Décryptage

C’est l’amour à la plage : quand les mangas nous font vivre des histoires de vacances

01 août 2023
Par Samuel Leveque
Le manga “Amanchu!” a aussi été décliné dans une version animée.
Le manga “Amanchu!” a aussi été décliné dans une version animée. ©J.C. Staff

C’est les vacances, l’occasion idéale de (re)découvrir des mangas et des anime qui mettent en avant cette période estivale, avec son lot de joies, de surprises et de peines.

Si les mangas et l’animation japonaise ont la fâcheuse habitude d’imaginer des épisodes qui se déroulent à la plage, parfois sans autre raison que de mettre leurs personnages en maillot de bain, c’est avant tout parce que la population japonaise vit au bord de la mer. Pas étonnant, donc, qu’autant d’œuvres se déroulent dans ce décor de jetées, ports et autres marinas. Voici une sélection d’histoires d’amour, d’amitié ou de travail qui mettent en vedette les plages nippones et leur richesse.

L’Étranger de la plage : une histoire d’amour pleine de douceur

Shun, un apprenti écrivain, rencontre Mio, un lycéen à l’air mélancolique sur une plage du sud du Japon. Les deux garçons se rapprochent, mais finissent par être séparés par les aléas de la vie. Quelques années plus tard, les adolescents sont devenus des jeunes hommes, et ils se recroisent sur ce même rivage. Oseront-ils, cette fois, s’avouer leurs sentiments ?

©Studio Hibari

Que vous aimiez le manga (publié en un volume chez IDP) ou que vous préfériez tenter la version animée (disponible en un unique épisode sur Crunchyroll), ne passez pas à côté de cette romance douce et joyeuse.

L’Étranger de la plage nous rappelle que l’on est jamais vraiment seul, et que des premiers pas difficiles dans une relation ne sont pas forcément synonyme d’échec. Ils peuvent au contraire être le début de quelque chose de très beau.

Grand Blue : l’été sans fin d’étudiants fêtards

Changement d’ambiance radical avec Grand Blue, qui suit une bande de jeunes étudiants décérébrés au bord de la mer dans la ville côtière d’Izu. Ici, pas beaucoup de temps pour la mélancolie, puisqu’il est surtout question de boire, de faire la fête et de s’adonner aux joies de la séduction.

©Zero G / Prime Video

Portrait plus fin qu’il n’y paraît de la jeunesse étudiante japonaise, Grand Blue a été remarqué en manga (publié chez Meian) comme en anime (sur Prime Video). On y découvre d’improbables scènes alcoolisées mettant en avant les membres d’un club de plongée qui passe finalement assez peu de temps sur les bancs de la fac – et un peu trop à faire les 400 coups au bord de la mer. Après quelques épisodes, on s’attache à ce casting assez varié, bien écrit et aux nombreuses histoires d’amour touchantes que l’intrigue développe au fil de l’eau.

Shinryaku! Ika Musume : celle qui trouve des potes en envahissant la Terre

Ika Musume, littéralement « la fille poulpe », débarque un beau jour sur une plage japonaise, bien décidée à punir les humains pollueurs. Elle entame un plan de conquête du monde, mais n’arrive pas à aller beaucoup plus loin que le petit restaurant de plage tenu par Eiko et sa sœur Chizuru, où elle décide d’établir son quartier général. Elle oublie vite ses plans machiavéliques et découvre finalement le monde des humains.

©diomedea / Crunchyroll

Comédie animée méconnue mais réjouissante, Ika Musume (disponible en deux saisons chez Crunchyroll) est une petite pépite estivale qui évoque le parcours d’une jeune créature attachante qui finit par se faire une bande d’amis amusés par sa manière candide et étrange de voir le monde. C’est aussi un joli portrait de la vie estivale des plages japonaises qui vous donnera immédiatement envie de faire vos valises pour les rejoindre au plus vite.

Amanchu : la passion de la plongée

Hikari est une passionnée de plongée qui vit sur une petite île japonaise. Un jour, à la fin des vacances, elle fait la rencontre de Futaba, qui vient de s’installer à proximité. C’est le début d’une amitié intense qui va se constituer autour de la pratique de ce sport et d’une vie quotidienne dans laquelle affleure peut-être une part de surnaturel.

©Amano Kozue / MAG Garden / Ki-Oon

Amachu ! est un manga sublime dessiné par la talentueuse Amano Kozue, une mangaka fascinée par la mer – à qui l’on doit également les magnifiques Aria et Aqua. Son sens du détail, la finesse de son trait et ses talents de mise en scène sont au service d’une des séries les plus fascinantes de son genre. Amanchu ! a d’ailleurs été adapté dans un tout aussi joli anime en 2016, qui n’est hélas plus disponible en France.

The Aquatope on White Sand : un job d’été à l’aquarium

Vous aimez la mer ? Vous avez besoin d’un petit boulot ? Pourquoi ne pas prendre un job estival dans un aquarium familial sur une plage japonaise tropicale ? C’est ce que va faire Fûka, une idole qui a brutalement arrêté sa carrière dans le show-business suite à sa rencontre avec la jeune Kukuru, qui s’occupe du vieil aquarium de sa famille. Hélas, ce dernier est menacé de fermeture.

©P.A. Works

Cet anime en 24 épisodes, disponible sur Crunchyroll, nous fait découvrir les coulisses de la vie de l’entreprise de Kukuru durant un été riche en rebondissements. La série, qui met en scène la relation très forte entre les deux héroïnes, est aussi un prétexte pour parler d’écologie, d’économie, du développement du tourisme au Japon ainsi que du rôle parfois compliqué des aquariums et des zoos dans les politiques de préservation de la vie marine. Bref, c’est aussi émouvant que palpitant.

Souvenirs de la mer assoupie : un rêve éveillé au bord de l’eau

Lisa se promène au bord de la mer, dans des décors oniriques évoquant les plages de la mer Égée. Errant sans but, elle va se lier d’amitié avec des habitants aussi variés qu’une vieille dame, une bande de mouettes ou encore un phare solitaire. Ici, rien n’a vraiment de sens.

©imho / Komatsu

Spécialiste des mangas farfelus et poétiques, Shin’ya Komatsu signe avec Souvenirs de la mer assoupie (paru chez imho) une œuvre étrange, sorte d’Alice au pays des Merveilles maritime à parcourir à l’heure de la sieste pour se laisser porter par son trait doux et son imagination débordante. Un petit ovni.

À partir de
14€
En stock
Acheter sur Fnac.com

WAVE!! -Let’s go surfing!!- : une plongée dans le monde du surf

La côte d’Oarai, à l’est du Japon, n’est pas l’endroit le plus touristique de l’archipel – sauf pour les surfeurs qui viennent affronter les vagues les plus redoutables de la région tout au long de l’année. Masaki, un enfant du pays, ne s’intéresse pas particulièrement à ce sport, jusqu’à ce qu’il rencontre un certain Shô, qui va lui faire découvrir les joies de la glisse.

©Asahi Production / Crunchyroll

Initialement diffusé comme une trilogie de films sur le thème du surf dans les cinémas japonais, Wave a été repensée et redécoupée sous la forme d’une jolie série en 2021, diffusée chez nous sur Crunchyroll. Il s’agit d’une des rares productions marquantes sur cette thématique, qui nous parle également du passage à l’âge adulte.

Badass Cop and Dolphin : une enquête déviante au bord de l’océan

Un policier incapable de respecter la moindre procédure se retrouve sanctionné et muté au fin fond d’une île tropicale japonaise. Une fois sur place, il réalise que son nouveau coéquipier est un homme à tête de dauphin et que ce paradis tropical, qu’il imaginait paisible et endormi, est en réalité dominé par une mystérieuse secte, le « Culte de la mer ».

©Ryuhei Tamura / Shueisha / Kazé

Cinq tomes à retrouver en France chez Kazé, bourrés d’aventures complètement loufoques. Badass Cop and Dolphin est aussi décalé que son titre le laisse présager. Cette comédie estivale très bizarre, entre polar et récit de super-héros, a été imaginée par Ryuhei Tamura à qui l’on devait déjà le délirant Beelzebub. Ce n’est pas l’œuvre la plus intelligente du siècle, mais elle possède des gags visuels et des combats d’une efficacité à toute épreuve.

Diary of Our Days at the Breakwater : l’initiation aux joies de la pêche

Ce n’est pas un secret, le Japon est un pays où la pêche joue encore un rôle tout à fait central. Pourtant, la jeune Hina, une lycéenne introvertie, n’y connaît strictement rien. Alors qu’elle pensait rejoindre un club de travaux manuels, elle se retrouve embrigadée dans un club de pêche et doit désormais passer son temps dans une cabane au bord d’une jetée, avec un groupe de jeunes filles passionnées par cette discipline.

©Doga Kobo / Crunchyroll

Plus qu’un anime sur la meilleure manière d’attraper des poissons, Diary of our Days at the Breakwater (disponible sur Crunchyroll) parle de l’immersion dans un milieu inconnu et de la difficulté à se faire des amis quand on change de vie et de ville.

La série, avec son casting attachant et ses décors maritimes sublimes, parvient à nous captiver durant ses 12 épisodes. On finit par quitter à regret cette petite bande de pêcheuses du dimanche.

Time Shadows : des vacances qui tournent mal

Comment ne pas finir cette sélection par un manga qui dépeint un séjour cauchemardesque sur une île pourtant accueillante, en plein festival d’été ? Dans Time Shadows, on suit un jeune homme du nom de Shinpei, obligé de rentrer sur son île natale pour assister aux funérailles d’une amie.

Une occasion pas très joyeuse de recroiser sa famille et ses amis d’enfance. Mais, à peine l’enterrement terminé, notre héros se rend compte qu’il est piégé dans une étrange boucle temporelle.

©Kana / Tanaka

Manga de Yasuki Tanaka en 13 volumes chez Kana, Time Shadows a bénéficié en 2022 d’une prestigieuse adaptation animée disponible sur Disney+. Pleine de rebondissements et utilisant à merveille l’insouciance de son décor festif et estival pour y insérer du thriller et de l’horreur, il s’agit d’une œuvre surprenante, qui utilise très astucieusement son concept de retour à la case départ et de résurrection. Haletant de bout en bout.

À partir de
7,90€
En stock
Acheter sur Fnac.com

À lire aussi

Article rédigé par