Actu

Steam Deck : les précisions de Valve concernant le catalogue et l’affichage des jeux

27 juillet 2021
Par Thomas Estimbre

Le Steam Deck intrigue depuis son annonce surprise et Valve a décidé d’apporter quelques précisions sur le fonctionnement de sa machine. La console ferait tourner tout le catalogue Steam selon son constructeur et intégrera un limiteur d’images par seconde pour préserver la durée de vie de la batterie.

L’été 2021 est riche en surprises sur le segment des consoles portables. Après l’officialisation d’une Switch OLED, Valve a fait sensation en annonçant son Steam Deck. Cet appareil à mi-chemin entre le PC et la console portable s’inspire du format de la console de Nintendo, mais opte pour une approche radicalement différente. Cette “console” portable dispose d’une architecture CPU et GPU similaire à celle d’une PlayStation 5 ou Xbox Series X/S, avec son processeur AMD Zen 2 et sa puce graphique RDNA 2.

 © Valve
© Valve

Il ne faut cependant pas attendre des performances similaires, mais plutôt de l’ordre d’une Xbox One S ou PS4 Pro si l’on s’en tient à la puissance. Le tout est accompagné d’un écran de 7 pouces affichant une définition HD (1 280×800 pixels). Cette limitation au niveau de l’écran n’est pas anodine et doit permettre au Steam Deck de faire tourner un maximum de jeux dans de bonnes conditions.

Tout le catalogue de Steam sera compatible

À l’occasion de différentes interviews, Valve est revenu sur le fonctionnement de sa nouvelle machine. Son développeur Pierre-Loup Griffais a confié à IGN (via Kotaku) que sa société n’avait pas trouvé de jeu que le Steam Deck n’était pas en mesure de prendre en charge. “Nous avons examiné divers jeux issus du catalogue Steam de ces dernières années. Mais le vrai test pour nous était les jeux qui sont sortis l’année dernière. Ils ne fonctionnaient pas très bien sur les précédents prototypes et architectures que nous testions”, explique-t-il.

Il ajoute que la nouvelle console est capable de faire tourner l’ensemble du catalogue, en supposant que le jeu soit pris en charge par SteamOS ou Proton, une couche de compatibilité qui permet aux jeux Windows de fonctionner sous Linux. “Nous n’avons pas trouvé quoi que ce soit que nous ne pourrions pas lancer sur cet appareil, ou qu’il ne pourrait pas gérer”, ajoute Pierre-Loup Griffais.

30 images par seconde, un seuil “plancher” pour Steam Deck

Valve ajoute que cette prise en charge est possible au moins en 800 p à 30 images par seconde, sans toutefois se limiter à ce taux de rafraîchissement. Le développeur de Valve a en effet confirmé sur Twitter qu’il s’agit du minimum à attendre sur la console portable : “L »objectif de 30 FPS’ fait référence au [nombre d’images par seconde] minimum de ce que nous considérons comme jouable dans nos tests de performance. Les jeux que nous avons testés et montrés ont constamment atteint et dépassé cette barre jusqu’à présent.”

Il précise que le Steam Deck disposera d’un limiteur d’images par seconde permettant aux joueurs de trouver le juste équilibre en performances et autonomie. “Il y aura également un limiteur d’images par seconde, intégré en option, pour ajuster les performances en fonction de l’autonomie de la batterie”, indique Pierre-Loup Griffais. Valve avait annoncé une autonomie comprise en 2 et 8 heures selon l’utilisation pour sa machine portable. La société précise qu’il sera possible de jouer entre 5 et 6 heures à Portal 2 avec une fréquence d’affichage limitée à 30 fps, contre 4 heures sans cette option. Cette limitation peut également être suffisante sur certains titres, tandis que des jeux plus nerveux tels que des FPS seront plus à l’aise avec un taux de rafraîchissement plus élevé.

Reste à connaître le comportement de la console et de son écran, qui ne prend pas en charge le taux de rafraîchissement variable (VRR). Cette fonction est devenue incontournable sur de nombreux écrans dédiés à la pratique du jeu vidéo. Les premiers exemplaires du Steam Deck seront expédiés en décembre prochain.

Article rédigé par
Thomas Estimbre
Thomas Estimbre
Journaliste
Pour aller plus loin