Actu

Apple risque une amende d’un demi milliard d’euros suite à une plainte de Spotify

19 février 2024
Par Pierre Crochart
Apple risque une amende d'un demi milliard d'euros suite à une plainte de Spotify
©Tada Images/Shutterstock

Une plainte en chasse une autre. Après qu’Apple a récemment eu gain de cause dans l’affaire l’opposant à Epic, la firme est de nouveau attaquée par le géant du streaming musical.

Mise à jour du 26/02 à 11h40 : clarification des conditions d’abonnement à Spotify sur iPhone.

D’après des informations du Financial Times, la Commission européenne serait sur le point d’infliger à Apple une amende de 500 millions d’euros en raison de pratiques anticoncurrentielles pointées du doigt par Spotify. En cause, un abus de position dominante dans les systèmes de paiements qui favorisent celui d’Apple au détriment d’autres possibilités, moins coûteuses pour les consommateurs.

869€
969€
En stock
Acheter sur Fnac.com

Ce qui est reproché à Apple

Aujourd’hui, chercher à s’abonner à Spotify (ou tout autre service en ligne) sur son iPhone ne laisse guère le choix. Il faut forcément passer par le site web du service ; Spotify ayant choisi de se passer du processus de paiement intégré au smartphone d’Apple, lequel permet à la firme de récupérer 30% du montant de la transaction (la fameuse « commission Apple » qui fait tant enrager les développeurs). Moins pratique et instantané, mais une approche également choisie par Netflix et d’autres afin d’échapper à la fameuse taxe d’Apple.

Ce qui coince, c’est que les éditeurs de services gonflent fatalement leurs prix de 30% sur iPhone afin d’éponger la commission d’Apple. Résultat : Spotify serait plus cher qu’Apple Music, le service de streaming maison de la marque, s’il passait par la plateforme de paiement intégrée. Pourtant, les deux services sont supposés être proposés au même prix, à partir de 10,99€ par mois.

Une manœuvre qui, d’après Spotify, qui avait déposé plainte en mars 2019 à ce sujet, favorise grandement Apple Music, qui apparaît ainsi comme une alternative moins coûteuse aux autres applications de streaming.

Une amende importante

Dans son article, le Financial Times n’utilise guère le conditionnel. L’UE s’apprête selon le journal à infliger une amende de 500 millions de dollars à Apple. Contacté par The Verge, Apple fait savoir par l’intermédiaire de sa porte-parole Emma Wilson « ne pas commenter les spéculations ».

Toujours est-il que cette éventualité doit faire grincer des dents à Cupertino, à quelques jours d’un changement majeur dans la philosophie de l’App Store. Dans le cadre du Digital Markets Act européen, Apple va en effet devoir se montrer plus ouvert envers la concurrence d’ici au 6 mars prochain grâce à iOS 17.4. Une mise à jour plus importante qu’il y paraît, ouvrant notamment la possibilité d’installer des applications depuis d’autres sources que l’App Store, mais permettant aussi aux développeurs de proposer des services de paiement alternatifs… Bien que ce point fasse encore débat auprès des principaux intéressés.

En effet, les entreprises qui choisiront de se passer des services de paiement intégrés à l’écosystème Apple devront malgré tout s’acquitter d’une taxe de 50 centimes par installation de leur application depuis un autre endroit que l’App Store au-delà du million de téléchargements. Un changement qui concerne même les applications gratuites. Pas encore la panacée qu’attendaient les développeurs donc.

À lire aussi

Article rédigé par
Pierre Crochart
Pierre Crochart
Journaliste
Pour aller plus loin