Critique

Nintendo Switch Sports, un terrain de jeu plus grand et plus beau

30 avril 2022
16 ans après Wii Sports, l’heure est venue de se remettre au sport avec une version 2.0, plus grande et plus belle.
16 ans après Wii Sports, l’heure est venue de se remettre au sport avec une version 2.0, plus grande et plus belle. ©Nintendo

Le successeurs de Wii Sports est enfin disponible, avec un seul objectif : nous faire faire du sport en s’amusant. Mission accomplie !

Quel ancien possesseur de Wii n’a jamais repensé à ces folles heures passées devant Wii Sports ? Vendu en complément de la célèbre console Nintendo, le titre a été un énorme succès commercial, puisqu’il comptabilise plus de 82 millions de copies vendues à travers le monde. Un score retentissant qui le place en quatrième position des jeux les plus vendus, derrière Minecraft, Grand Theft Auto V et Tetris. Bien plus qu’un succès commercial, Wii Sports est devenu un véritable divertissement populaire dans les réunions familiales et amicales et lors de compétitions entre joueurs d’âges divers. Seize ans après sa sortie, l’univers du jeu revient sur Switch, dans une version 2.0 logiquement intitulée Nintendo Switch Sports.

Trois sports faciles d’accès…

Mêlant grands classiques, avec le bowling et le tennis, et petits nouveaux (football, badminton, volley-ball et chambara), Nintendo Switch Sports peut-il faire mieux que son illustre prédécesseur ? Sans grande surprise, ce nouvel opus reprend les bases du jeu Wii, mais tout est plus grand, plus beau et plus immersif. Désormais, les joueurs peuvent donc pratiquer six sports à Spocco Square.

Tout comme il y a 16 ans, les parties se joueront avec les manettes de la console, les Joy-Con de la Switch remplaçant la télécommande Wii. Concernant le tennis et le badminton, l’objectif sera de tout simplement reproduire les gestes, comme dans la vraie vie. Lever le bras pour servir et ensuite orienter les coups selon là où l’on veut placer la balle, le jeu est on ne peut plus simple sur ces deux sports. Idem pour le bowling, qui procure une sensation toujours aussi agréable. Comme pour ses compères, le terrain de bowling bénéficie d’un joli décor et propose par ailleurs un mode spécial avec obstacles, pour rendre les parties encore plus folles.

L’heure de montrer qui est le pro du strike dans la famille ou entre amis.©Nintendo

… et trois sports beaucoup plus techniques

Si ces trois sports peuvent faire office de mise en bouche, les choses se compliquent (heureusement) avec les trois disciplines restantes. À leur manière, le chambara, le football et le volley-ball demandent une certaine maîtrise, avec plusieurs gestes bien précis à reproduire. Rappelant à certains moments Rocket League, les parties de football peuvent se jouer en 1 vs 1, 4 vs 4 ou dans un mode de tirs au but. On peut aussi profiter d’une jauge de sprint, mal équilibrée, mais qu’il faudra évidemment surveiller pour ne pas se retrouver à sec. Avec des sabres à manier habilement, que ce soit pour attaquer ou parer, le chambara est peut-être le sport qui demande le plus de temps pour arriver à bien le maîtriser. Mais le plaisir de combattre sur une arène au-dessus de l’eau est une excellente motivation.

Le chambara est peut-être le sport le plus technique et le plus exigeant, mais le plaisir est bien au rendez-vous.©Nintendo

Reste le badminton, qui demande également de maîtriser certains gestes, tout en étant peut-être le plus rapidement accessible des petits nouveaux. On apprécie par ailleurs les différents niveaux de difficulté proposés et les conseils permanents prodigués au joueur, qui donnent un sentiment d’accompagnement. Le tout en mettant bien la dragonne du Joy-Con autour du poignet, bien entendu, afin d’éviter un malencontreux lâcher de manette en direction du téléviseur. 

Une offre de personnalisation un peu faible pour le moment

Niveau animations et graphismes, il n’y a rien à dire : Nintendo Switch Sports est un joli bonbon bien enrobé, dans lequel chaque sport a son propre univers. Concernant la personnalisation, fini les traditionnels Mii et leur aspect daté, les nouveaux personnages ont une silhouette plus réaliste, avec des traits plus arrondis et plus doux. Seul point négatif, une personnalisation pour le moment limitée dans ses propositions, qu’il s’agisse des visages ou des vêtements. Toutefois, il y a fort à parier que le contenu s’étoffera au fil des mois. De plus, si celui-ci ne vous plaît pas, il est également possible de troquer son sportif 2.0 contre le Mii créé au préalable sur sa console.

Contrôle, direction, tête plongeante, sprint et reprises, le football a comme un air de Rocket League sur Switch.©Nintendo

En solo, à plusieurs ou à travers le monde, la fête est toujours aussi folle

Reprenant le thème musical emblématique de Wii Sports, le titre est bien évidemment à déguster à plusieurs. Toutefois, les plus compétitifs pourront toujours s’exercer en solo pour progresser ou battre leur meilleur score. Bien entendu, le multijoueur est aussi à l’honneur, et chacun sera libre de s’exercer contre des joueurs du monde entier, ce qui prolongera au passage un peu plus la durée de vie du jeu.

Au final, Nintendo Switch Sports n’est pas une révolution, mais procure du fun et beaucoup de plaisir. En attendant le golf, qui doit arriver à l’automne, et peut-être d’autres sports par la suite, le nouveau jeu sport de la Switch (qui accueille désormais des jeux GameBoy) garantira à coup sûr des parties multiples et endiablées dans les salons.

Classique et toujours aussi efficace, le tennis devrait à nouveau être l’un des sports les plus populaires de cette nouvelle version.©Nintendo

À lire aussi

À lire aussi

Article rédigé par
Alexandre Manceau
Alexandre Manceau
Journaliste
Pour aller plus loin