Décryptage

Le renouveau du manga féminin par Ai Yazawa

19 novembre 2015
Par Pauline1
Le renouveau du manga féminin par Ai Yazawa
©DR

Ai Yazawa est une mangaka japonaise culte, qui contribue au genre du « josei ». À destination d’un public féminin, ses mangas s’éloignent cependant du shojo, car ils mêlent les thématiques graves aux moments d’insouciance. À l’occasion de la sortie du tome 4 de Marine Blue, une œuvre de jeunesse, retour sur les grandes sagas d’Ai Yazawa.

Née en 1967, Ai Yazawa, est une mangaka japonaise culte, qui contribue au genre du josei. Elle commence sa carrière à 13 ans en remportant le premier prix d’un concours de jeunes talents, et à 17 ans, son premier manga paraît dans un magazine. Passionnée de mode, elle apporte un soin tout particulier au style de ses personnages. À destination d’un public féminin, ses mangas s’éloignent cependant du genre du shojo, car ils mêlent les thématiques graves aux moments d’insouciance. À l’occasion de la sortie du tome 4 de Marine Blue, une œuvre de jeunesse, retour sur les grandes sagas d’Ai Yazawa.

369-Marine-Blue-T4

Marine Blue : une œuvre de jeunesse peu connue

Si le premier tome de Marine Blue n’a été publié en France qu’en 2015, cette saga d’Ai Yazawa est en réalité parue au Japon entre 1989 et 1992. Tout au long des quatre volumes qui la constituent, cette série dépeint les relations amoureuses compliquées de Haruka, Tooru Ippei et Tomoyo. Avec une galerie de personnages tous plus attachants les uns que les autres, l’auteur nous livre un panorama poignant des amours adolescentes.

Je ne suis pas un ange : romances lycéennes

Je ne suis pas un ange suit Midori Saejima dans sa vie au lycée Hijiri. Après avoir été humiliée devant tout le lycée lors de l’élection du comité des élèves, elle parvient tout de même à se faire élire vice-présidente, tandis que son amoureux est élu président ! Dès lors, nous suivons ses aventures au sein de ce comité, et l’évolution de ses relations amicales comme amoureuses.  

 369-aiyazawa-jenesuispasunange

369-gojinko

Gokinjo : Un cap déterminant

Avec Gokinjo, Ai Yazawa affirme un peu plus son style graphique et commence à développer ses thèmes de prédilection, son univers propre. Outre les relations amoureuses complexes, elle met particulièrement en avant son intérêt pour le monde de la mode. Mikako, l’héroïne de la série, souhaite percer dans ce milieu. Gokinjo est le manga de la consécration pour Ai Yazawa. Il sera adapté en série, puis en long métrage d’animation.

Last Quarter : un amour surnaturel

Dans Last Quarter, Ai Yazawa explore de nouveau la complexité du sentiment amoureux en y ajoutant une pointe de surnaturel. Elle met en scène un protagoniste amnésique et prisonnier d’une vieille maison. Cette œuvre sombre et tragique a rencontré un vif succès et a été adaptée en film en 2004.

369-aiyazawa-lastquarter            369-ParadiseKiss-integrale

Paradise Kiss : dans les coulisses de la mode

Paradise Kiss s’inscrit dans la lignée de Gokinjo et reprend une partie de sa galerie de personnages. Parue en 2003, la série met en scène Yukari qui, suite à une rencontre inattendue dans la rue, devient l’égérie d’une petite maison de couture. Une fois encore, Ai Yazawa mêle son amour de la mode et la thématique amoureuse pour livrer une œuvre au style graphique impeccable.

Nana : un manga résolument moderne

Avec Nana, Ai Yazawa atteint en quelque sorte la quintessence de son art. Dans son style graphique foisonnant et si particulier, l’auteur dresse le portrait de Nana Ôsaki et Nana Komatsu, deux jeunes femmes que tout oppose et qui pourtant se complètent à merveille, dans un Tokyo contemporain plus vrai que nature. Ai Yazawa y développe la relation d’amitié fusionnelle entre les deux femmes, le thème de l’amour addictif et destructeur, et met en scène la rivalité entre deux groupes de rock ambitieux et prometteurs.  

Débutée en 2000, parue en France en 2003, cette série est actuellement en pause, Ai Yazawa ayant malheureusement des problèmes de santé qui l’empêchent de poursuivre son œuvre. Le tome 21 a été publié en 2009.

369-Nana-tome2            369-aiyazawa-nana

Le josei, c’est quoi ? Le josei vise un public plus mature que le shôjô, principalement des jeunes femmes de 15 à 30 ans, comme un pendant féminin au seinen. Loin des amourettes naïves, les histoires sont plus facilement sexualisées et abordent des préoccupations adultes. L’autre nom du josei : le « ladies comic ».

Tout l’univers d’Ai Yazawa sur Fnac.com

Découvrez leur univers

Article rédigé par
Pauline1
Pauline1
libraire sur Fnac.com