Entretien

Manger mieux, c’est facile : un peu de batch-cooking avec Caroline Pessin

17 janvier 2019
Par Pauline1

Manger sainement tous les jours de la semaine, c’est un défi permanent. Un défi en passe d’être relevé si on devient adepte du batch-cooking, ou meal prep si vous préférez, une tendance qui consiste à cuisiner en 2 ou 3 heures seulement les 5 repas de la semaine. Petit mode d’emploi

Manger sainement tous les jours de la semaine, c’est un défi permanent. Un défi en passe d’être relevé si on devient adepte du batch-cooking (ou meal prep), une tendance qui consiste à cuisiner en 2 ou 3 heures seulement les 5 repas de la semaine. Petit mode d’emploi avec la styliste et auteure culinaire Caroline Pessin.

Le mot-clé : planifier

Voilà un concept qui existe probablement depuis la nuit des temps gastronomiques mais qui s’est formalisé aux États-Unis il y a quelques années : le batch-cooking, que l’on pourrait traduire par « cuisiner en lots » en français. Face aux contraintes de la vie professionnelle, les possibilités de cuisiner chaque soir des plats équilibrés se réduisent. Pour éviter cette routine, le batch-cooking vient à la rescousse. L’idée est de se réserver 2 ou 3 heures dans le week-end pour préparer d’un coup tous les repas de la semaine. Ainsi, du lundi au vendredi, il ne vous restera plus qu’à décongeler, réchauffer ou mélanger les aliments préparés. Judicieux !

En plus de libérer du temps pour soi, cette tendance se fonde sur une philosophie culinaire axée autour du bien-manger et de la consommation de produits sains. Le batch-cooking est une excellente activité familiale participative. Tout n’est qu’une question de planification :

  1. On note en premier lieu les recettes que l’on souhaite réaliser
  2. On part faire les courses
  3. On passe aux fourneaux 

En-2H-je-cuisine-light-pour-toute-la-semaine caroline pessin

Les livres pour vous aider 

Caroline Pessin a concocté deux livres malins et parfaitement réalisés pour devenir un(e) vrai(e) adepte du batch-cooking : En 2h, je cuisine pour toute la semaine et une nouvelle version avec des recettes plus lights.

Elle y propose une liste complète de 80 repas faits maison, sans gâchis et avec des produits de saison. Pour réaliser un menu complet pour toute la semaine, l’auteure dresse sur une double page la liste des courses avec les produits frais à acheter et les plats à réaliser. Par exemple, le lundi, ce sera du fenouil mariné à l’huile d’olive et au citron en entrée, puis un cordon bleu maison en plat principal… 

Ensuite, place au coup de feu ! En 2 heures, on prépare tout : il faut éplucher les légumes, puis faire mijoter les morceaux de viande tout en cuisinant les féculents dans la casserole d’à côté. À l’issue de ce marathon détaillé étape par étape, il ne vous restera qu’à réchauffer le repas ou à assembler les différents éléments dans une assiette. Chaque soir venu, rien ne vous empêche d’ajouter une touche de créativité avec une sauce maison ou quelques fruits à coque.

Caroline Pessin : « Avec le batch-cooking, on gagne du temps et on économise ! »

Caroline Pessin - FnacTV 2019 (4)

Vous voulez en savoir plus ? On s’est adressé directement à la grande prêtresse du batch-cooking made in France pour tenter de devenir, nous aussi, des maîtres ès organisation culinaire. Entretien.

Quel est votre parcours ? Comment vous êtes-vous intéressée au batch-cooking ?

Caroline Pessin : « J’ai commencé en étant styliste culinaire, je le suis toujours mais, maintenant, je suis aussi auteure culinaire : j’écris mes propres recettes pour des livres, des magazines ou des marques. Le batch-cooking, ça m’est venu en voyant beaucoup de gens de mon entourage, mes voisins ou mes amis, rentrer tard le soir et n’avoir pas le temps de cuisiner. Je les voyais se tourner vers des solutions de facilité comme des livraisons de pizzas à domicile ou autres plats préparés, ou des plats industriels qu’ils achetaient le week-end. »

Quelle est votre philosophie culinaire ? Que représente la cuisine pour vous ?

« Pour moi, la cuisine faite maison, c’est un plaisir, un bon moment de partage en famille, et c’est aussi un moyen de garder une bonne santé. »

D’où vient votre inspiration pour créer vos recettes ?

« Mes recettes peuvent être inspirées de recettes que faisaient ma grand-mère, celles que faisaient ma mère, celles que je goûte au restaurant, chez des amis, ou que je trouve dans des livres, dans des vidéos, dans des blogs… C’est vraiment très varié ! Dans tous les cas, je les retravaille toujours à ma façon pour que ce soit adapté aux contraintes de temps, au nombre d’ingrédients… »

Caroline Pessin - FnacTV 2019 (2)

Quels sont vos conseils pour se lancer dans le batch-cooking ? Y a-t-il des étapes importantes à suivre, des astuces à connaître ?

« Le batch-cooking consiste tout simplement à préparer à l’avance ses repas pour la semaine. Le plus souvent, on prépare le week-end (le dimanche) les dîners pour les soirs de la semaine, du lundi au vendredi, voire plus si on a envie.

  • La première étape, c’est de prévoir ses menus pour chaque soir de la semaine. 
  • Ensuite on fait sa liste de courses par rapport à ces menus. Dans mon livre, il n’y a qu’à choisir les menus, la liste de courses est déjà faite. On peut prendre en photo cette liste de courses avec son téléphone, et de cette manière la première étape est super facile.
  • Après les courses, quand on rentre, ou le lendemain, on sort tous les ingrédients devant soi, et puis c’est parti pour deux heures de cuisine !
  • En pré-requis, c’est bien d’avoir des boîtes de conservation, mais j’ai plein de lecteurs qui ont commencé la méthode avec des boîtes en plastique qu’ils avaient chez eux, ou simplement un grand bocal de confiture, et ça marchait parfaitement bien. »

Y-a-t-il des aliments qui se conservent moins bien que d’autres ?

« Oui, il y a des aliments, comme des fruits ou des légumes, qui s’oxydent vite. Je pense à de la pomme, à du radis noir… Ces produits-là, on les préparera plutôt le soir même. C’est toujours précisé dans le livre. Il y a des choses qui se gardent beaucoup mieux, comme les carottes. »

Est-ce qu’il vous arrive de passer outre le batch-cooking et d’improviser un repas ?

« Un batch-cooking, c’est génial pour les soirs où on rentre très tard, pour les semaines chargées. On n’a pas le temps de cuisiner, donc de savoir qu’il y a déjà des choses prêtes dans le frigo, c’est génial ! Après, pour les semaines un peu plus légères où je sais que je vais rentrer plus tôt, que je vais avoir le temps de faire une ou deux courses, je vais peut-être faire un plat un peu plus frais. Mais le batch-cooking, c’est génial pour les grosses semaines. »

Caroline Pessin - FnacTV 2019 (3)

Pourquoi on devrait tous se mettre au batch-cooking ?

« Avec le batch-cooking, on gagne du temps et on économise ! On évite d’acheter trop, on achète juste les quantités dont on a besoin. Et on évite également de se faire un resto parce que le frigo est vide le vendredi soir, ou de se faire livrer des plats préparés… Il y a aussi un gain de temps, puisque le temps qu’on passe à cuisiner le week-end, c’est du temps qu’on ne passe pas à cuisiner le soir pendant la semaine. »

Aller + loin : [Dossier Livres] Nouvelle année, objectif bien-être

Visuel d’illustration © Charly Deslandes

Découvrez leur univers

Article rédigé par
Pauline1
Pauline1
libraire sur Fnac.com
Sélection de produits