Sélection

Le féminisme par les livres

08 mars 2021
Par Pauline1
Le féminisme par les livres

On revient en quelques grands noms et quelques livres sur la place de la femme dans la culture, dans le monde de l’édition, dans l’univers du livre, et on souligne au passage qu’il reste encore quelques efforts à faire (petit clin d’œil aux prix littéraires et autres événements qui oublient parfois que la femme a son mot à dire). Le roman de Siri Hustvedt, Un monde flamboyant, se chargera aussi de le rappeler.

Des voix féministes

Dur de choisir parmi toutes les personnalités qui ont fait avancer le débat autour de la place de la femme dans le monde des lettres. On retiendra de notre côté 4 femmes, 4 livres. La liste est non exhaustive !

Olympe de gougesOlympe de Gouges, Déclaration des droits de la femme et de la citoyenne

L’une des premières féministes de l’Histoire française a récemment été au cœur de l’actualité à la suite de l’annonce de sa possible panthéonisation, et également grâce à la publication d’une bande dessinée biographique signée Catel et José-Louis Bocquet. Olympe de Gouges est l’auteur de la Déclaration des droits de la femme et de la citoyenne.

Autre destin de femme iconoclaste dans la belle collection Écritures de Casterman, signé du même duo d’auteurs : Kiki de Montparnasse.

Virginia Woolf, Une chambre à soi


Dans cet essai [A Room of One’s Own], publié en 1929, Virginia Woolf, en grande prescriptrice du genre, interroge la condition de la femme créatrice, et souligne notamment les obstacles à son épanouissement. Si les femmes sont alors si peu représentées dans le monde des lettres, serait-ce parce qu’on ne leur donne pas les moyens d’écrire et de publier ? L’auteur de Mrs Dalloway souligne le problème matériel que pose la construction d’une œuvre littéraire ; une femme doit pouvoir disposer « de quelque argent et d’une chambre à soi ».

Autre classique de la littérature féministe, autre incontournable : Le Deuxième Sexe de Simone de Beauvoir (1949) adopte un point de vue philosophique pour expliquer la condition de la femme au XXe siècle.

nous sommes tous des feministesNancy Huston, Journal de la création

Sur la condition de la femme créatrice également, Nancy Huston fait un parallèle intéressant entre son statut de romancière et son statut de mère, entre la création et la procréation, le corps et l’esprit. Alors enceinte, elle tient un « journal de création » dans lequel elle consigne ses impressions tant sur sa grossesse que sur son travail d’écriture. En ressort un essai aussi passionnant que riche qui replace la femme au centre du processus créatif. Nancy Huston y évoque quelques destins de romancières, dont celui de Zelda Fitzgerald, que l’on soupçonne avoir fortement inspiré son écrivain de mari…

Chimamanda Ngozi Adichie, Nous sommes tous des féministes

À l’origine de ce texte [We Should All Be Feminists], devenu un best-seller, se trouve un discours devenu culte, prononcé à l’occasion d’une conférence TEDx en 2012. Des bribes du plaidoyer ont ensuite été samplées dans une chanson de Beyonce, ***Flawless, permettant à l’intervention et au texte de Chimamanda Ngozi Adichie de gagner en audience. C’est le ton de l’humour qui domine dans ce discours intelligent sur la force de l’éducation. L’auteur de Americanah y véhicule une vision positive du féminisme.

Extraits : « Partout dans le monde, la question du genre est cruciale. Alors j’aimerais aujourd’hui que nous nous mettions à rêver à un monde différent et à le préparer. Un monde plus équitable. Un monde où les hommes et les femmes seront plus heureux et plus honnêtes envers eux-mêmes. Et voici le point de départ : nous devons élever nos filles autrement. Nous devons élever nos fils autrement.» 

Des initiatives éditoriales

Le monde de l’édition, parfois accusé de laisser une place moindre aux plumes féminines, voit émerger des initiatives qui donnent entièrement la voix aux femmes.

sorcieres-sages-femmes-infirmieres-couv

Antoinette Fouque

Pionnière dans le monde de l’édition, Antoinette Fouque a créé les Éditions des Femmes en 1973, en collaboration avec des militantes du MLF, avec pour but, à travers la publication d’écrits engagés, de faire avancer le combat des femmes. Disparue en 2014, Antoinette Fouque a toujours eu à cœur de donner un espace de parole aux femmes du monde entier. Parmi les publications de la maison d’édition, on retrouve notamment des textes d’Hélène Cixous.

Les sorcières de Cambourakis

Nous souhaitons mettre en avant la collection « Sorcières » des éditions Cambourakis, qui prend le parti de publier des textes oubliés du féminisme, fait émerger d’autres voix et conceptions de ce mouvement, et explore les marges et les mouvements de résistance.

L’une des premières publications de cette collection de sciences humaines : Sorcières, sages-femmes et infirmières. Une histoire des femmes soignantes.

Les destins de femmes de Naïve

Autre initiative éditoriale qui a pour but de promouvoir la place des femmes dans l’histoire, la collection de bande dessinée « Grands destins de femmes » aux éditions Naïve. Dans cette collection, retrouvez de nombreux portraits de femmes qui ont marqué l’histoire, dans des domaines aussi variés que la science (Marie Curie) ou la mode (Coco Chanel).

Un roman sur la condition de la femme créatrice

un monde flamboyantUn monde flamboyant de Siri Hustvedt

Ils sont nombreux les romans qui traitent de la condition de la femme. On a choisi Un monde flamboyant [A Blazing World] de Siri Hustvedt. L’auteure américaine – que l’on ne présentera PAS comme la femme de… –  n’a de cesse d’explorer, depuis son premier texte Les Yeux bandés, la place des femmes dans le monde de l’art.

Dans Un monde flamboyant, livre polyphonique, à la narration imbriquée et complexe, elle dresse le portrait d’une artiste borderline, et interroge la thématique que nous avons soulignée plus haut : la condition de la femme créatrice et procréatrice.

PITCH – Harriet Burden est une artiste new-yorkaise en mal de reconnaissance. Elle imagine un petit jeu (dangereux) pour prouver qu’en matière d’Art, mieux vaut être un homme qu’une femme. Aussi, imagine-t-elle trois œuvres d’art qu’elle va faire signer de trois artistes différents. Tout se passe comme elle l’avait planifié… Jusqu’à l’étape 3, la confrontation avec un artiste aux penchants destructeurs. Cette expérience artistique qui tourne mal nous est raconté à travers les témoignages des proches de Harriet, lesquels sont réunis par l’universitaire I.V. Hess dans ce livre, Un monde flamboyant. Une histoire dans une histoire dans une histoire, un portrait d’une femme complexe, hypersensible et hypertalentueuse.

Pour aller plus loin : Découvrez les grandes féministes d’hier et d’aujourd’hui

Photo d’illustration : lucia on Unsplash

Article rédigé par
Pauline1
Pauline1
libraire sur Fnac.com
Sélection de produits