Décryptage

Cyclisme détente ou compète : lequel est fait pour vous ?

26 juillet 2016
Par Cédric2
Cyclisme détente ou compète : lequel est fait pour vous ?
©dr

Avez-vous envie de tester vos limites ou êtes-vous un simple adepte de la balade du dimanche ? En fonction de vos goûts et de vos capacités sportives, vous pourrez vous orienter vers un vélo de compétition ou plutôt vers un modèle détente.

Vélo de route et VTT : deux philosophies

Les néophytes peuvent légitimement éprouver une légère sensation de tournis lorsqu’il s’agit d’acheter un vélo pour la première fois. Le réflexe commun consiste à porter son dévolu sur un vélo tout terrain (VTT) dans la mesure où il s’agit de la variante la plus connue. Ces engins sont toutefois très spécifiques dans la mesure où ils sont conçus pour rouler sur des terrains difficiles, rocailleux ou escarpés. 

Vous avez envie d’améliorer votre condition physique en parcourant de longues distances sur des chemins plus praticables ? Un vélo de route sera dans ce cas le choix le plus judicieux. Idéal pour l’endurance, il vous permettra vite d’engloutir les kilomètres avec un entraînement adéquat ! Tout comme le VTT, le vélo de route se décline dans une impressionnante diversité de tarifs et peut exiger une somme allant de 250 à 3000 €. L’achat d’un vélo sportif, dans tous les cas, vous impose de passer par le rayon des accessoires de protection. La prudence vous commande également de garder un petit stock de pièces détachées.

vtt cyclisme

Le vélo détente : VTC, fixie, électrique…

De conception robuste, le vélo tout chemin (VTC) propose généralement une assise plus confortable que le VTT et s’avère le compromis parfait pour les pratiquants en quête d’un modèle polyvalent et robuste. Le VTC emmènera le cycliste occasionnel partout où ses pédales le portent, et remplira fidèlement sa tâche aussi bien sur route que sur des chemins et des petits sentiers. Attention toutefois, le VTC est plutôt orienté vers une pratique peu intense et de loisirs.

Vous recherchez un vélo de ville, conçu pour des tâches courantes comme le parcours domicile-travail ou le transport des courses ? Réapparus à la fin des années 2000, les « fixies » se distinguent par leur pignon fixe et l’absence d’une roue avant libre : vous pédalez aussi vite que les roues tournent, ce qui peut vite offrir des sensations grisantes. Fin et relativement délicat, le fixie s’épanouit plus volontiers sur les routes bitumées. Enfin, si la pratique sportive n’est décidément pas ce que vous recherchez, n’oubliez pas que de nombreux modèles de vélos électriques sont disponibles sur le marché : beaucoup plus lourds en raison du poids de la batterie, ils demandent cependant moins d’efforts en côte et vous faciliteront la vie au quotidien !

vélo fixie

Beaucoup d’amateurs de cyclisme possèdent au moins deux vélos, afin de se réserver du temps pour garder la forme mais aussi pour se faire des petites sorties plaisir. Pourquoi pas vous ?

Article rédigé par
Cédric2
Cédric2
expert mobilité et cyclisme sur Fnac.com