Actu

Game Awards 2021 : It Takes Two, Elden Ring… Les grandes annonces des « Oscars » du gaming

10 décembre 2021
Sorti en mars dernier, le titre développé par Hazelight Studios est le grand gagnant de la soirée.
Sorti en mars dernier, le titre développé par Hazelight Studios est le grand gagnant de la soirée. ©Electronic Arts

Entre les prix récompensant le meilleur du jeu vidéo et les annonces sur les futurs hits, l’édition 2021 des Game Awards n’a pas déçu le public.

Qui dit décembre, dit fêtes de fin d’années et bilan sur les douze derniers mois qui viennent de s’écouler. Quels événements nous ont marqués ? Quelles oeuvres faut-il féliciter ? La fin d’année est aussi l’occasion d’assister à des cérémonies et, si le cinéma a les Oscars, le jeu vidéo a aussi son grand moment avec les Game Awards. Après une édition 2020 diffusée en ligne, la cérémonie faisait hier soir son retour au Microsoft Theater de Los Angeles, toujours animée par Geoff Keighley. Devenus un événement incontournable de l’industrie vidéoludique, les Game Awards, qui ont choisi de boycotter Activision-Blizzard, n’ont pas déçu, avec une édition 2021 qui a une fois de plus été rythmée par des récompenses, trailers et annonces. 

Le triomphe de It Takes Two et Forza Horizon 5

Le premier point à retenir est la performance XXL de It Takes Two. Le titre développé par Hazelight Studios et édité par Electronic Arts repart de cette édition 2021 avec trois titres : Meilleur jeu multijoueur, Meilleur jeu familial et, surtout, Game of the year. Pour rappel, ce produit sorti en mars dernier est un jeu de plateforme, d’action et de coopération où, au cœur d’une famille qui se déchire, on incarne des poupées qui prennent vie, représentant les parents qui vont devoir passer des épreuves dans l’imaginaire de leur fille. Parmi les grands gagnants de la soirée, Forza Horizon 5, énorme carton de cette fin d’année pour Microsoft, repart avec les prix de Meilleur design audio et Meilleure innovation et accessibilité. De son côté, Deathloop remporte aussi deux prix, ceux de Meilleure direction et Meilleure direction artistique.

Enfin un premier aperçu de Star Wars par Quantic Dream

Outre les récompenses, les Game Awards sont aussi l’occasion de créer le buzz en dévoilant les premières images de futurs titres et Quantic Dream a été le premier a montrer le sien. Le studio français a profité de la prestigieuse cérémonie pour dévoiler un premier trailer de Star Wars Eclipse, le fameux projet secret inspiré de l’univers de George Lucas. Se déroulant en Bordure extérieure dans une région méconnue à l’époque de la Haute République, connue comme l’âge d’or des Jedi, le titre développera des histoires inédites qui seront impactées par les choix des joueurs. Combats au sabre laser, droïdes, vaisseau spatial, et même Yoda : tous les ingrédients d’un bon Star Wars sont réunis. Autre annonce choc : le grand retour d’Alan Wake, 11 ans après l’épisode originel sorti sur Xbox 360. Prévu pour 2023, Alan Wake II sera développé par Remedy Entertainment et devrait s’orienter vers un genre survival-horror. Enfin, après Batman ou la Justice League, Wonder Woman sera la prochaine héroïne DC à l’honneur au cœur d’un jeu vidéo développé par Monolith Productions.

2022 sera une année bien chargée pour les fans de jeux vidéo

Vainqueur du prix Jeu le plus attendu, Elden Ring a surtout profité de ces Game Awards 2021 pour confirmer sa sortie en 2022, au même titre qu’Horizon Forbidden West, A Plague Tale : Requiem, Dying Light 2 : Stay Human, Le Seigneur des Anneaux : Gollum et Suicide Squad : Kill the Justice League. Une chose est sûre : l’année prochaine sera riche en hits du côté du gaming. Parmi les titres qui se sont dévoilés lors de la cérémonie, notons la présence de Star Trek : Resurgence, attendu au printemps 2022, Dune : Spice Wars, qui profitera d’un accès anticipé l’année prochaine ou de Sonic Frontiers. Développé par Sonic Team, ce jeu mettra à l’honneur le célèbre hérisson dans un jeu d’aventure en monde ouvert, attendu en 2022 sur PC et console d’ancienne et nouvelle génération.

À lire aussi

À lire aussi

Article rédigé par
Alexandre Manceau
Alexandre Manceau
Journaliste
Pour aller plus loin