diffusé sur Netflix, Minimalism : A Documentary About The Important Things, qui approfondit la question. Pour ceux qui ne sont pas abonnés à la plateforme de contenus, leur intervention aux populaires TedTalks est sur YouTube et résume en 15 minutes leurs principes et leur démarche. Leur art ? Le lâcher prise…

Le minimalisme, pourquoi ?


bench-accounting-49909-unsplash


Quels seraient les bienfaits du minimalisme ? Pourquoi diable se lancer dans un grand ménage en se débarrassant d’une grande partie de ses possessions ? Pourquoi embrasser le vide quand la société contemporaine nous pousse en permanence à remplir les blancs et à saturer les silences ? Selon la Japonaise Marie Kondo, « vivre dans une maison ordonnée influe de manière positive sur tous les autres aspects de votre vie. »

Pour les minimalistes, le tri par le vide est source de bien-être, parce que…

–        On se simplifie l’existence : moins de choses à gérer, moins de choix à faire, moins de stress.

–        On se focalise sur ses véritables priorités et on trouve du temps pour faire ce que l’on veut. 

–        On apprend à lâcher prise : on se débarrasse de ce qui rattache au passé, et on avance plus facilement.

–        On respire : lorsque les espaces personnels sont désencombrés, l’effet est immédiat… On se sent plus libre, léger et apaisé.

–        On économise : on achète moins, mais mieux, et que des choses qui nous sont utiles.

–        On prend soin facilement de son intérieur : le rangement et le ménage prennent moins de temps.

–        On satisfait sa conscience écologique et on préserve l’environnement. Moins de choses, c’est moins de gâchis et moins de déchets.

–        On apprend à voyager plus léger, à moins s’encombrer. Fini les problèmes de dos !

–        On se détourne de ce qui remplit inutilement son temps : l’impression d’urgence très contemporaine, les informations qui arrivent en masse à travers smartphones, ordinateurs et télévision, et les réseaux sociaux dont le fil d’actualité est interminable. Adopter un mode de vie minimaliste, c’est aussi se protéger du bruit du monde, en refusant la rumeur, et en se créant un espace à soi où la pause est possible.

Le minimalisme, comment ?


sarah-dorweiler-211779-unsplash


Ce mode de vie vous séduit ? Vous voulez vous lancer dans l’aventure, mais vous ne savez pas par où commencer ? Pas de panique, les néo-minimalistes sont plutôt souples et arrangeants… Leur crédo : on prend son temps et on commence petit ! Il n’y a aucune urgence, pas de nécessité de finir le tri en une semaine. On ouvre un tiroir, on range. On recommence le lendemain, à son rythme. Le processus peut être long, mais surtout il doit être réinterrogé en permanence, pour convenir aux besoins du moment. Loin de l’image de la discipline ascétique et rigide véhiculée dans l’imaginaire collectif.  

Alors, décidé à faire le tri et à désencombrer votre intérieur ? Découvrez la méthode Marie Kondo et 15 astuces pour faire le vide.

 —

Aller + loin : la liste de lecture de l’apprenti-minimaliste

–        La bible du tri de Marie Kondo : La Magie du rangement

–        En anglais et en ebook : Minimalism, Live a Meaningful Life du duo américain The Minimalists 

–        L’Art de la simplicité expliqué par Dominique Loreau

–        Les conseils de Cécile Ecot : Minimalisme, Reprenez le contrôle !

–        Un challenge sur un mois pour se lancer dans l’aventure : Mon défi de 30 jours 

Visuels d’illustration : Lum3n / Philipp Berndt / Bench Accounting / Sarah Dorweiler 

Découvrez leur univers

Article rédigé par
Pauline1
Pauline1
libraire sur Fnac.com
Sélection de produits