Actu

Le dernier film d’animation de Hayao Miyazaki lancera le festival de Toronto

31 juillet 2023
Par Apolline Coëffet
Hayao Miyazaki lors de la présentation de “Ponyo sur la Falaise” au Festival de Venise (2008)
Hayao Miyazaki lors de la présentation de “Ponyo sur la Falaise” au Festival de Venise (2008) ©Denis Makarenko / Shutterstock

Le Garçon et le Héron de Hayao Miyazaki sera diffusé pour la première fois en dehors du Japon à l’occasion du lancement de la 48e édition du festival international du film de Toronto.

Malgré la grève des acteurs et des scénaristes à Hollywood, le festival international du film de Toronto (TIFF) présentera plusieurs films très attendus, venus notamment des États-Unis. S’il y a fort à parier que certaines stars américaines ne se rendront pas à l’évènement qui se tiendra du 7 au 17 septembre, ce ne sera pas le cas de Hayao Miyazaki. Son dernier long-métrage, Le Garçon et le Héron, ouvrira les festivités au Roy Thomson Hall de Toronto. Jusqu’alors, aucune œuvre japonaise ou d’animation n’avait encore inauguré la manifestation. 

Le grand retour de Hayao Miyazaki

« Nous sommes honorés d’ouvrir le 48e festival international du film de Toronto avec l’œuvre de l’un des plus grands artistes du cinéma. Déjà acclamé comme un chef-d’œuvre au Japon, le nouveau film de Hayao Miyazaki commence comme une simple histoire de perte et d’amour et se transforme en une œuvre d’imagination stupéfiante », a déclaré Cameron Bailey, directeur du TIFF, dans un communiqué.

À l’affiche des salles obscures japonaises depuis le 14 juillet dernier, Le Garçon et le Héron se faisait attendre, et ce, d’autant plus qu’une aura de mystère entoure cette œuvre que Cameron Bailey promet « singulière et transformatrice ». Aucune campagne de marketing n’a accompagné sa sortie et, dans ce même élan, ni synopsis, ni casting vocal n’ont été dévoilés. 

Miser sur la discrétion pour célébrer le grand retour de Hayao Miyazaki, dix ans après la sortie du Vent se lève – qui avait déjà été présenté au TIFF, tout comme La Princesse Mononoké (1997), Le Voyage de Chihiro (2001) ou encore Le Conte de la princesse Kaguya (2014) –, a suscité l’intérêt des fans. Pour son week-end d’ouverture, le long-métrage d’animation a généré 13,2 millions de dollars de recettes, la meilleure performance de l’histoire du Studio Ghibli. Pour l’heure, aucun distributeur français n’a encore acquis les droits, mais les discussions seraient en bonne voie.

À partir de
31,60€
En stock vendeur partenaire
Voir sur Fnac.com

À lire aussi

Article rédigé par
Apolline Coëffet
Apolline Coëffet
Journaliste