Décryptage

Monstres de la littérature : le bestiaire infernal

15 mars 2021
Par Lucas
Monstres de la littérature : le bestiaire infernal

Qu’ils évoluent sur terre, dans les airs ou sous les mers, les monstres nous fascinent autant qu’ils nous effraient. Dans les livres c’est la même chose. À l’occasion de la parution du nouveau roman de Max Brooks où il est question d’une version saignante du pourtant placide Big Foot, une sélection de quelques spécimens légendaires s’impose…

Gentil Yéti ou méchant Big Foot

Big Foot – ou Sasquatch – brun des USA ou Yéti blanc du Népal, l’humanoïde géant d’origine géographique certifiée que personne n’a jamais vu mais que tout le monde connaît s’est taillé au fil des récits une belle réputation de monstre mythique. Quelle que soit sa version, le colosse velu fait sa vie à l’abri des regards tout en disséminant sur son passage des empreintes de pas qui rendent fous les expert·e·s en cryptozoologie. Pas photogénique pour deux croquettes, il entretien sa légende à coup de présence lointaine sur des clichés fantomatiques qui ne convainquent que ceux et celles qui veulent y croire. Mystérieuse et charismatique, la créature à la tête en pain de sucre a toujours été une inestimable source d’inspiration romanesque pour de nombreu·ses·x auteur·ice·s. Farouche et primitif dans Tintin au Tibet ou ombre inquiétante planant sur la cordée himalayenne de L’Abominable de Dan Simmons, le Yéti laisse la place à un terrifiant et inédit cousin américain dans Devolution, le nouveau roman post-apocalyptique de Max Brooks.

À chacun son vampire

Monstre romanesque par excellence, la figure du vampire cumule toutes les caractéristiques du personnage à fort potentiel narratif et allégorique. Prince déchu condamné à la vie éternelle, amoureux solitaire touché par une malédiction millénaire, âme damnée contrainte de se nourrir chaque nuit du sang des mortels, celui qu’on nomme parfois Nosferatu n’a pas toujours été l’irrésistible démon romantique immortalisé par Bram Stoker. Rappelons que l’écrivain anglais a construit son Comte Dracula sur la base de superstitions rurales roumaines et du personnage de Vlad Tepes dit L’empaleur, souverain sanguinaire qui fit régner la terreur à travers les Carpates au XVe siècle. Classique de la littérature, ce roman de 1897 est devenu au fil des décennies une inépuisable source d’inspiration pour de nombreu·ses·x auteur·ice·s contemporain·e·s. Parmi celles et ceux qui se sont emparés du mythe pour en faire leur propre relecture, on peut citer Anne Rice, perpétuant la tradition romantico-gothique avec la saga du vampire Lestat, Stephen King rendant un bel hommage à Bram Stoker avec Salem sans oublier Thierry Jonquet qui cassera sa pipe avant de mettre un point final à son histoire de Vampires.

À partir de
4,70€
En stock
Acheter sur Fnac.com
À partir de
10,90€
En stock
Acheter sur Fnac.com

Cthulhu et le Necronomicon

Remonté des entrailles de la terre pour soumettre les humain·e·s à son règne immonde, Cthulhu est une entité géante à tête de poulpe qui a jailli dans les années 20 de l’imaginaire fertile mais perturbé de Howard Phillips Lovecraft. Réfutant l’idée d’un dieu bienveillant, le natif de Providence, Rhode Island crée alors un panthéon de créatures malfaisantes d’origine cosmique, appelées les Grands Anciens, qui auraient dominé la planète il y a des millénaires. Leur invocation est régie par le célèbre et sinistre Nécronomicon, un grimoire fictif entouré d’une étrange aura maléfique qui a poussé plus d’un·e lecteur·ice à croire à son existence. Sous l’impulsion d’August Derleth, Robert E. Howard et Robert Bloch, le cycle onirique d’origine débuté par L’Appel de Cthulhu s’enrichit au gré des romans de nouvelles divinités hideuses comme Dagon, le dieu poisson, Azathoth, le dieu aveugle, ou encore Hastur, celui dont on ne prononce pas le nom… Père fondateur de la littérature horrifique moderne, HP Lovecraft est aujourd’hui une influence majeure revendiquée par les plus grands dresseurs de monstres de la pop culture. Clive Barker, Stephen King, Guillermo Del Toro, Neil Gaiman ou encore Alan Moore lui vouent un véritable culte.

À partir de
6,20€
En stock
Acheter sur Fnac.com
À partir de
18€
En stock
Acheter sur Fnac.com

Jaws vs Moby Dick

Avant de connaître la gloire en croquant des vacancier·e·s sur grand écran, le grand requin blanc des Dents de la mer a d’abord hanté les pages d’un thriller balnéaire signé Peter Benchley. Véritable Moby Dick des temps modernes, Jaws – de son petit nom qui veut dire mâchoires – aura réussi l’exploit de faire connaître l’angoisse de la baignade à toute une génération d’estivant·e·s. Aussi à l’aise à la plage qu’en pleine mer, l’impitoyable prédateur sème la panique partout où il nage. Version contemporaine de la baleine tueuse d’Herman Melville, le squale géant immortalisé par Steven Spielberg est comme son ainée porteur d’une puissante charge symbolique révélatrice de la nature humaine. À l’instar du capitaine Achab qui fit de Moby Dick une quête existentielle, le chasseur de requin Sam Flint qui le traque a lui aussi un compte a régler avec un monstre qui représente bien plus qu’une simple menace…

10€
12€
En stock
Acheter sur Fnac.com

Et quelques monstres de plus…

Et si l’on souhaite compléter ce court bestiaire totalement subjectif de quelques références supplémentaires, on peut faire appel à des incontournables comme la misérable créature rapiécée de Frankenstein imaginée en 1818 par Mary Shelley, le robot empaleur multi-facettes qui terrorise le space opéra Hyperion, les zombies sprinters de World War Z chers à Max Brooks, les trolls bestiaux et puants du Seigneur des Anneaux ou encore les folles chimères enfermées sur L’Île du Docteur Moreau par HG Wells.

À partir de
4,10€
En stock
Acheter sur Fnac.com
À partir de
8,30€
En stock
Acheter sur Fnac.com
Article rédigé par
Lucas
Lucas
Libraire Fnac.com
Sélection de produits