Sélection

Le top des meilleurs albums de French Touch

24 mars 2022
Par Mélanie.G
Le top des meilleurs albums de French Touch

De la musique électronique et une touche française, il ne faut rien de plus pour façonner ce mouvement iconique qu’est la French Touch. Les dancefloors des années 90/2000 s’en souviennent, et ceux d’aujourd’hui en profitent encore, jouissant d’albums iconiques qui les ont électrisés comme jamais. Une sélection 100% French Touch !

Daft Punk Homework

HomeworkUn quart de siècle plus tard, il résonne toujours comme l’un des monuments de la house et reste l’immanquable parmi les immanquables dans une bibliothèque French Touch. Homework, premier album de Daft Punk, donne un énorme coup de pied dans la fourmilière électro en 1995. Si simple en apparence et pourtant si sophistiqué, il tient l’auditeur en haleine sur des morceaux aux allures répétitives mais aux variations dévastatrices, en témoigne le titre Alive, qui pourrait durer une demi-heure sans nous lasser. Et comment ne pas parler de French Touch sans évoquer les tubes planétaires que sont Da Funk et Around the World ? On vous met au défi. Pour ses 25 ans, le disque se refait une beauté avec une alléchante réédition.

Etienne de Crécy Super Discount


Super Discount 25ème AnniversaireActe fondateur du mouvement French Touch (avec Homework), Super Discount d’Etienne de Crécy fait l’office d’une petite bombe à sa sortie en 1997. Habile mélange de house et de trip-hop avec de légers parfums funk et disco, il séduit aussi bien la critique que le grand public et Prix choc devient très vite un incontournable des clubs. Album concept autour de la société de consommation, Super Discount fait figurer de futurs grands noms de l’électro made in France avec notamment Philippe Zdar et Air.

Air  Moon Safari

Moon safariAir, parlons-en. Pour poursuive notre sélection, on vous propose une sortie dans l’espace avec Moon Safari. Porté par les tubes Sexy Boy, Kelly Watch the Stars ou La femme d’argent, ce disque transporte l’auditeur plus près que jamais des étoiles. Grâce aux sublimes mélopées qui le composent, le premier opus du duo français est un énorme carton à l’international. Il faut compter sur Air parmi les cadors de la French Touch.

Daft Punk – Discovery


Discovery

On prolonge l’aventure spatiale avec l’iconique Discovery, deuxième brillant exercice studio de Daft Punk, qui rencontre un succès prodigieux en 2001. Plus pop que Homework, ce disque traverse les styles, tout en restant fidèle à la patte Bangalter/de Homem-Christo. Un opus qui, comme son prédecesseur, se retrouvera « around the world », avec ses titres plus mémorables les uns que les autres, tels que One More Time ou Harder, Better, Faster, Stronger. Un must-have qui n’a pas pris l’ombre d’une ride.

Justice – † (Cross)

JusticeJustice, c’est tout d’abord l’incroyable D.A.N.C.E, le titre sorti en 2006 qui a fait exploser la carrière du groupe. Ils remplissent toutes les salles de concert, tous les clubs, donnant ainsi à leur musique un goût plus mature et affirmé. (couramment appelé Cross) est un premier album imposant où se côtoient titres lourds et obscurs (Genesis, Phantom, Stress, Waters of Nazareth) et pistes plus légères et lumineuses (Valentine, The Party, DVNO).

Agoria – Drift


Drift

Une valeur sûre de la techno internationale, Agoria n’en est plus à ses premières armes. Avec son nouvel album Drift, il montre une fois de plus sa dextérité et sa maîtrise de la musique électronique sous toutes ses formes. Entre Embrace et Call of the Wild – STS, on écoute aisément ses titres injectés de samples pop, rock et hip-hop qui font d’Agoria un artiste touche-à-tout.

Cassius – Dreems


DreemsUn des pionners de la French Touch, ceux avec qui une partie du mouvement a débuté, j’ai nommé le duo Cassius, composé du très regretté Philippe Zdar et de Hubert Boombass. De véritables visionnaires qui participent au développement de la house métissée, mêlant le hip-hop et l’électro, au cœur des clubs du monde entier. Et les voilà revenus avec Dreems, l’album du retour aux sources.

The Supermen Lovers The Player

The PlayerSon gigantesque tube Starlight a écumé les pistes de danse, The Supermen Lovers, projet musical de Guillaume Atlan, a lui aussi fait rayonner la French Touch à l’international. Son premier album The Player, où l’on peut retrouver le single sus-mentionné, est une référence dans le genre et plus de vingt ans plus tard, nombreux sont ceux qui l’écoutent avec une pointe de nostalgie.

Modjo Modjo


ModjoA l’aube des années 2000, un autre titre envahit les ondes et les clubs de France et de Navarre, et dépasse aisément les frontières : Lady (Hear Me Tonight) de Modjo. Le duo parisien, fort de son succès, sort un album tout simplement baptisé Modjo en 2001, avec bien sûr le titre qui l’a propulsé. Malheureusement, l’aventure coupera court puisque le groupe se sépare deux ans plus tard.

Phoenix United


UnitedSans doute l’artiste French Touch qui s’est le mieux exporté à l’étranger avec Daft Punk, Phoenix entre par la grande porte avec un United de haut vol. Plus pop que les autres membres de la galaxie, les Versaillais n’ont aucune peine à franchir la frontière grâce aux imparables If I Ever Feel Better, Too Young et Party Time. Les Français ont trouvé leurs ambassadeurs indie par excellence.

Black Strobe Burn Your Own Church


Burn your own churchDuo composé de deux gros noms de tout amoureux de clubbing (Arnaud Rebotini et Ivan Smagghe), Black Strobe sort en 2007 le percutant Burn Your Own Church. A la croisée des chemins entre musique industrielle et rock, ce premier opus puissamment obscur fait tomber l’auditeur à la renverse. Le chevalresque I’m a Man propulse la carrière des deux comparses qui, après deux albums, préfèrent désormais s’occuper de leurs projets solo. Rebotini aura même l’honneur de recevoir un César pour la bande originale du touchant 120 Battements par minute.

Sébastien Tellier, Mr. Oizo, SebastiAn Steak (BO)

SteakQuand la French Touch fait son cinéma… Trois grosses pointures du genre s’associent pour la bande originale d’un film génialement barré : Steak. Quentin Dupieux s’impose comme l’un des meilleurs réalisateurs français du XXIe siècle et participe au disque sous le nom de Mr. Oizo. Quant à Sébastien Tellier et SebastiAn, ils font partie du casting aux côtés d’Eric et Ramzy. La bande son est aussi bonne et loufoque que le film.

Kavinsky Reborn

Reborn Édition Limitée Exclusivité Fnac Vinyle TransparentIl a également fait partie de la distribution de Steak dans la peau du leader des Shivers. Kavinsky a secoué la scène électro made in France avec sa disco rétrofuturiste dans son premier album OutRun. Il est de retour une dizaine d’années plus tard avec un Reborn plus funk et house, le tout agrémenté des synthés qui caractérisent le son singulier du Francilien. Un come-back attendu et apprécié.

Article rédigé par
Mélanie.G
Mélanie.G
Disquaire sur Fnac.com
Sélection de produits