Actu

Meta dévoile une intelligence artificielle capable de générer des espaces virtuels avec la voix

24 février 2022
Par Kesso Diallo
Meta mise sur l'intelligence artificielle pour développer le metaverse.
Meta mise sur l'intelligence artificielle pour développer le metaverse. ©Meta

Le géant américain a présenté plusieurs projets sur lesquels il travaille pour construire le metaverse.

Meta poursuit ses efforts pour développer le metaverse, ce monde virtuel considéré comme le futur d’Internet par son PDG Mark Zuckerberg. Fin janvier, la firme a présenté son supercalculateur conçu pour construire des systèmes d’intelligence artificielle (IA) et créer des technologies nécessaires pour le metaverse. Elle vient d’en dévoiler davantage sur ses projets autour de l’IA lors de son évènement Inside the Lab.

Au cours de celui-ci, Meta a introduit le système Builder Bot qui permet aux utilisateurs de générer ou d’importer des éléments dans un monde virtuel à l’aide de la voix. Dans une vidéo, Mark Zuckerberg a montré ce processus de création d’espaces virtuels, avec des commandes telles que « allons au parc » et « allons à la plage » à la suite desquelles des paysages en 3D de ces environnements ont été entièrement générés par le Builder Bot.

L’intelligence artificielle au cœur des projets de Meta

Meta a également parlé de ses autres projets, dont celui baptisé CAIRaoke. Décrit comme « une nouvelle approche révolutionnaire de l’IA conversationnelle », il permettrait – à terme – aux individus d’avoir des conversations et des interactions plus naturelles avec leurs appareils. Il s’agit de créer des modèles neuronaux pour la technologie alimentant les chatbots et les assistants vocaux. Le groupe californien affirme qu’un de ses modèles est déjà utilisé dans son écran connecté Portal. Il prévoit de l’intégrer dans des dispositifs de réalités augmentée et virtuelle, comme ses lunettes connectées développées avec Ray-Ban, afin de permettre des interactions immersives et multimodales avec des assistants. Avec ces futurs modèles, les utilisateurs seraient ainsi capables de changer complètement de sujet dans une conversation, de se référer à quelque chose mentionné plus tôt ou encore d’interagir avec les assistants de nouvelles façons, en utilisant des gestes par exemple.

Meta a en outre annoncé deux autres projets pour « favoriser l’inclusion grâce au pouvoir de la parole et de la traduction ». La société cherche à éliminer les barrières linguistiques présentées par les applications et les outils du Web qui empêchent des personnes d’accéder à des informations sur Internet ou de se connecter avec d’autres individus dans leur langue maternelle. Un premier projet dénommé No Language Left Behind (aucune langue laissée de côté) consiste à construire un modèle d’IA avancé capable d’apprendre des langues en étant formé avec moins d’exemples pour l’utiliser dans la traduction de toutes les langues écrites. Le second, appelé Universal Speech Translator (traducteur de langage universel), est un système d’IA qui fournirait une traduction instantanée de parole en parole dans toutes les langues.

À lire aussi

Article rédigé par
Kesso Diallo
Kesso Diallo
Journaliste