Actu

Apple officialise ses MacBook Pro 14 et 16 pouces, équipés des puces M1 Pro et M1 Max

19 octobre 2021
Par Thomas Estimbre
Apple officialise ses MacBook Pro 14 et 16 pouces, équipés des puces M1 Pro et M1 Max
©Apple

Apple a, comme attendu, levé le voile sur ses nouveaux MacBook Pro 14 et 16 pouces au cours de sa keynote du 18 octobre. Cette nouvelle cuvée apporte de nombreuses évolutions, à commencer par la présence des puces M1 Pro et M1 Max.

De retour quelques semaines seulement après sa conférence de rentrée, Apple a décidé de frapper fort en dévoilant de nouveaux AirPods, ainsi que de nouveaux MacBook Pro. L’arrivée d’une nouvelle série d’ordinateurs portables marquée d’une pomme était attendue, encore plus depuis que Tim Cook a confirmé la transition des Mac vers l’architecture ARM. Il y a près d’un an, les MacBook Air et certains MacBook Pro (13 pouces) avaient inauguré ce passage en se dotant de la puce M1. Après des mois d’attente, Apple confirme ses ambitions avec la présentation de deux nouveaux modèles : les MacBook Pro 14 et 16 pouces, équipés des toutes nouvelles puces M1 Pro et M1 Max.

MacBook Pro : Apple repense son ordinateur portable phare.©Apple

Un vent de renouveau souffle sur le MacBook Pro que la firme de Cupertino a « entièrement repensé ». Avant de s’intéresser aux entrailles de ses machines, force est de constater que les designers d’Apple ne se sont pas reposés pour proposer un nouveau design. Les changements les plus visibles concernent les bordures que le constructeur a choisi d’affiner (3,5 mm) et l’apparition d’une encoche en haut de l’écran. À la manière de l’iPhone, elle permet de loger une caméra 1080p (Full HD) soit la « plus performante jamais intégrée sur un portable Mac » pour remplacer le vieillissant capteur 720p. La présence d’une encoche demande au passage quelques ajustements logiciels et Apple assure que macOS a été pensé pour la gérer. En revanche, la technologie Face ID n’est toujours pas de la partie.

Une encoche pour l’écran mini-led

Pour accompagner ce nouveau design, Apple confirme les rumeurs et propose des écrans Liquid Retina XDR. Ces dalles, comme sur l’iPad Pro 12,9 pouces, font appel à la technologie mini-LED et offre jusqu’à 1 000 nits de luminosité « stable », avec des pointes à 1 600 nits et un contraste 1 000 000:1 pour les contenus HDR. Si l’adoption du mini-LED sur les MacBook Pro était attendue, cette technologie d’écran est rare sur les ordinateurs grand public qui se tournent davantage vers l’OLED. Elle s’impose néanmoins sur les téléviseurs en 2021 et le géant californien a décidé de tirer profit de ses qualités telles qu’une luminosité maximale élevée, un meilleur contraste ou encore des couleurs précises.

À lire aussi

Grâce aux efforts consentis par le fabricant, les deux modèles embarquent un écran « plus spacieux » que celui de la génération précédente. Le MacBook 16″ intègre une dalle de 16,2 pouces et affiche 7,7 millions de pixels (3456×2234 pixels) tandis que le MacBook Pro 14″ dispose d’une dalle de 14,2 pouces affichant 3024×1964 pixels (5,9 millions de pixels au total). Au jeu des comparaisons, Apple insiste sur le fait que son modèle le plus petit affiche plus de pixels que le précédent MacBook Pro 16 pouces.

Ces écrans prennent également en charge la technologie ProMotion avec un taux de rafraîchissement adaptatif atteignant 120 Hz.

M1 Pro et M1 Max : la révolution continue

Les nouveautés sont nombreuses, mais le plus grand changement se situe sans doute à l’intérieur. Apple se sait attendue suite à sa décision d’abandonner les puces Intel au profit de SoC maison. Après une première tentative prometteuse appelée M1, le géant a conçu deux nouvelles puces nommées M1 Pro et M1 Max pour offrir plus de puissance. Gravées en 5 nm, elles sont plus imposantes que le SoC M1 et cela s’explique par la volonté de proposer des solutions ultrarapides. Apple évoque une partie processeur (CPU) offrant des performances jusqu’à 70 % supérieures à celles de la puce M1 tandis que le circuit graphique (GPU) est annoncé comme étant « deux fois plus rapide » pour la M1 Pro et « jusqu’à quatre fois plus rapide » pour la M1 Max.

Les puces M1, M1 Pro et M1 Max.©Apple

Les deux puces ont en effet une approche différente pour accompagner ses machines haut de gamme destinées aux professionnels. La puce M1 Pro revendique le juste équilibre entre performance et efficacité énergétique alors que la M1 Max veut – comme son nom l’indique – repousser les limites en matière de puissance. Cette dernière peut gérer jusqu’à 64 Go de mémoire unifiée (400 Go/s de bande passante mémoire), contre 32 Go (200 Go/s) pour la M1 Pro.

La différence entre les deux ne se situe pas au niveau du CPU (10 cœurs avec 8 cœurs haute performance et 2 cœurs basse consommation ) et pas uniquement du côté du nombre de cœurs GPU (32 pour M1 Max, 16 pour M1 Pro). La M1 Pro concentre 33,7 milliards de transistors, contre 57 milliards pour la M1 Max soit 70 % de plus que sa petite sœur 3,5 fois plus que la M1. En attendant les premiers retours et tests, la firme de Cupertino est fidèle à sa réputation et ne tarit pas d’éloges sur ce SoC qu’il considère comme la puce « la plus puissante » pour les portables pro et « la plus remarquable » qu’il ait jamais conçu. Notons que les deux versions disposent de 16 cœurs pour le Neural Engine.

Une connectique plus étendue pour accompagner le retour du MagSafe.©Apple

Ce tour du propriétaire ne serait pas tout à fait complet sans jeter un regard du côté de la connectique. Le géant californien répond aux critiques de ces dernières années en rendant ses MacBook Pro plus polyvalents. Les deux modèles ont droit à trois ports Thunderbolt 4, un lecteur de cartes SDXC, un port HDMI ainsi qu’une prise casque. On retient également le retour du chargeur MagSafe et la promesse d’une solution de recharge rapide. Pour la première fois sur Mac, Apple évoque la possibilité de recharger la batterie jusqu’à 50 % en 30 minutes grâce à un adaptateur secteur de 96 W (USB-C).

Au niveau de l’autonomie, la présence de nouvelles puces et de macOS Monterey doit offrir 17 heures de lecture vidéo pour le modèle 14 pouces et 21 heures pour la version 16 pouces. Les amateurs de la marque auront également aperçu la présence d’un nouveau clavier Magic Keyboard en aluminium noir anodisé. Ces MacBook Pro délaissent aussi la Touch Bar, qui n’a jamais vraiment fait l’unanimité, pour offrir des touches de fonction et une touche Esc plus large. Ces dernières sont également rétroéclairés.

Le nouveau clavier des MacBook Pro 14 et 16″.©Apple

Notons au passage que le SSD logé à l’intérieur des MacBook Pro revendique des vitesses de lecture jusqu’à 7,4 Go. Déjà réputé pour ses performances, le SSD du dernier portable « pro » d’Apple se veut taillé pour la 8K et les photos RAW. Dans les faits, la firme semble avoir délaissé le SSD PCIe 3.0 pour adopter un SSD PCIe 4.0.

Prix et disponibilité

Le MacBook Pro fait sa révolution et la version 14 pouces se décline en deux versions. La première propose une puce M1 Pro dotée de 8 cœurs CPU et 14 cœurs GPU, avec 16 Go de RAM et un SSD de 512 Go. Cette configuration de départ est accompagnée d’un chargeur 67 W et ne bénéficie donc pas de la recharge rapide, mais le chargeur 96 W reste disponible en option. Comptez 2 249 euros pour ce MacBook Pro.

Le second modèle 14 pouces embarque ce chargeur 96 W et sa configuration s’articule autour d’un M1 Pro avec 10 coeurs CPU (et 16 coeurs GPU), 16 Go de mémoire unifiée et un SSD de 1 To. Il faudra débourser 2 749 euros pour mettre la main sur cette machine.

Les MacBook Pro 14″ et 16″ rejoignent la famille des Mac Apple Silicon.©Apple

Du côté du MacBook Pro 16 pouces, Apple propose pas moins de trois déclinaisons de base. La première fait appel à un M1 Pro (10 cœurs CPU/16 cœurs GPU) flanqué de 16 Go de mémoire unifiée et d’un SSD de 512 Go. Il a droit à un adaptateur secteur USB-C de 140 W pour profiter de la recharge rapide.

Le second modèle est strictement identique au premier, mais il offre davantage de stockage via son SSD de 1 To. Il est facturé 2 799 euros, contre 2 749 euros pour le modèle de base. Enfin, une troisième machine se permet d’intégrer la puce M1 Max par défaut. Cette dernière offre 10 cœurs CPU et 32 cœurs GPU, 32 Go de mémoire unifiée et un SSD de 1 To. Ce MacBook Pro 16 pouces s’affiche au prix de 3 849 euros.

Le modèle 14 pouces présente des dimensions de 31,26 x 22,12 x 1,55 cm pour un poids de 1,6 kg. La variante 16 pouces n’évolue pas par rapport à la gamme de 2019 sous Intel avec 35,57 cm de largeur, 24,81 cm de profondeur et 1,68 cm de hauteur. Son poids varie entre 2,1 kg pour le modèle M1 Pro et 2,2 kg pour la version M1 Max. Ces modèles sont déjà disponibles en précommande pour une disponibilité fixée au 26 octobre.

Article rédigé par
Thomas Estimbre
Thomas Estimbre
Journaliste
Pour aller plus loin