Actu

ePrivacy : Facebook et Instagram désactivent des fonctions en Europe

21 décembre 2020
Par Thomas Estimbre

Facebook explique pourquoi certaines fonctionnalités ne sont plus accessibles sur Messenger et Instagram. Un texte européen a contraint le réseau social à les désactiver temporairement de ses services de messages.

Depuis quelques jours, les utilisateurs de Messenger et Instagram Direct font face à un curieux message lorsqu’ils tentent d’accéder à leur messagerie. « Certaines fonctionnalités ne sont pas disponibles. Ceci est dû à de nouvelles règles concernant les services de messages en Europe. Nous mettons tout en œuvre pour les rendre de nouveau disponibles », indique Facebook. Un message flou de la part du géant des réseaux sociaux qui est finalement sorti de sa réserve pour s’expliquer.

 © Capture d’écran
© Capture d’écran

La responsable des affaires publiques de Facebook en Europe, Aura Salla, confirme que le réseau social a été contraint de désactiver quelques fonctions pour se conformer à la directive ePrivacy. « Les personnes qui utilisent nos services de messagerie et d’appel en Europe ou qui interagissent avec leurs amis et leur famille en Europe peuvent remarquer certains changements dans les fonctionnalités de Messenger, Instagram et Facebook. Afin de nous conformer à la loi, nous avons dû adapter le fonctionnement de nos services, par exemple en séparant davantage les données de messagerie des autres parties de notre infrastructure », explique-t-elle. La directive ePrivacy sur la protection de la vie privée dans le secteur des communications électroniques de 2002 s’applique désormais à un plus grand de nombres de services de communication, dont les messageries instantanées. Les vingt-sept états membres sont concernés par ce changement depuis ce lundi 21 décembre.

Quelles fonctionnalités sont concernées ?

Les fonctionnalités de base (messages écrits, appels vocaux et vidéo) sont toujours présentes, mais les services de messagerie Messenger et Instagram se retrouvent privés de certaines fonctions avancées. Facebook fait notamment référence aux sondages « qui nécessitent l’utilisation du contenu des messages pour fonctionner » et qui « pourraient être perturbés » par les changements apportés par le réseau social. Le site The Verge rapporte que Facebook a aussi suspendu l’utilisation de stickers sur Instagram ou les réponses automatiques personnalisées sur Messenger. D’autres fonctionnalités comme le partage de filtres de réalité augmentée dans les DM sur Instagram ou la possibilité d’utiliser des surnoms dans les conversations peuvent manquer à l’appel. Ces limitations perturbent tout particulièrement les chatbots.

Facebook promet de son côté de faire en sorte que les gens puissent continuer à se connecter en privé tout en minimisant les perturbations. « Nous nous efforçons de rétablir les fonctionnalités le plus rapidement possible », ajoute le réseau social. Notons que la firme de Mark Zuckerberg n’est pas la seule affectée par la directive ePrivacy. Ces dernières semaines, Google avait invité les utilisateurs de Gmail à activer ou désactiver « les fonctionnalités intelligentes et la personnalisation ».

Article rédigé par
Thomas Estimbre
Thomas Estimbre
Journaliste