Prise en main

Prise en main de l’iPhone 14 Pro : la nouvelle encoche qui change tout ?

20 septembre 2022
Par Pierre Crochart
L'iPhone 14 Pro dans son coloris Deep Purple.
L'iPhone 14 Pro dans son coloris Deep Purple. ©Pierre Crochart/L'Éclaireur

Modèle le plus alléchant du nouveau line-up d’Apple, l’iPhone 14 Pro est passé entre nos mains. Mérite-t-il votre intérêt ? Premières impressions.

En résumé

Ce n’est pas nécessairement une surprise : l’iPhone 14 Pro a tout l’air d’être le meilleur smartphone jamais conçu par Apple. Le Labo Fnac se chargera d’étayer nos excellentes impressions, mais la firme de Cupertino donne de solides gages de confiance. Toujours aussi luxueux, ce modèle haut de gamme innove avec une encoche dynamique qui donne presque l’impression d’être vivante. Autre point fort : ces nouveaux appareils photo qui, dans bien des situations, changent la donne et permettent de capturer bien plus efficacement son quotidien. De là à dire que l’iPhone 14 Pro mérite sa hausse de tarif, nous n’iront pas jusque-là. Mais ce nouveau modèle a au moins la décence de proposer du neuf où on ne l’attendait pas forcément. Comme quoi, nous sommes finalement surpris, et en bien.

Note technique

Les plus et les moins

Les plus
  • La Dynamic Island, une très bonne idée
  • La qualité des nouveaux capteurs photo
  • L'écran Always-On, pratique…
  • Autonomie d'une journée et demie
Les moins
  • Une importante hausse de prix
  • … mais un peu trop lumineux à notre goût

Notre prise en main complète

Annoncé le 7 septembre dernier aux côtés des nouvelles Apple Watch et des AirPods Pro 2, l’iPhone 14 Pro se place au sommet de la chaîne alimentaire d’Apple. Un smartphone ambitieux, qui a pourtant fort à faire pour convaincre : il est lancé 170 € plus cher que l’iPhone 13 Pro l’an dernier.

À partir de
1 329€
Voir sur Fnac.com

Prise en main réalisée sur un smartphone prêté par le constructeur.

Ergonomie et design

De dos et sur les tranches, nous mettons au défi quiconque de différencier ce nouveau modèle de l’iPhone 13 Pro de l’an dernier. Bien sûr, ce nouveau coloris trahit la fraîcheur de l’iPhone 14 Pro. Tout comme son épaisseur et son poids – à peine – revus à la hausse. C’est vrai : le bloc d’appareils photo prend aussi du volume cette année (et vous empêchera donc de réutiliser les coques de l’iPhone 13 Pro…). Mais, dans les grandes largeurs, l’iPhone 14 Pro est assez similaire à son illustre prédécesseur.

iPhone 14 Pro test
L’iPhone 14 Pro est à peine plus épais et lourd que le précédent modèle (à droite sur l’image).©Pierre Crochart/L'Éclaireur

Non, la plus grande nouveauté de l’iPhone 14 Pro, c’est la disparition de l’encoche introduite en 2017 par l’iPhone X. Ou disons plutôt, sa transformation. En effet, l’écran de 6,1 pouces est toujours balafré d’une découpe centrale. Une forme de pilule, qui occupe en réalité 20 % d’espace en moins sur la dalle par rapport à l’encoche. Celle-ci renferme toujours l’équipement nécessaire au fonctionnement de Face ID, ainsi qu’un nouvel appareil photo sur lequel nous reviendrons plus bas.

Nous reviendrons également plus tard sur les spécificités de cette « Dynamic Island », le nom marketing donné par Apple à cette drôle de découpe.

iPhone 14 Pro test
En plus de sa « Dynamic Island », l’iPhone 14 Pro affiche des bordures légèrement réduites.©Pierre Crochart/L'Éclaireur

Pour en rester à la prise en main, Apple impressionne toujours par la qualité des finitions. Le dos mat est un régal sous les doigts, et les contours en acier insiprent vraiment confiance. Comme l’an dernier, le smartphone est protégé par un verre Ceramic Shield et certifié IP68 pour une protection optimale contre la poussière, les éclaboussures et l’immersion accidentelle dans l’eau douce.

Enfin, et c’est peut-être la dernière fois : l’iPhone 14 Pro se recharge toujours avec le port Lightning qui, l’an prochain, pourrait devenir un port USB-C sous l’impulsion de la Commission européenne.

iPhone 14 Pro test
L’iPhone 14 Pro respire le luxe et les finitions haut de gamme.©Pierre Crochart/L'Éclaireur

L’écran

L’iPhone haut de gamme d’Apple est toujours équipé d’un écran Super Retina XDR OLED de 6,1 pouces. Une dalle encore plus lumineuse que l’an passé, promet Apple, et qui pourrait atteindre les 2000 nits. On attendra le rapport du Labo pour l’affirmer, mais il faut reconnaître que l’on n’a jamais été aussi à l’aise pour lire un écran en extérieur.

Même constat pour les couleurs qui, a priori, paraissent comme d’habitude très flatteuses à l’œil.

iPhone 14 Pro test
La prise en main est idéale et l’écran très lisible, en toutes circonstances.©Pierre Crochart/L'Éclaireur

Nouveauté : la technologie de rafraîchissement adaptatif ProMotion évolue et autorise désormais une plage 1-120 Hz contre 10-120 Hz l’an passé. L’intérêt ? La disponibilité (très attendue) d’un mode Always-On sur l’iPhone 14 Pro.

Remarquons toutefois que, contrairement à d’autres solutions sur Android, cet écran permanent est un petit peu vif à notre goût. Il nous a fallu quelques jours pour nous y faire, et ne pas avoir l’impression qu’on recevait une notification. Dans tous les cas, il est possible de se passer de cette option si besoin.

iPhone 14 Pro test
Les iPhone 14 Pro sont les premiers à profiter d’un mode Always-On.©Pierre Crochart/L'Éclaireur

Qualité audio

Comme d’habitude, seul le Labo pourra nous renseigner sur les qualités objectives des deux haut-parleurs de l’iPhone 14 Pro, mais même des oreilles profanes parviennent à reconnaître l’effort d’Apple sur la partie audio. Contrairement à beaucoup de concurrents, les basses sont présentes et plutôt bien définies. Reste à voir si ces bonnes impressions seront confirmées par la courbe de la réponse en fréquence.

Performances et interface

C’est inédit : seuls les iPhone 14 Pro et iPhone 14 Pro Max profitent cette année d’une nouvelle puce, l’A16 Bionic. Les iPhone 14 et iPhone 14 Plus, eux, restent cantonnés à l’A15 de l’an dernier.

Quoi qu’il en soit, l’utilisateur ne verra sans doute aucune différence entre les deux. C’est un fait : les iPhone sont tous très rapides, et seuls les joueurs les plus aguerris applaudiront l’adoption d’un processeur graphique plus véloce. Au quotidien, l’iPhone 14 Pro est sans surprise une bête de course et nous ne doutons pas que le protocole de notre Labo s’en fera le témoin.

iPhone 14 Pro test
Apex Legends Mobile se lance dans son niveau de qualité graphique maximum.©Pierre Crochart/L'Éclaireur

Abordons maintenant le cas de la Dynamic Island – la nouvelle « encoche » de l’iPhone 14 Pro. Si l’on s’imaginait qu’Apple se contenterait de réduire la taille occupée par cet îlot sur l’écran, l’entreprise a choisi de tirer parti de cette contrainte via son logiciel.

Le terme « dynamique » n’est pas galvaudé. En fait, l’encoche va réagir à l’application en cours de lecture et s’agrandir en fonction du contenu. Un appel ? La Dynamic Island gonfle pour occuper toute la largeur et permettre de décrocher. Un morceau de musique en arrière-plan ? L’encoche affiche la pochette du titre. Un appui long dessus permet d’accéder à des contrôles rapides.

iPhone 14 Pro test
Les éléments de la « Dynamic Island » réagissent aux appuis longs pour afficher du contenu supplémentaire.©Pierre Crochart/L'Éclaireur

Mieux, la Dynamic Island est aussi capable de gérer plusieurs applications simultanément. On peut notamment lancer un minuteur en plus d’une application musicale, et une petite horloge viendra se loger naturellement à ses côtés.

iPhone 14 Pro test
La « Dynamic Island » peut afficher deux applications en simultané.©Pierre Crochart/L'Éclaireur

L’autre spécificité de l’iPhone 14 Pro, c’est – on l’a dit – l’écran Always-On. Une fonctionnalité qui complémente à merveille l’apparition des widgets sur l’écran verrouillé d’iOS 16. Bien entendu, Android le propose depuis des années. Mais Apple apporte évidemment sa touche et offre une atténuation de la luminosité qui ne nuit pas à l’appréciation du fond d’écran ni à la lisibilité des éléments de l’écran. De plus, la fonctionnalité est intelligente : si l’utilisateur porte une Apple Watch au poignet et s’éloigne trop de l’iPhone, l’écran s’éteint automatiquement pour préserver la batterie.

Communications

Comme ses deux derniers prédécesseurs, l’iPhone 14 Pro est capable de se connecter aux antennes 5G et d’accéder aux ondes millimétriques. Les mesures du Labo nous informeront sur la capacité du smartphone à tenir correctement une connexion sur l’ensemble des bandes 4G, notamment.

Le mobile accepte également les connexions en wifi 6e et dispose d’une compatibilité Bluetooth 5.3.

Photo et vidéo

L’iPhone 14 Pro est le mieux doté de la gamme en ce qui concerne la photographie. Ce nouveau mobile dispose à ce titre d’un nouveau capteur principal qui affiche 48 mégapixels, inédit chez Apple qui, jusqu’à présent, se reposait sur un modèle 12 mégapixels.

Ce module surmonté d’un objectif grand-angle ouvre à ƒ/1.8 et propose, grâce à la magie du pixel binning, des clichés aux photosites de 2,44 µm, les plus gros jamais observés sur un iPhone. Ce que cela signifie ? Que les images sont plus détaillées que jamais. Que l’effet de profondeur (sans avoir à appliquer le mode portrait) est plus saisissant, et que les performances du capteur en basse luminosité sont décuplées.

iPhone 14 Pro test
Les nouveaux appareils photo de l’iPhone 14 Pro valent le détour.©Pierre Crochart/L'Éclaireur

De plus, l’iPhone 14 Pro offre la possibilité d’utiliser les 48 mégapixels du capteur lorsqu’on choisit de shooter au format ProRaw. Attention, cette option est lourde ! Chaque cliché occupera en moyenne 70 Mo sur votre espace disque. Mais il offre bien plus de latitude aux photographes pour le développement et la retouche sur des logiciels comme Lightroom.

Le capteur ultra grand-angle évolue marginalement, mais continue d’offrir des résultats très satisfaisants. Proposant un angle de vue de 120° (équivalent 13 mm), il permet de varier les prises de vue et de se montrer créatif. Bien sûr moins bien doté techniquement que son grand frère, il n’est pas en reste sur la qualité optique et dispose notamment de pixels plus grands pour de meilleurs résultats en basse luminosité.

Le téléobjectif, enfin, s’en tient aux mêmes propriétés que l’an dernier. Il offre toujours un zoom optique 3x et une stabilisation à l’avenant. Nouveau : on retrouve cette année la possibilité d’opter pour un zoom 2x. Mais ce mode n’utilise pas le téléobjectif. Il utilise en réalité un cadre de 12 mégapixels découpé dans le module grand-angle de 48 mégapixels. Ainsi, on échappe à la perte de qualité inhérente d’une image rognée. Malin.

iPhone 14 Pro test
Le téléobjectif 3x est toujours un excellent choix.©Pierre Crochart/L'Éclaireur

Cette année, le capteur photo avant fait aussi peau neuve. Si l’on reste plafonné à 12 mégapixels, on apprécie de bénéficier d’une ouverture plus grande (ƒ/1.9 contre ƒ/2.2) pour de meilleurs résultats dans toutes les situations.

Enfin, en vidéo, l’iPhone 14 Pro inaugure la stabilisation électronique avec l’Action Mode. Celui-ci vient légèrement rogner dans l’image pour proposer un film en 2,8K à 60 images par seconde, où toutes les secousses conséquentes aux déplacements se trouvent adoucies. Particulièrement appréciable dans des contextes sportifs. Aussi, et c’est l’un des apports de l’A16 Bionic : le mode Cinematique (une sorte de mode Portrait en vidéo) est désormais disponible en 4K à 24 ou 30 images par seconde. Il était auparavant plafonné à 1080p à 30 ips.

iPhone 14 Pro test
Les portraits avec le capteur avant sont très bien détourés.©Pierre Crochart/L'Éclaireur

Autonomie

Cette année, Apple n’a annoncé aucune amélioration majeure de l’autonomie par rapport à ses précédents modèles. En l’occurrence, et après avoir passé quelques jours en sa compagnie, l’iPhone 14 Pro semble effectivement proposer une autonomie très semblable à celle de l’iPhone 13 Pro.

Il faudra néanmoins être vigilant sur le long terme sur la consommation d’énergie induite par l’activation du mode Always-On. Dans tous les cas, on n’a pas rencontré la moindre difficulté à tenir une journée entière, voire un peu plus si l’on a su se montrer précautionneux.

iPhone 14 Pro test
L’iPhone 14 Pro est vendu sans chargeur.©Pierre Crochart/L'Éclaireur

Nous attendons les résultats des tests du Labo pour poser un verdict définitif sur l’autonomie de l’iPhone 14 Pro, mais nous sommes assez confiants dans sa capacité à, au moins, ne pas faire pire que les précédents modèles.

Malgré tout, la recharge n’a pas été améliorée du tout. Avec un bloc secteur de 65 W, l’iPhone demande un peu plus de 1h30 pour atteindre les 100 % d’autonomie. Rappelons à toutes fins utiles qu’Apple ne fournit plus le chargeur dans ses boîtes.

À lire aussi

Article rédigé par
Pierre Crochart
Pierre Crochart
Journaliste