Critique

Les chevaliers de la Chouette, une nouvelle série d’aventure trop chouette

13 mai 2014
Par Mélanie
Les chevaliers de la Chouette, une nouvelle série d'aventure trop chouette
©DR

Au royaume de Dampierre, Manille un petit garçon vif et rêveur n’a qu’un rêve : devenir CHEVALIER ! Voici « Les chevaliers de la chouette » de Ben Fiquet chez Glénat (collection T’chô ! L’aventure), une nouvelle série d’aventure en bande dessinée, drôle et addictive à mettre entre toutes les mains.

Au royaume de Dampierre, Manille un petit garçon vif et rêveur n’a qu’un rêve : devenir CHEVALIER ! Mais pour l’instant, il est seul, élevé par des religieuses qu’il affectionne. Son seul ami est Tilt, un petit robot qu’il a bricolé lui-même à partir d’une vieille carcasse abandonnée. Alors que l’intimidant prévôt Bézel et ses hommes viennent une nouvelle fois au couvent afin de récolter des taxes pour le château (p.13), le Baron recevant la Princesse Valdoré, Manille n’écoutant que son courage et armé de son épée… en bois, se fait le défenseur de ses dames : « Je ne laisserai personne faire du mal à Sœur Bénédicte ou Mère Supérieure !! » (p.15). Malheureusement, le jeune Manille ne fait pas du tout le poids… La Mère Supérieure s’interpose devant Manille mais elle est blessée par l’épée (en acier, cette fois) de Bézel (p.16). Le découpage graphique est d’ailleurs ici, très réussi et évocateur. Manille dépité, se rend compte que c’est à cause de lui que tout cela est arrivé. Il en fait la promesse : « Je deviendrai chevalier ! Je deviendrai roi s’il le faut !/et je pourrai protéger ma… /…ma seule famille » (p.18). Pour guérir la Mère Supérieure, il est chargé avec Tilt d’aller à Dampierre dans le but de rapporter des plantes médicinales.

Parallèlement à cela, les frères de la Confrérie des Chevaliers de la Chouette, Vassili et Valence – ce dernier ayant une apparence de chouette après qu’on lui ait jeté un sort – sont en pleine quête. J’ai d’ailleurs beaucoup aimé la méthode que Valence utilise pour ouvrir une porte codée (p.8). Les deux frères et le reste de leur confrérie familiale se dirigent après quelques errements eux-aussi en direction de Dampierre. Leur but : sauver le mage Maître Lucius emprisonné par le Baron, afin de poursuivre leur quête.

Manille rencontre par hasard Valence (l’homme-chouette) et comme ce dernier est chevalier, Manille souhaite à tout prix devenir son page, premier rang à exercer pour espérer devenir un jour chevalier ! Mais Valence refuse catégoriquement, du coup Manille le suit comme son ombre, ce qui fait bien rire le reste de la Confrérie des Chevaliers de la Chouette. Manille ayant aidé la confrérie (à vous de lire comment), il n’est plus en sécurité au couvent.

Vous avez envie d’en savoir plus, d’apprendre comment Manille va recevoir une vraie épée, qui est Tilt, de savoir si la Confrérie va rester unie, si Manille va la rejoindre, qu’est devenue la Mère Supérieure ? Alors, jetez-vous sur cette nouvelle série addictive de la collection Tchô ! L’aventure des éditions Glénat.

Ben Fiquet, déjà connu pour la série Powa chez Delcourt où un jeune lycéen était soudainement doté de pouvoirs qui ne lui apportaient que des ennuis – revient avec cette nouvelle série très prometteuse pour les 8-13 ans, 88 pages d’aventure, de rire et d’émotions au format 180 x 243 mm (soit un peu plus petit qu’une BD classique, un format plus comic book en somme). Les adultes eux-mêmes se délecteront du découpage inventif (j’ai beaucoup aimé la page 7, en plus du comique de la situation), des couleurs vives et lumineuses, du graphisme vivant et inventif, de l’action rythmée, des rebondissements successifs, des complots à déjouer, des gaffes de nos héros/protagonistes pétris de bonnes intentions, de l’émotion…

les chevaliers de la chouette 1les chevaliers de la chouette 2

Les chevaliers de la chouette © Ben Fiquet/ Glénat


Cette nouvelle série d’Heroic Fantasy, sur fond de quête initiatique pour Manille et de quête d’aventure et de justice pour la Confrérie, est également bourrée d’humour, les dialogues sont justes et les réparties bien envoyées. Un petit bijou d’inventivité, mélange entre Lastman – pour le côté novateur et humoristique – et les Légendaires – pour le côté quête fantastique. Une nouvelle série indispensable que je vous recommande chaudement. 

Bonne lecture à toutes et à tous !

Découvrez leur univers

Article rédigé par
Mélanie
Mélanie
libraire spécialisée BD à Fnac Lyon Bellecour
Sélection de produits