Actu

Grève des acteurs à Hollywood : retour sur une manifestation historique

17 juillet 2023
Par Edouard Lebigre
La grève des acteurs fait suite à celle des scénaristes, débutée en mai dernier.
La grève des acteurs fait suite à celle des scénaristes, débutée en mai dernier. ©Shutterstock / Ringo Chiu

Pour la première fois depuis 1980, les acteurs se mettent en grève à Hollywood. Une manifestation historique qui gèle les productions.

C’est une décision qui semblait inévitable : après les scénaristes, c’est au tour des acteurs de se mettre en grève à Hollywood. Ce vendredi 14 juillet, le syndicat des acteurs SAG-AFTRA a annoncé le début d’un mouvement de contestation historique qui devrait geler la quasi-totalité des productions de films et de séries américaines.

Visage de cette grève, Fran Drescher la présidente de l’organisation regroupant plus de 160 000 professionnels, a salué « un moment historique », quelques heures après un vote unanime. En France, l’actrice est connue pour son rôle de Fran dans Une nounou d’enfer, diffusée à partir de 1995 sur M6. L’annonce de la grève des acteurs fait suite à celle des scénaristes, débutée en mai dernier et dont l’impact avait déjà été conséquent sur l’industrie hollywoodienne.

Des craintes liées à l’intelligence artificielle

Si les scénaristes d’Hollywood ont déjà connu des mouvements de grève récents, il faut remonter à 1980 pour les acteurs. À l’époque, le futur Président américain Ronald Reagan avait dirigé la contestation. En 2023, acteurs et scénaristes ont trouvé cause commune. Les deux corps de métier réclament notamment une revalorisation de leur rémunération, en baisse depuis plusieurs années, mais également des garanties concernant l’intelligence artificielle.

À ce jour, aucune législation n’empêche les studios de générer des scénarios ou de cloner voix et images des comédiens. Depuis vendredi, les grévistes ont pour interdiction de chanter, danser ou de jouer devant une caméra, mais aussi de passer des auditions ou de faire du doublage.

La promotion des prochaines productions américaines sera également touchée, les acteurs grévistes se refusant le droit de participer aux avant-premières ou autres rencontres avec les fans. Ainsi, on a pu voir les stars d’Oppenheimer de Christopher Nolan quitter une projection du film à Londres, en soutien au mouvement.

L’AMPTP, l’organisation représentant les studios et plateformes lors des négociations, s’avoue « très déçue » de son échec. Outre les millions de dollars de perte que la grève devrait engendrer, l’impact sera également au niveau de l’image. Ainsi, la prochaine Comic-Con devrait se dérouler sans stars, et la cérémonie des Emmy Awards prévue le 18 septembre prochain pourrait ne pas avoir lieu.

À Hollywood, seules les productions dont les scripts ont été achevés au printemps sont en tournage, le reste étant complètement gelé. Difficile de dire combien de temps le mouvement va durer. En 2007 et 2008, la grève des scénaristes avaient duré 100 jours et avait coûté près de deux milliards de dollars au secteur.

À lire aussi

Article rédigé par