Article

Comment bien installer et prendre en main son aspirateur robot pour en tirer le meilleur parti

11 décembre 2023
Par Alexandra Bellamy
Comment bien installer et prendre en main son aspirateur robot pour en tirer le meilleur parti
©Ecovacs

Vous vous êtes offert un aspirateur robot et vous souhaitez obtenir les meilleurs résultats de nettoyage ? Voici quelques conseils pour bien l’installer et réussir sa prise en main.

Les aspirateurs robots de dernière génération sont de plus en plus intelligents. Ils cartographient le logement pour s’y déplacer efficacement et s’accommodent de la plupart des meubles et obstacles qu’ils croisent dans l’habitation. Certains sont même capables d’identifier les objets qu’ils rencontrent afin de les éviter de la manière la plus pertinente. Néanmoins, quelques précautions s’imposent lors de l’installation pour en tirer les meilleurs résultats.

Inutile de tout ranger, mais moins il y a d’objets qui traînent au sol, plus le robot nettoie la surface soigneusement.©Roborock

Bien choisir l’emplacement

Dès le déballage, la première préoccupation doit être le choix de l’endroit où installer la base de chargement. Qu’il s’agisse d’une station classique qui n’assure que la charge de la batterie ou d’une base multifonction qui gère une partie de l’entretien, choisissez soigneusement son emplacement. 

  • Dans quelle pièce ? Selon l’aménagement et la déco, l’aspirateur robot peut tout à fait trouver sa place dans la pièce de vie principale. Toutefois, si vous comptez l’utiliser lorsque vous êtes présents, sachez tout de même que certaines fonctionnalités peuvent être bruyantes (même si c’est bref et ponctuel) – par exemple la vidange automatisée de la poussière ou le nettoyage de serpillère.
    De plus, veillez à ce que le robot puisse accéder facilement aux pièces qu’il devra nettoyer. Par exemple, si vous l’installez dans une buanderie, il faudra veiller à en garder la porte ouverte.
  • Privilégiez également un endroit à portée du réseau wifi
  • Lorsque vous installez la base, prévoyez de l’espace devant et sur les côtés (au moins 5 à 10 cm de chaque côté en général) afin que le robot puisse en sortir et la rejoindre aisément. Vérifiez les recommandations de la notice car, selon les modèles, il faut prévoir un espace plus ou moins important. 
  • Enfin, dans le cas d’un robot aspirateur laveur avec une base traditionnelle, si la serpillère repose sur le sol, il peut être préférable d’installer la base sur du carrelage ou bien de protéger le sol s’il s’agit de parquet. Un tapis en plastique transparent est parfois fourni.
Prévoyez de l’espace devant la base et sur les côtés pour que le robot puisse la quitter et y retourner facilement.©Roborock

Soigner la première cartographie 

La seconde étape consiste à connecter le robot au réseau wifi. Il suffit de télécharger l’application, de créer un compte, puis de se laisser guider. Les fabricants veillent à ce que cette opération soit la plus simple possible même pour les non technophiles (un QR code placé sur l’appareil ou la notice facilitent généralement les manipulations).  

  1. Lors de l’installation, une mise à jour logicielle du robot peut vous être proposée. Nous vous conseillons de prendre le temps de la réaliser. Par la suite, nous vous recommandons aussi de mettre régulièrement à jour l’application pour profiter de nouvelles fonctionnalités ou d’améliorations notables.
  2. Avant de lancer la cartographie, préparez votre logement. Soignez cette étape, car la cartographie sert de base pour assurer la navigation du robot dans l’habitation. Néanmoins, pas de panique : si jamais la carte délivrée ne vous satisfait pas, vous pouvez recommencer à tout moment.
    Ramassez tous les petits objets qui traînent au sol ou les obstacles ponctuels (par exemple des chaussures qui traînent dans l’entrée). Ouvrez toutes les portes des pièces auxquelles vous souhaitez que le robot puisse accéder pour les nettoyer. Enfin, selon le système de navigation utilisé, certains modèles ont besoin de lumière pour établir la cartographie (ensuite, ils pourront s’acquitter du nettoyage même dans le noir, par exemple dans une chambre dont les stores sont fermés ou dans une pièce sans fenêtre). Il peut donc être nécessaire d’allumer la lumière dans les pièces sombres. Vérifiez ce que préconise le mode d’emploi. 
  3. Si votre robot propose une fonction de cartographie rapide, n’hésitez pas à l’utiliser. Il parcourra toute votre habitation sans aspirer ni laver, en se concentrant sur la cartographie. Ne vous en privez pas ; cela vous fera gagner du temps. D’autant que la carte sera tout aussi précise et soignée que si elle était établie lors d’un cycle classique complet.
Exemple de personnalisation de cartographie dans l’application Dreamehome : nommage des pièces, séparation des pièces et placement de zones interdites.©Dreame

Les premières utilisations : surveiller pour optimiser

Ça y est, le robot est prêt à en découdre avec la poussière. Mais encore quelques efforts sont nécessaires avant de lui déléguer totalement la corvée d’entretien des sols ! Du moins, nous vous conseillons de suivre ces quelques conseils pour optimiser son fonctionnement.

  • Lors des deux ou trois premiers cycles de nettoyage, nous vous recommandons de surveiller les trajectoires du robot : pour ne pas gêner son évolution, placez-vous derrière l’appareil et suivez-le. Rassurez-vous, par la suite, il sera parfaitement autonome et ne nécessitera plus aucune surveillance. 
  • Profitez-en pour vérifier s’il s’approche de certains câbles électriques qui traîneraient au sol. Même si vous avez choisi un robot intelligent, capable de reconnaître ce type d’objet et peu enclin à s’y emmêler, nous vous conseillons de dissimuler tous les fils, câbles et multiprises pour les mettre hors de sa portée. Il pourrait s’y accrocher, rester bloqué ou pire, faire tomber une lampe ou un appareil électrique. Si vous ne pouvez pas ou ne souhaitez pas cacher certains câbles, mémorisez leur emplacement ; vous pourrez résoudre cela via l’application. 
  • Vérifiez également si certaines zones posent problème au robot, s’il semble avoir du mal à les gérer voire à rester bloqué, par exemple sur un pied de lampe ou sous un meuble sous lequel il passerait, mais d’où il aurait du mal à ressortir. Là encore, prenez-en note pour pouvoir l’indiquer dans l’application.
  • Selon la configuration de votre logement, il y a des chances pour que le robot ne puisse pas passer partout. Dans certains cas, vous ne pourrez rien y faire. Par exemple, si votre lave-linge ou votre lave-vaisselle est placé à 5 ou 10 cm du mur, l’aspirateur robot ne pourra jamais y accéder. Dans ces zones, il faudra peaufiner le nettoyage de temps en temps avec un aspirateur manuel.
    En revanche, il se peut que l’espace entre deux meubles soit à peine trop étroit. Dans ce cas, il suffit parfois de déplacer un meuble de quelques centimètres pour permettre au robot de s’y faufiler. Ce sera toujours un endroit de moins où la poussière s’accumulera.
  • Enfin, c’est aussi lors de cette observation que vous verrez si l’appareil se débrouille facilement dans certaines zones un peu complexes (les plus encombrées). En voici un exemple concret : nous disposons d’une table ronde et de quatre chaises. Certains robots ne parviennent pas à s’y aventurer en passant entre les pieds des chaises.
    Si ces dernières sont totalement rentrées sous la table, le robot ne peut pas du tout accéder à la zone et ne nettoie donc ni sous les chaises ni sous la table. Il suffit de ne pas coller totalement les chaises à la table pour que l’aspirateur soit capable de passer sur le côté, entre les pieds des chaises et ceux de la table. Voilà l’exemple d’une habitude qu’on peut facilement prendre après avoir observé le robot travailler pour garder son sol impeccable.  
L’aspirateur robot est capable d’identifier les pieds de chaises et de les contourner. Mais il ne peut pas toujours passer entre eux selon leur espacement.©Ecovacs

Personnaliser le nettoyage

Vous avez retenu les zones compliquées, où il y a des câbles, ainsi que celles où le robot pourrait rester coincé. Il n’y a plus qu’à les lui interdire grâce à l’application. En effet, la plupart des aspirateurs robots cartographient le logement et en restituent une carte complète dans leur appli. Vous pouvez alors placer des zones interdites ou des balises virtuelles pour en « interdire » l’accès.  

Si ce robot est capable de « voir » et d’identifier ce casque pour ne pas s’y emmêler ni l’abîmer, forcément, cette zone ne sera pas nettoyée – idem pour les haltères posés au fond de la pièce.©iRobot

De la même manière, nous vous recommandons vivement de prendre le temps de personnaliser la carte en découpant les pièces du logement et en les identifiant. Les applications sont de plus en plus ergonomiques et faciles à utiliser, ces opérations sont donc généralement assez faciles à effectuer. Cela vous permettra de déclencher ou de programmer des cycles véritablement à la carte, avec des paramètres d’aspiration et de lavage, ainsi qu’une fréquence de nettoyage réellement adaptés à chaque pièce de la maison.

L’usage au quotidien : faut-il préparer son logement ? 

Le robot est ainsi prêt à fonctionner en délivrant son plein potentiel. Vous vous demandez peut-être s’il est nécessaire de préparer votre maison avant chaque cycle de nettoyage. 

  • Évidemment, il faut penser à laisser les portes ouvertes. 
  • En ce qui concerne les meubles, par exemple les chaises, inutile de les relever sur la table, puisque la plupart des aspirateurs robots sont capables de les contourner, éventuellement moyennant quelques petits ajustements.
  • Pour ce qui est des petits objets qui pourraient traîner au sol comme des jouets d’enfant, des chaussettes, des chaussures… mieux vaut les ranger avant de lancer un cycle de nettoyage. Certains robots pourraient les aspirer, les pousser, les traîner ou bien s’emmêler dedans. Les plus élaborés, qui « perçoivent » et « reconnaissent » les obstacles, sont capables de les éviter. Mais, dans tous les cas, en contournant l’objet, c’est une zone que l’appareil n’aura pas nettoyée. Plus vous rangerez et plus vous multiplierez vos chances d’avoir des sols immaculés !
À partir de
253,82€
En stock vendeur partenaire
Acheter sur Fnac.com

À lire aussi

Article rédigé par
Alexandra Bellamy
Alexandra Bellamy
Journaliste