Sélection

Débutez 2016 en 16 livres !

08 janvier 2016
Par Maya
Débutez 2016 en 16 livres !
©DR

ROMANS D’HIVER – Après la rentrée littéraire de l’automne 2015, il est déjà l’heure de la rentrée d’hiver 2016 ! Cette petite rentrée permet à de jeunes auteurs d’émerger, mais elle est aussi un rendez-vous pour des auteurs français à succès, très attendus du public. Découvrez les livres incontournables qui sortent cet hiver.

ROMANS D’HIVER – Après la rentrée littéraire de l’automne 2015, il est déjà l’heure de la rentrée d’hiver 2016 ! Cette petite rentrée permet à de jeunes auteurs d’émerger, mais elle est aussi un rendez-vous pour des auteurs à succès français et étrangers, très attendus du public. Découvrez les livres incontournables qui sortent cet hiver.

Littérature française 

Envoyée spéciale

Jean Echenoz, Envoyée spéciale (Minuit)

Parution le 7 janvier 2016 – 312 pages

Déjà le 16e roman de l’auteur ! Où il narre l’épopée de Constance, une jeune femme « oisive » qui est enlevée par des malfaiteurs pas très organisés, et voyage des bords de Seine au fond de la Creuse, puis sur la mer Jaune (entre la Corée et la Chine). Le versant comique du roman d’espionnage ?

Jean Echenoz a obtenu le prix Médicis en 1983 pour Cherokee et le prix Goncourt en 1999 pour Je m’en vais.

histoire de la violence

Édouard Louis, Histoire de la violence (Seuil)

Parution le 7 janvier – 240 pages

Un soir de Noël, une nouvelle rencontre tourne mal. L’auteur est agressé à son domicile par Reda, le fils d’un immigré algérien. Édouard Louis raconte les démarches successives : policières, médicales et judiciaires. En revenant sur ses origines et celles de son agresseur, il tente de comprendre l’histoire de la violence qui a mené aux événements de cette nuit tragique.

Après un premier roman très remarqué en 2014, En finir avec Eddy Bellegueule, le jeune normalien poursuit sa carrière littéraire avec ce deuxième roman inspiré de son expérience personnelle, aux accents toujours sociologiques. Le roman coup de poing de la rentrée d’hiver !

Celle que vous croyez

Camille Laurens, Celle que vous croyez (Gallimard)

Parution le 5 janvier 2016

Claire, une femme de 48 ans, professeur, décide de créer un faux profil Facebook afin de surveiller Jo, son amant volage. Intervient alors Christophe (pseudo : KissChris), qui va tomber amoureux du profil de la belle demoiselle fictive. Une chronique amoureuse des temps modernes qui entraîne le lecteur dans un jeu de miroirs, entre le réel et le virtuel.

Camille Laurens est lauréate du prix Femina 2000 pour Dans ces bras-là (P.O.L) et auteure de Romance Nerveuse (2010), en habituée des histoires de vertiges amoureux.

L'arbre du pays Toraja

Philippe Claudel, L’Arbre du pays de Toraja (Stock)

Parution le 4 janvier 2016 – 208 pages

Un cinéaste perd son producteur et meilleur ami, Eugène. L’occasion d’une réflexion sur la part qu’occupe la mort dans la vie, il se remémore les visages de ses rencontres passées et inattendues.

Auteur multiprimé, Philippe Claudel a reçu le prix Renaudot 2003 pour Les Âmes grises et le Goncourt des Lycéens 2007 pour Le Rapport de Brodeck, adapté en bande dessinée par Manu Larcenet. Il publie ce roman peu après son dernier film, Une enfance.

A la table des hommes

Sylvie Germain, À la table des hommes (Albin Michel)

Parution le 30 décembre 2015 – 262 pages

Il est né en pleine forêt, pendant une guerre civile. À mi-chemin entre le fantastique et le merveilleux, le roman de Sylvie Germain raconte l’intégration difficile chez les humains d’un enfant sauvage. Tout en apprenant la complexité de leurs coutumes, qui passe d’abord par le langage, il garde un lien profond avec la nature et les animaux.  

Sylvie Germain a obtenu le prix Femina 1989 pour Jours de colère et le prix Goncourt des Lycéens pour Magnus en 2005.

François le Petit

Patrick Rambaud, François Le Petit (Grasset)

Parution le 6 janvier 2016 – 240 pages

Après les six volumes des Chroniques sur Nicolas Sarkozy (mué en Nicolas 1er), Patrick Rambaud s’attaque cette fois-ci aux premières années de la présidence de François Hollande. Un exercice d’humour et de recul sur notre président actuel, auquel l’auteur prête une allure théâtrale particulière.

Celui qui a écrit une série sur Napoléon (La Bataille, L’Absent, Il neigeait, Le Chat botté) et un livre sur Tchouang Tseu, Le Maître (2014), revient pour nous sauver de la médiocrité et de l’ennui.

La renverse

Olivier Adam, La Renverse (Flammarion)

Parution le 6 janvier 2016 – 260 pages

C’est « inspiré d’une histoire vraie » : Antoine, employé de librairie en Bretagne, apprend la mort du maire de son village natal, Jean-François Laborde, personnalité politique. L’événement le replonge dans un drame familial survenu une dizaine d’années plus tôt, qui a impliqué sa mère et a troublé la carrière de l’ancien ministre. Un roman qui mêle habilement l’intime et le politique.

L‘œuvre d’Olivier Adam a fait l’objet de nombreuses adaptations cinématographiques. Ce nouveau roman suit la publication de Peine perdue en 2014.

Littérature étrangère

Ecoute le chant du vent

Haruki Murakami, Écoute le chant du vent suivi de Flipper, 1973 (Belfond) 

Parution le 14 janvier 2016 – 300 pages

Dans bar miteux, le narrateur refait le monde chaque soir en compagnie d’un certain ami « le Rat », et croise parfois des personnages étranges. Puis il se souvient d’une ex-compagne qui s’est suicidée, dans Flipper, 1973. Les thèmes fusent et s’entremêlent au cœur de ces romans, entre pop culture, nostalgie, musique, solitude.

Il s’agit de la parution événement en littérature étrangère ! Inédits en France, ces textes forment les deux premiers volets de la « trilogie du Rat », publiés au Japon en 1979 et 1980, que Haruki Murakami refusait de voir réédités jusqu’à présent. Le triptyque se conclut par La Course au mouton sauvage. 

Écoute le chant du vent a été récompensé par le Prix Gunzo 1979.

Le pique-nique des orphelins

Louise Erdrich, Le Pique-nique des orphelins (Albin Michel) 

Parution le 5 janvier 2016 – 330 pages

Le drame familial et les paradoxes de l’amour sont au cœur de cette saga qui se déroule sur quarante ans et trois générations. En 1932, Karl et Mary, jeunes adolescents abandonnés par leur mère, partent seuls au Dakota du Nord afin de trouver refuge chez leur tante, et dans l’espoir de retrouver leur petit frère nouveau-né.

Louise Erdrich est une romancière amérindienne, auteure de La Malédiction des colombes et lauréate du National Book Award pour son roman Dans le silence du vent (2012), et du Library of Congress Award en 2015. Publié en 1986 aux États-Unis, Le Pique-nique des orphelins est son deuxième roman, à redécouvrir dans cette nouvelle traduction. 

La route étroite

Richard Flanagan, La Route étroite vers le nord lointain (Actes Sud) 

Parution le 6 janvier 2016 

C’est un drame oublié de l’Histoire, comme tant d’autres : en 1943, les Japonais lancent la construction d’une ligne de chemin de fer Siam-Birmanie, surnommée  » la voie ferrée de la mort ». Le médecin militaire Dorrigo Evans assiste au travail acharné des 100 000 ouvriers prisonniers, victimes du chantier, tout en vivant une passion violente sur fond de guerre. 

L’auteur australien s’est inspiré de la vie de son père auquel il dédie ce roman, primé par le Man Booker Prize en 2014. Richard Flanagan est également l’auteur de La Fureur et l’ennui et de Désirer (2010). 

Les Portes de Fer

Jens Christian GrøndahlLes Portes de Fer (Gallimard) 

Parution le 31 janvier 2016

Dans ce roman sur le désenchantement occidental, le narrateur aux abords de la soixantaine, en prise aux remords et au désir, passe en revue trois périodes décisives de sa vie. La jeunesse idéaliste d’abord, où il découvre la langue allemande et suit Erika à Berlin ; puis l’âge de raison à la quarantaine, devenu père d’une fille mais rapidement divorcé, il vit une passion éphémère avec la mère Serbe d’un de ses élèves ; enfin, à la soixantaine, il rencontre une photographe à Rome. 

Jens Christian Grondahl, l’un des romanciers les plus connus du Danemark, est aussi l’auteur des Mains rouges (2011) et de Quatre jours en mars (2012).

Le fils du capitaine

Nedim Gürsel, Le Fils du capitaine (Seuil) 

Parution le 11 février 2016

Un ancien journaliste qui a grandi pendant les années 1960 en Turquie se remémore sa jeunesse mouvementée, entre un père militaire brutal, une mère absente, et une grand-mère dévouée qui l’élève. Des moments plus joyeux rehaussent ses souvenirs, tels que les blagues auprès des camarades de lycée et la sexualité naissante à l’adolescence. Le récit oscille entre passé et présent, amertume et tendresse, liberté revendiquée contre l’autorité parentale, mais aussi contre l’État. 

Nedim Gürsel reste fidèle à ses thèmes de prédilection et à son goût pour l’alternance des temps de récit. Chevalier des Arts et des Lettres, il est également l’auteur engagé du Roman du Conquérant (2010) et des Filles d’Allah (2012), jugé blasphématoire et l’objet d’un procès en Turquie.  

Mais aussi…

Article rédigé par
Maya
Maya
libraire sur Fnac.com
Sélection de produits