Article

À chacun son bullet journal

14 décembre 2021
Par Pauline1
À chacun son bullet journal
©DR

Vous avez testé l’agenda, l’organisateur, le happy planner… Rien de tout ça n’a fonctionné et, encore, vous vous empêtrez dans la masse des choses à faire et n’arrivez pas à prioriser… Pas de panique ! On a peut-être la solution pour vous : le bullet journal.

Un boulette journal ?

Sous ce nom barbare se cache une méthode d’organisation flexible conçue par Ryder Carroll, un graphiste ingénieux et méthodique. Le bullet journal – ou Bujo pour les intimes… ou Bouljour – est un système qui combine agenda, carnets en tout genre, todo listes, mémos… Il peut être minimaliste ou artistique, toujours à l’image de son auteur. Il se caractérise par sa grande simplicité et surtout sa grande liberté, car le bullet journal, c’est son utilisateur qui le conçoit de A à Z. Le dessin et la déco, c’est optionnel.

La présentation du Bujo par son créateur : 

Pourquoi ? 

-Pour réunir sur un seul support toutes les listes, carnets, plannings que l’on peut avoir
-Pour accroître sa productivité, lutter contre la procrastination (même si parfois la procrastination, ça a du bon)
-Pour soulager son cerveau des mille trucs que l’on garde en tête 
-Pour parfaire son organisation quotidienne
-Pour prioriser ses tâches et ses objectifs (boost de motivation garanti)
-Pour l’estime de soi
-Pour entretenir sa créativité

Mon-bullet-carnet

Quel matériel ?

Pour concevoir son bullet journal, il faut :

-1 carnet, format A5 ou A4, avec des lignes, sans lignes… selon vos goûts (certains conseillent le Leuchtturm 1917, pratique car ses pages sont déjà numérotées)
-1 stylo (les Faber Castell sont assez prisés… Choisissez un stylo qui écrit dont l’encre ne traverse pas la feuille, c’est un bon début)

En option :

-1 règle si vous aimez les traits bien droits
-Feutres, crayons, stickers, masking tapes… pour la déco
-Des marque-pages pour les maîtres suprêmes de l’organisation
-Tout et n’importe quoi provenant du rayon scrapbooking et DIY, selon vos envies

La structure classique

Sur votre carnet tout blanc tout beau, on commence par numéroter les pages (nécessaire pour mettre à jour l’index) et créer la structure des premières pages du Bujo, qui s’organise ainsi :

L’index

L’index est la page sur laquelle vous allez reporter toutes vos listes / collections qui arrivent en complément de votre agenda (mensuel et hebdomadaire). On le place au tout début du carnet. Parce que c’est plus pratique comme ça.

Les clés

Les clés, celles de votre choix, représentent le code que vous allez utiliser pour qualifier vos tâches et événements (à faire, fait, reporté, etc.).

VP-Index-vignette     VP-Clés-Flamingos-vignette

Le Monthly Log et les objectifs du mois 

Rien d’autre que le calendrier mensuel sur lequel vous recensez tous les rendez-vous importants, les événements à venir… avec, en vis-à-vis, les objectifs du mois, pour garder un œil sur les priorités.

Le Daily Log

La todo du jour à remplir au fur et à mesure (et si on saute des jours, rien de grave, on continue comme si de rien n’était).

VP-Monthlylog-vignette     VP-Daily log-vignette

Avec ces grandes catégories, vous avez la base… Le carnet se remplit au fil des jours, et les catégories se répètent (ou non. Vous pouvez bien entendu abandonner une rubrique d’un mois sur l’autre).

Les petits +

Les trackers

Que vous leur dédiiez une page spéciale ou que vous les accoliez à votre calendrier mensuel, vos trackers sont le petit bonus sympa et pratique du Bujo. Ils représentent toutes les habitudes que vous souhaitez développer, surveiller, pérenniser : sport, nourriture, lecture, travail, sorties, ménage, etc… On coche au fur et à mesure ce qu’on a réellement fait, et à la fin du mois, on a un aperçu des habitudes que l’on a intégrées et des autres à perfectionner (ou à abandonner).

VP-Tracker-vignette     VP-Tracker2-vignette

Les listes / les collections

Sans sauter de page, vous pouvez ajouter directement des pages thématiques, des collections, soit toutes les listes de votre choix et de votre utilité, à compléter au fur et à mesure. Les numéros de pages de ces listes sont à reporter dans l’index.

Exemples de listes : Films à voir, livres à lire, recettes à tester, idées déco, anniversaires…

Liste de films studyingegg     liste de livres notesfromperry

… et toutes les pages de votre choix 

Les meilleurs souvenirs du mois, les trucs insolites vus et vécus, etc. La seule consigne est de ne pas sauter de page, d’écrire au fur et à mesure, qu’une liste s’interpose entre deux Daily Logs n’a aucune importance. Faites le plein d’inspiration et d’idées sur YouTube, Instagram ou Pinterest. Notez toutes les idées qui vous plaisent (pourquoi pas leur consacrer une page dans votre carnet) et créez VOTRE bullet journal.

La règle d’or : il faut que ce soit facile, pratique et instinctif pour vous, jamais une corvée !

Mood tracker studywithinspo     Mood tracker Boho_Berry

On aime…

Le bullet journal minimaliste de Solange te parle (et sa façon d’expliquer) : 

Rentrée scolaire et nouvelle année : c’est le moment de s’y mettre !

Quand commencer un bullet journal ? Il n’y a pas de réponse déterminée à apporter à cette question. Cependant, la rentrée de septembre et le mois de janvier sont les deux mois de l’année les plus propices pour se mettre au journaling. Deux mois « pages blanches » où remettre les choses à plat, prendre des résolutions, enclencher de nouvelles habitudes sont pour nous une priorité. Deux périodes où nous sommes les plus motivés pour l’organisation, alors sautons sur l’occasion ! 

Illustration de post : le bullet journal de Zuzún

Toutes les images ont été glanées sur les blogs et Instagram des amoureux du Bujo. Cliquez dessus pour découvrir leurs créateurs !

Aller + loin : Des journaux intimes pas comme les autres

Article rédigé par
Pauline1
Pauline1
libraire sur Fnac.com
Sélection de produits