Critique

Taylor Swift – The Eras Tour, ou la maitrise artistique d’un concert exceptionnel

16 octobre 2023
Par Robin Negre
Le film “Taylor Swift - The Eras Tour” est au cinéma depuis le 13 octobre 2023.
Le film “Taylor Swift - The Eras Tour” est au cinéma depuis le 13 octobre 2023. ©Taylor Swift

Avec son film concert The Eras Tour, Taylor Swift invite le public à une gigantesque rétrospective de toutes ses périodes musicales, et assure un show à la fois intimiste et spectaculaire.

L’exercice du film concert est toujours à double tranchant. D’un coté, il permet d’assister à un concert sans y être, mais de l’autre, il permet d’assister à un concert sans y être, rendant parfois plus difficile l’immersion, sans profiter de l’énergie de la scène ou de la présence d’un public autour. Avec Taylor Swift – The Eras Tour, (film sur sa gigantesque tournée The Eras Tour), aucun risque de passer à coté.

L’artiste arrive à sortir le meilleur du genre, et s’impose comme catharsis de plusieurs générations et termine définitivement d’emporter le spectateur, qu’il soit debout dans un stade pour chanter à l’unisson, ou installé dans un siège de cinéma pour vivre le show d’encore plus près. Car c’est bien la première force de Taylor Swift – The Eras Tour, au cinéma : vivre le concert proche de l’artiste (le dispositif de réalisation est impressionnant et offre une lisibilité constante), sur scène, aux cotés des danseurs, au milieu des décors et constater l’implication totale de Swift dans le show — forcément — mais surtout dans l’interprétation de ses plus belles chansons.

L’ère Lover (2019).©Taylor Swift

Toutes les ères de Taylor Swift en une

En 2h48 — soit un peu moins que la durée du concert, quelques morceaux sont coupés, hélas — Taylor Swift – The Eras Tour se base sur dix périodes musicales, et change de scénographie selon les albums. La rétrospective est réjouissante et apparait comme une conclusion, ou plutôt, un point d’étape, Taylor Swift étant loin d’en avoir fini avec la musique. En quelques minutes, elle parvient à passer d’une ambiance colorée d’ado/jeune adulte (avec les sets de Fearless ou Red) à un univers onirique empli de végétations et de poésie (Evermore et Folklore, les plus beaux moments).

C’est la deuxième force du film : montrer la diversité absolue de Taylor, son évolution musicale et artistique au fil des années, ses nombreuses incursions dans des genres différents, et la portée universelle de ses morceaux, qu’ils tombent dans le hit musical pop ou dans la ballade complexe émouvante folk. Dans les deux cas, Taylor Swift tombe juste et la salle de cinéma exulte de différentes façons (entre euphorie communicative et silence partagé).

l’Ère Evermore (2020).©Taylor Swift

L’exorcisme par le chant

Si le spectacle est au rendez-vous (les Shake It Off, …Ready for It? et autres Karma enflamment la salle, ainsi que le set Reputation, le plus impressionnant visuellement), c’est bien dans les moments les plus émouvants que Taylor Swift – The Eras Tour dévoile ses plus beaux instants, et les meilleurs. La chanson emblématique All Too Well (10 minute Version), sorte de climax du film, se pose avec force, et les morceaux issus de l’album Folklore (2020) se fondent dans un seul et long mash-up, où les plus beaux textes de l’autrice/chanteuse/interprète résonnent. Le set Evermore pour sa part, semble le mieux correspondre au format cinématographique, avec plus de mise en scène et de jeu (comme le morceau Tolerate It, instant le plus interprété du concert, assurément).

Depuis ses débuts et encore plus maintenant, Taylor Swift a la capacité de traiter d’afflictions universelles dans ses oeuvres, avec poésie, rythme, et en trouvant le mot juste. Une thérapie luxueuse, en somme, qu’elle offre avec son concert et maintenant son film. Tous les artistes n’en sont pas capables. Taylor Swift – The Eras Tour est, en cela, une expérience hypnotisante. La force de l’image combinée à la qualité de son qu’offre une salle de cinéma, et l’impression de n’avoir jamais été aussi proche de l’artiste, au point de voir et de toucher du doigt une vulnérabilité authentique déchirante (que sa voix a toujours eu, mais l’image rend l’expérience plus intense).

Le film ne serait justement pas autant poignant s’il ne reprenait pas toutes les périodes de Taylor Swift. L’émotion se dégage des morceaux les plus tristes, mais démontre aussi du temps qui passe. Taylor Swift, 33 ans, interprète avec une autre expérience et maturité des chansons composées à 16, 18 ou 20 ans. Sans jamais les vider de leur substance ni de leur intensité, mais en ressentant que le temps avance, et permet de guérir. C’est peut-être le plus beau message qu’offre Taylor Swift : tout en dévoilant sa vie et ses blessures, en invitant le public dans une intimité authentique, elle créé de nouveaux souvenirs autour de ses chansons, expurgées des traumas et du passé. Le souvenir du film concert Taylor Swift – The Eras Tour sera assurément splendide.

À partir de
54,35€
En stock vendeur partenaire
Acheter sur Fnac.com

Taylor Swift – The Eras Tour, réalisé par Sam Wrench, avec Taylor Swift, 2h48, au cinéma à partir du 13 octobre 2023.

À lire aussi

Article rédigé par