Décryptage

Une carte interactive pour piloter son drone de loisir en toute légalité

15 janvier 2020
Par Christian Ferreol
Une carte interactive pour piloter son drone de loisir en toute légalité
©dr

Vous êtes de plus en plus nombreux à vous laisser séduire par les drones de loisir. Mais cette pratique, toute ludique qu’elle soit, est logiquement réglementée et il n’est pas toujours aisé de savoir où l’on peut s’y adonner en toute légalité. Rassurez-vous, une carte interactive est à votre disposition.

Vous êtes de plus en plus nombreux à vous laisser séduire par les drones de loisirs. Mais cette pratique, toute ludique qu’elle soit, est logiquement réglementée et il n’est pas toujours aisé de savoir où l’on peut s’y adonner en toute légalité. Rassurez-vous, une carte interactive est à votre disposition.

Tout n’est pas permis

Vous souhaitez entraîner votre drone de loisir ? Avant de vous lancer, n’oubliez pas que la pratique du drone est soumise à des règles et directives bien précises. Parmi ces règles, il y a notamment l’interdiction de survoler les zones sensibles. On évitera aussi, comme on le voit encore hélas trop souvent, utiliser son drone n’importe comment dans une zone résidentielle ou à proximité d’enfants, une perte de contrôle risque d’avoir des conséquences potentiellement graves !

drone

Un portail gouvernemental à votre disposition 

Mais comment savoir quelle zone est sensible et laquelle ne l’est pas ? Tout simplement en se servant des cartes mises à votre disposition sur le Geoportail.gouv.fr, un portail gouvernemental mis à la disposition du public et qui a pour objectif de favoriser la connaissance du territoire. On ainsi y trouver une parcelle cadastrale, un lieu, une photo aérienne, etc… Et on peut donc aussi y trouver une carte interactive qui vous renseigne sur les restrictions d’usage des drones de loisir.

drone

Et c’est gratuit !

Il suffit de rentrer une adresse et vous découvrez les restrictions. Sur l’exemple ci-dessous, les zones en rouge sont celles où tout survol est strictement interdit, et a contrario celles en jaune vif celles où le survol est autorisé à une hauteur maximale de 100 mètres. Entre les deux, vous avez un dégradé de couleur des autorisations de vol jusqu’à 30, 50 ou 60 mètres. Cette carte étant mise à disposition par l’IGN (Institut National de l’information Géographique et forestière) en association avec la DGAC (Direction Générale de l’Aviation Civile), on ne saurait douter de la fiabilité des informations proposées. Et comme cette consultation est gratuite, pourquoi se priver ?

 carte des restrictions de survol (drones de loisir)

Alors à vos drones ! Et, comme toujours, restez prudents et responsables. 

Article rédigé par
Christian Ferreol
Christian Ferreol
Conseiller fnac.com high tech