Article

Mangas : les trois pépites qu’il ne fallait pas rater en mars

29 mars 2023
Par Valérie Précigout (Romendil)
Mangas : les trois pépites qu’il ne fallait pas rater en mars
©Woollee/Koyohan

Comme chaque mois, L’Éclaireur met en lumière trois sorties manga qui méritent très largement le détour. En mars, nous vous présentons la dernière perle de l’auteur du célèbre Ikigami, mais aussi deux titres originaux qui risquent, à tort, de passer sous les radars.

Hitomoji : stress mortel

Et si la nature décidait de se venger de l’humanité en laissant des amibes muter au point de contaminer toute la planète ? Dans un Japon pas si éloigné du nôtre, des moisissures appelées myxomycètes ont évolué sous forme de « blobs » jaunes, s’éveillant à une forme d’intelligence primitive. Les porteurs sains contaminés perdent toute forme humaine lorsque l’amibe se réveille, mais cela ne survient que s’ils sont soumis à une forte dose de stress.

©Motorô Mase/Crunchyroll

Le seul moyen d’enrayer la propagation du parasite est donc de contrôler les émotions des individus. C’est pourquoi une brigade a été mise en place pour aider les victimes à surmonter leurs angoisses profondes. Ces patients en sursis sont appelés les hitomoji. Déjà au troisième stade de l’évolution de l’anthropamide, un patient va échapper au contrôle de l’unité médicale pour tenter de résoudre ses problèmes lui-même… au risque de contaminer toute la population.

Passionnante de bout en bout, cette nouvelle série en quatre volumes imaginée par le mangaka Motorô Mase (l’auteur du génial Ikigami : préavis de mort) peut aussi être lue comme une métaphore concrète des travers de la société japonaise moderne, constamment en proie au stress. Voilà l’impact que peuvent avoir la pression, le rejet ou l’incompréhension sur la vie des gens, et c’est parfaitement valable en dehors du Japon.

©Motorô Mase/Crunchyroll

Si les personnes en souffrance ne se liquéfient pas physiquement dans notre monde réel, l’impact psychologique de toutes ces pressions sociales reste bien réel. Le manga Hitomoji : stress mortel met ainsi le doigt sur les travers de notre société actuelle qui semble avoir fait du bien-être individuel le dernier de ses soucis. Prendre le temps d’essayer de comprendre le mal-être des personnes fragilisées pourrait pourtant éviter bien des suicides. C’est peut-être aussi le message envoyé par ce titre qui mérite un bouche-à-oreille digne de ce nom.

À partir de
8,29€
En stock
Acheter sur Fnac.com

Mighty Mothers

Alors qu’ils agissaient en toute impunité dans une société gangrenée par les inégalités après une guerre de clans, des criminels vont subitement avoir affaire à des redresseuses de torts pas tout à fait comme les autres. Car, derrière leur quotidien de simples mères au foyer ou d’employées à la supérette du quartier, un trio de femmes célibataires résolues à défendre les plus faibles décide de s’improviser justicières de l’ombre, à l’insu de tous. Enchaînant les missions les plus dangereuses, ces mamans stylées aux capacités offensives bien réelles sont prêtes à se salir les mains pour faire payer ceux qui commettent des crimes impardonnables.

©Eiji Karasuyama/Mangetsu

Publié en français aux éditions Mangetsu, Mighty Mothers est un manga d’action mené tambour battant par des protagonistes comme on en voit trop peu. Les femmes y sont à l’honneur dans un rôle qui leur est rarement destiné, mais que l’auteur Eiji Karasuyama a spécialement construit dans le but de leur rendre hommage. En mettant en avant des héroïnes du quotidien qui prennent leur destin en main pour le bien d’autrui, le mangaka contourne habilement les clichés. Les profils de ces daronnes de choc pourraient presque s’apparenter à une déclinaison moderne de Cat’s Eye pour un public averti tant ces femmes impressionnent par leur style punchy et leurs compétences virevoltantes.

©Eiji Karasuyama/Mangetsu

Classé « seinen » (pour jeunes adultes) chez l’éditeur Mangetsu, ce manga d’action qui ne lésine pas sur la violence réaliste interpelle. D’autant que les forces en présence semblent devoir s’équilibrer sérieusement avec l’arrivée tonitruante d’une antagoniste aussi redoutable que machiavélique. Les prochains tomes de Mighty Mothers s’annoncent mouvementés et verront la conclusion arriver rapidement, après seulement trois volumes.

À partir de
8,20€
En stock
Acheter sur Fnac.com

Gray

C’est triste à dire, mais les super-héros n’existent pas dans la vraie vie. Encore moins à Séoul, où la criminalité n’a rien à voir avec celle de villes fictives comme la Gotham City de Batman. Alors, quand Lee Seolwon, passionné de comics, se met en tête d’enfiler un costume de justicier pour vendre du rêve à des citoyens qui n’ont pas besoin de lui, il se voit systématiquement devancé par les policiers. Une chose est sûre, s’il veut aller au bout de son projet insensé, le super-héros autoproclamé Gray devra franchir la ligne rouge en créant lui-même son propre ennemi juré. Et c’est derrière les barreaux qu’il raconte son incroyable histoire à des policiers médusés…

©Woollee/Koyohan

Publié dans le sens de lecture occidental, Gray n’est pas un manga japonais, mais un webtoon coréen converti au format papier par les éditions Matin calme pour la version française. Il vient agrémenter la collection « Koyohan » spécialisée dans la littérature 100 % d’origine coréenne. Son auteur, Woollee, dit avoir une affection toute particulière pour cette première série qui a rencontré un tel succès en ligne qu’elle méritait bien une publication en volume relié.

©Woollee/Koyohan

Il faut dire que l’hommage appuyé aux comics américains dans la veine de Batman ou Kick-Ass se ressent particulièrement dans les dessins, un coup de crayon unique en son genre et une action qui n’hésite pas à s’effacer au profit de vrais questionnements moraux. Le propos de Gray est universel dans le sens où il présente les dérives d’un jusqu’au-boutisme qui ne pourra que mal se terminer. Son propos n’est d’ailleurs pas sans rappeler le dilemme qui était au cœur du manga Death Note en pointant du doigt la dangerosité de laisser un seul individu concevoir la justice selon des valeurs qu’il croit inattaquables, sans réaliser qu’il a lui-même déjà franchi la ligne rouge. Quel qu’il soit, le dénouement de cette folle histoire nous sera dévoilé à l’issue du troisième et dernier tome de la série.

À lire aussi

Article rédigé par