Critique

My Hero Academia : le renouveau du shônen

15 juillet 2019
Par Thomas M.
My Hero Academia : le renouveau du shônen
©dr

Avec One-Punch Man, succès étonnant en France, My Hero Academia constitue une véritable vague de fraîcheur qui risque de renvoyer Naruto et autre One Piece à la préhistoire du shônen manga. Mais quand One Punch Man fait le pari de la distanciation avec un héros invincible et désabusé, My Hero Academia n’esquive ou ne se moque pas des conventions, il embrasse le genre dans sa dimension la plus pure pour en renouveler la dynamique.

Un héros sympathique


COUVERTURE My Hero Academia 1   my hero academia tome 2

Dans le monde de My Hero Academia, 80 % de la population possède un super pouvoir et les super héros sont devenus légion. Comme chez les super vilains, il y en a des géants, des bizarres, des mous, des minuscules, des sexy, des liquides ou des charismatiques… C’est le cas de All Might, un héros particulièrement doué qui force l’admiration d’un jeune collégien Izuki Midoriya se rêvant lui-même en future vedette de redresseur de torts. Seulement Izuki, qui connaît tout des héros de son temps, est né avec un sérieux handicap : il ne possède aucun pouvoir. Sa mère a beau l’encourager, sa motivation est démesurée mais la réalité est qu’il est le seul de sa classe à ne pas pouvoir allonger ses bras, cracher du feu ou attirer à lui, comme sa mère, les petits objets. Il doit même supporter les brimades de Katsuki, le plus populaire des élèves, qui espère intégrer la prestigieuse académie Yuei, qui forme les meilleurs héros du pays. Sur le point de perdre foi dans son projet impossible, Izuki croise alors la route de son idole, All Might et fait une bien étrange découverte à son propos. Il décide dès lors que rien ne l’arrêtera dans sa quête. Bientôt, il rejoindra les bancs d’une incroyable école…

My-Hero-Academia tome 16 My-Hero-Academia tome 17

Un shônen innovant

Roman my hero academia

Avec My Hero Academia, Kohei Korikoshi s’affirme enfin comme un mangaka majeur au Japon et à l’international après plusieurs essais brillants mais qui n’ont pas séduit un large public (Crazy Zoo aux éditions Delcourt). La force de My Hero Academia est d’avoir su conserver les fondamentaux du shônen manga : un héros pied tendre et qui a tout à prouver, une logique de dépassement permanente de soi (le « nekketsu »), une galerie de vilains hauts en couleur, un mélange de ton décomplexé où la comédie la plus burlesque côtoie les enjeux les plus dramatiques. Recommandé comme le manga du mois par le célèbre Sébastien-AbdelhamidMy Hero Academia propose également un style graphique particulièrement frais, tout en rondeurs et en exagérations, et saura surprendre les lecteurs avec des personnages secondaires originaux et aux réactions souvent inattendues. Enfin, en situant son action dans une école, Kohei Korikoshi fait le pari supplémentaire de renouveler un sous genre où les héros, qu’ils soient membres d’un club de musique ou doués de super pouvoirs, évoluent dans un contexte scolaire. Avec son style visuel résolument inédit, et sa manière d’affronter tout en se démarquant des conventions essoufflées, My Hero Academia se confirme comme un des mangas les plus marquants de ces dix dernières années. Le succès du manga se confirme : les volumes se succèdent à un rythme plus que soutenu, et l’histoire a été adaptée en roman !

 my hero academia-planche

Dessins © Kohei Korikoshi – Ki-oon




Découvrez la série My Hero Academia sur Fnac.com

Aller + loin : Le manga du mois : My Hero Academia, le conseil de Sébastien-Abdelhamid

Découvrez leur univers

Découvrez ces séries

Article rédigé par
Thomas M.
Thomas M.
libraire sur Fnac.com
Sélection de produits