Sélection

Le top des romans médicaux : nos soignants sont aussi des héros littéraires

10 avril 2020
Par Sébastien Thomas-Calleja
Le top des romans médicaux : nos soignants sont aussi des héros littéraires

Adorés, remerciés, parfois critiqués, voire détestés, aujourd’hui applaudis, les soignants ne laissent jamais indifférents, parce qu’ils touchent à notre intimité, notre santé physique ou psychologique. Ces héros du quotidien, salués pour leur dévouement et leur abnégation, sont aussi des héros de papier, dans la longue histoire entre médecine et littérature.

« Que ton aliment soit ta seule médecine ! La vie est courte, l’art difficile, précis le bon moment, l’expérience trompeuse, le dénouement difficile. Laisse ta nourriture être ton remède et ton remède ta nourriture. La force qui est en chacun de nous est notre plus grand médecin. » L’Art de la médecine, Hippocrate (Ve et IVe siècle avant J.C.)

les princes du sang1. Les Princes du sang, de Gilbert Schlogel

Si l’antique serment d’Hippocrate régit encore aujourd’hui les règles de déontologie de la médecine, c’est pour montrer son ancrage dans l’Histoire. Sa pratique évoluant en fonction des progrès de la science, l’histoire et la médecine sont intimement liées. Une relation que l’on peut retrouver et découvrir en littérature, comme dans ce roman de Gilbert Schlogel qui reprend, avec Les Princes du sang, l’histoire de la chirurgie, sous forme d’une passionnante saga romanesque. À dévorer !

« C’est un médicament nouveau, découvert par un homme extraordinaire qui s’appelle Alexander Fleming. Il fait céder les plus sévères infections. Une découverte encore plus importante pour la chirurgie que celles de Lister. Vous l’essayerez, mais n’en parlez pas. Pour le moment, il est réservé aux troupes. »

2. Avicenne ou la route d’Ispahan, de Gilbert Sinoué Avicenne ou La route d'Ispahan

L’histoire de la médecine passe aussi par celle de ses praticiens, comme celle d’Avicenne, grand penseur, philosophe et médecin persan, relatée ici avec talent par Gilbert Sinoué. Une biographie historique sous forme de roman d’aventures qui vous emmènera sur les routes de Boukhara, de Samarcande et d’Ispahan au XIe siècle. À lire absolument !

« Notre existence s’écoule en quelques jours. Elle passe comme le vent du désert. Aussi, tant qu’il te restera un souffle de vie, il y a deux jours dont il ne faudra jamais t’inquiéter : le jour qui n’est pas venu, et celui qui est passé… »

les accoucheuses3. Les accoucheuses, Anne-Marie Sicotte

Dans Les accoucheuses, les femmes ne sont pas en reste. Aussi bien en tant que praticiennes ou comme patientes. C’est cette histoire qu’Anne-Marie Sicotte a choisi de nous raconter dans cette bouleversante saga en trois parties, mêlant l’intime et la science comme rarement. Comment être sage-femme dans une société victorienne où règne la pudeur, et reconnue comme telle face à des hommes qui ne comptent rien céder de leur pré carré. Une lecture féministe et salvatrice !

« Les femmes ne pourront jamais se comprendre ni s’épauler mutuellement tant que la richesse et les conventions sociales se placeront entre elles. »

4. Le Chœur des femmes, de Martin WincklerLE Choeur des femmes

La médecine et l’histoire des mentalités, qui ont peine parfois à évoluer, c’est le parti pris de Martin Winckler, médecin lui-même, dans Le Choeur des femmes, qui nous expose une formation en gynécologie dans une unité de « Médecine de La Femme », et explore aussi le corps et le cœur de toutes les femmes. Un magnifique roman !

« Les livres de médecine ne parlent pas des douleurs provoquées par les gestes des médecins. Et beaucoup de médecins pensent que si c’est pour le bien des patientes, la douleur est justifiée. Aucune douleur n’est justifiée. Jamais. »

Le médecin de campagne5. Le Médecin de campagne, de Balzac

La figure paternelle et rassurante du médecin de famille retranscrite ici par l’auteur de la « Comédie humaine » dans ce portrait de la France rurale du XIXe siècle. Le Médecin de campagne est l’histoire d’un médecin dévoué corps et âme à ses patients à l’époque napoléonienne, qui ne manque pas de considérations sociales et politiques. À découvrir !

« Le mal possède une voix éclatante qui réveille les âmes vulgaires et les remplit d’admiration, tandis que le bien est muet. »

6. Le docteur Jivago, de Boris PasternakLE Docteur Jivago

Comment ne pas évoquer ce monument de la littérature mondiale et son souffle romanesque saisissant dans cette sélection de romans médicaux ? Le docteur Jivago est l’histoire d’un médecin, Iouri Andréiévitch, bousculé dans les tourments de l’Histoire, de la Russie tsariste à l’ébullition révolutionnaire.

Une inoubliable histoire d’amour aussi, avec Lara, que vous pouvez retrouver dans le chef-d’œuvre de David Lean réunissant Omar Sharif et Julie Christie : « Ma charmante, mon inoubliable ! Tant que le creux de mes bras se souviendront de toi, tant que tu seras encore sur mon épaule et sur mes lèvres, je serai avec toi. Je mettrai toutes mes larmes dans quelque chose qui soit digne de toi, et qui reste. J’inscrirai ton souvenir dans des images tendres, tristes à vous fendre le cœur. Je resterai ici jusqu’à ce que ce soit fait. Et ensuite je partirai moi aussi. » 

Knocks7. Knock ou le triomphe de la médecine, de Jules Romains

Comment ne pas rappeler Knocks, cette désopilante pièce de théâtre de Jules Romains, présentée pour la première fois en 1923. Une parodie burlesque dans laquelle un jeune médecin de campagne plus préoccupé par son portefeuille que par la santé de ses patients, connaît l’art et la manière de rendre malade toute une population qui se croyait saine… Irrésistible !

« Attention. Ne confondons pas. Est-ce que ça vous chatouille, ou est-ce que ça vous gratouille ? » 

Récemment adaptée au cinéma avec Omar Sy dans le rôle-titre !

8. Réparer les vivants, de Maylis de Kerangal réparer les vivants

Un bijou littéraire, subtil et sublime, car il parait difficile de raconter une transplantation cardiaque. C’est la gageure, magnifiquement réussie par Maylis de Kerangal dans Réparer les vivants, qui lui a value de multiples prix. Le cœur et ses symboles de siège de l’âme et de l’amour, et organe si indispensable à la vie. Une course contre la montre magique, contre le temps qui file et pour que la vie dure encore…

« Le cœur de Simon migrait dans un autre endroit du pays, ses reins, son foie et ses poumons gagnaient d’autres provinces, ils filaient vers d’autres corps. »

Murène9. Murène, de Valentine Goby

Autre superbe roman que Murène, à travers le personnage de François, amputé de ses deux bras. Du désespoir à la reconstruction, un sujet qui peut faire peur, sauf quand il est traité aussi admirablement par Valentine Goby. Finaliste du Prix du roman Fnac 2019, il présente aussi les prémices du handisport dans les années 50.

À noter le très beau portrait de l’infirmière Nadine Faille. Un roman vital !

« La nage sculpte et gaine le corps de François, sec comme un grand saule, bosselé de muscles tressés fins. Il apprend à plonger. »

Retrouvez notre avis complet dans cette chronique : Murène, son amputation fera de lui un poisson

10. Toxine, de Robin CookToxine

Dans un genre très différent, le thriller médical, qui vous entraîne, sans temps mort, dans le combat pour la vie de médecins face à des situations souvent désespérées. Ici, un des maîtres du genre, Robin Cook, expose nos nerfs sans relâche dans la lutte contre une toxine alimentaire. L’occasion de dénoncer les malversations de certains industriels peu regardants sur la santé publique. Angoissant à souhait !

« – Ca me retourne l’estomac, quand je pense à ce qu’il y a dans un hamburger. – Que voulez-vous dire ? c’est du muscle. – Du muscle et pas mal d’autres trucs. »

Inquiétant, oppressant, expiatoire ou salutaire, le roman médical n’a pas fini d’enchanter nos lectures avec bonheur. Alors lisons-en, c’est plus que jamais le moment de leur faire honneur.

Retrouvez toutes nos curiosités littéraires

Si on s’ennuie : Comment occuper son temps libre à la maison ?

Article rédigé par
Sébastien Thomas-Calleja
Sébastien Thomas-Calleja
libraire à Fnac Parly 2
Sélection de produits