Actu

Avec 500 000 entrées, Suzume double le score de Your Name en France

27 mai 2023
Par Vincent Oms
“Suzume” est sorti ce 12 avril au cinéma.
“Suzume” est sorti ce 12 avril au cinéma. ©Crunchyroll

Le dernier film de Makoto Shinkai a rencontré un vif succès dans l’hexagone, volant la vedette à son prestigieux prédécesseur.

Depuis sa sortie le 12 avril dernier, Suzume avait entamé une folle course contre-la-montre face à son « rival », son frère aîné en quelque sorte, Your Name. Le précédent long métrage de Makoto Shinkai était en effet la plus belle performance pour son réalisateur dans notre pays, devant Les enfants du temps. Avec respectivement 250 000 et 230 000 entrées, les deux films servaient de repères pour mesurer la performance à venir de Suzume. Cependant, il a très vite dépassé ces temps de passage, porté par de très bonnes critiques, et devenant le « Shinkai étalon » du cinéma français. Et ue autre annonce, plus stupéfiante encore, vient de tomber.

Suzume vers « le mont Yuji » ?

En effet, ses distributeurs, Eurozoom et Crunchyroll, ont annoncé que le total d’entrées dans nos salles avait dépassé le cap des 500 000, soit le double de Your Name. Une performance qui écrase littéralement les œuvres précédentes, certes, mais surtout qui pourrait permettre au long métrage de s’approcher d’un autre géant de l’animation japonaise. En effet, Jujutsu Kaisen 0, la préquelle de l’anime inspiré du manga de Gege Akutami, cumule 530 000 entrées françaises. La porte vers un nouveau record reste donc ouverte pour la jeune Suzume, qui pourrait même rêver d’Everest.

Un wagon de retard

La montagne qui se dresse à l’horizon semble toutefois bien plus difficile à atteindre. Avec ses 730 000 entrées, Demon Slayer-Kimetsuno yaiba – Le film : Le train de l’infini paraît inaccessible. Pour rappel, le roi du genre en France reste évidemment One Piece Red Le Film, avec près d’1 million de spectateurs. La fin d’exploitation de Suzume étant programmée pour le 11 juin prochain, cette cible devrait définitivement lui échapper. Reste qu’avec un nombre de copies plutôt modeste face aux blockbusters du moment, la performance du dernier Makoto Shinkai présage un bel avenir à la poésie de son auteur dans nos cinémas. Et c’est une excellente nouvelle.

À lire aussi

Article rédigé par
Vincent Oms
Vincent Oms
Journaliste