Actu

Quel avenir pour Mastodon, l’alternative à Twitter qui continue de monter ?

27 décembre 2022
Par Kesso Diallo
Le nombre d'utilisateurs de Mastodon ne cesse d'augmenter.
Le nombre d'utilisateurs de Mastodon ne cesse d'augmenter. ©Tada Images / Shutterstock

Créé en 2016, le réseau social vient d’atteindre les 2,5 millions d’utilisateurs actifs mensuels. Un chiffre qui ne cesse d’augmenter depuis le rachat de Twitter par Elon Musk.

En rachetant Twitter et en ne cessant d’y apporter des changements, Elon Musk a fait fuir de nombreux utilisateurs qui ont trouvé refuge sur d’autres réseaux sociaux, comme Mastodon. La plateforme est ainsi passée de 300 000 utilisateurs actifs mensuels en octobre à 2,5 millions aujourd’hui. Bien que le réseau social soit loin des plus de 500 millions d’utilisateurs de Twitter, il est vu comme un sérieux concurrent par Elon Musk. Le 16 décembre, le milliardaire a interdit le partage de liens menant vers Mastodon, une (énième) décision sur laquelle il est rapidement revenu.

Pour rappel, Mastodon a été fondé en 2016 en tant qu’organisation à but non lucratif. Cette plateforme décentralisée, gratuite et sans publicité est en grande partie financée par des dons sur Patreon, qui s’élèvent à 31 000 dollars par mois, selon son créateur Eugen Rochko. Elle fonctionne comme un regroupement de serveurs, chacun étant géré par un ou plusieurs administrateurs, avec sa propre équipe de modération et ses règles.

Une popularité accompagnée de problèmes

Si Mastodon se réjouit d’attirer de nouveaux utilisateurs, cela est aussi problématique pour le réseau social. Lors d’une récente interview avec TechCrunch, son fondateur a indiqué avoir fermé les serveurs aux nouvelles inscriptions par manque de personnel. « C’est juste plus facile de fermer les inscriptions et de s’assurer que les personnes qui y sont déjà ont une bonne qualité de service, au lieu de permettre à plus de personnes de s’inscrire, et puis ça ralentit. Et ensuite, je dois rester éveillé, passer des nuits blanches à réparer les choses », a-t-il expliqué.

Eugen Rochko est actuellement le seul employé à plein temps, avec cinq autres personnes travaillant en freelance sur la modération des serveurs de Mastodon et Felix Hlatky sur le plan financier. Les 31 000 dollars mensuels n’étant pas suffisants pour payer des salariés, le créateur cherche un moyen de générer un revenu plus stable pour l’entreprise.

Si Mastodon restera une organisation à but non lucratif, il envisage un modèle similaire à « celui de Mozilla, où l’association à but non lucratif continuera à travailler sur le produit principal, qui restera open source, à but non lucratif, etc. et nous pourrions démarrer une activité parallèle à but lucratif pour le logiciel en tant que service, d’abord pour fournir l’hébergement de Mastodon à ceux qui le souhaitent ».

Pour Eugen Rochko, l’objectif est d’avoir une entreprise durable et équitable. Autrement dit, Mastodon s’occuperait uniquement de l’hébergement du serveur, qui resterait sous le contrôle de la personne. Il serait même possible plus tard de migrer ses données vers son propre fournisseur d’hébergement.

Enfin, Mastodon ne prévoit toujours pas d’intégrer des publicités sur son réseau social. « Nous, Mastodon, ne sommes pas intéressés par l’activité publicitaire et la mise en œuvre d’annonces dans notre code », a déclaré Eugen Rochko, précisant tout de même qu’il était possible de le modifier car accessible au public. Pour lui, les personnes qui intégreraient de la publicité le feraient « à leurs risques et périls ».

À lire aussi

Article rédigé par
Kesso Diallo
Kesso Diallo
Journaliste
Pour aller plus loin