Critique

Le Retour de la guerre du retour contre-attaque : à quand la revanche ?

20 janvier 2014
Par JR Rosny
Le Retour de la guerre du retour contre-attaque : à quand la revanche ?

« Point d’orgue du dernier chapitre de la série, ce volume en constitue la suite et fait figure d’introduction au premier volet. C’est fondamental, comme conclusion. » (le mot de l’éditeur). « Le retour de la guerre du retour contre-attaque est la suite du célèbre La guerre du retour contre-attaque, du non moins célèbre (enfin, pour ceux qui le connaissent) Thierry Vivien, le tout publié aux sensationnelles éditions Jungle ! Et pourquoi commencer la chronique d’une série par le tome 2 ? Parce que

« Point d’orgue du dernier chapitre de la série, ce volume en constitue la suite et fait figure d’introduction au premier volet. C’est fondamental, comme conclusion. » (le mot de l’éditeur)

Le retour de la guerre du retour contre-attaque est la suite du célèbre La guerre du retour contre-attaque, du non moins célèbre (enfin, pour ceux qui le connaissent) Thierry Vivien, le tout publié aux sensationnelles éditions Jungle ! Et pourquoi commencer la chronique d’une série par le tome 2 ? Parce que.

Si vous êtes fan de Star Wars, vous aurez compris l’allusion ; si vous n’êtes pas fan de La guerre des étoiles (est-ce possible, je vous le demande ?), vous n’avez pas le choix : Devenez-le !
Je plaisante, bien sûr : vous n’êtes pas tenu(e) d’en arriver à cette extrémité. Mais si vous voulez comprendre un tantinet soit peu cette bande dessinée hilarante qu’est Le retour de la guerre du retour contre-attaque, le pré-requis minimum est d’avoir vu la trilogie initiale de Star Wars (j’entends par là Un nouvel espoir, L’Empire contre-attaque et Le Retour du Jedi, respectivement numérotés IV, V et VI). La preuve en image :

yodablog p9 -v2

Le Retour de la guerre du retour contre-attaque © Jungle 2013


Merci (et désolé pour le spoil).

En un dessin, deux cases ou un court strip, vous prenez en pleine face une bouffée d’humour décalé, tordu et irrévérencieux comme on n’en fait plus. Sous des traits minimalistes et des aplats (souvent ternes, il faut le dire) se cache la Force™, la vraie, celle du calembour stupide, celle de l’irrespect apparent, celle qui fait écarquiller les yeux pendant que, interdit, nous nous exclamons : «  Non, c’est pas vrai ? Il n’a pas osé… ? ». Si si. Il ose, mes amis, et, passé l’effet de surprise nous éclatons d’un rire incoercible. Et c’est comme ça pendant près de 190 pages !

yodablog p9

Le Retour de la guerre du retour contre-attaque © Jungle 2013

Thierry Vivien a le chic pour formuler ses gags. Il élève l’ellipse au rang d’art majeur, qu’il combine avec force (haha) et talent à une maîtrise indubitable du calembour inepte mais totalement assumé. L’auteur-illustrateur (de talent !) paraît complètement en roue libre, mais cherche certainement à faire passer des messages (cf. figure 1). Bon, personnellement je cherche encore.

Avant de devenir une jolie bande dessinée au format souple, cette sélection de gags composait une partie du contenu du Yodablog, malicieusement sous-titré Star Wars c’est rigolo. Autant vous dire que je vous recommande chaudement d’aller y faire un tour : c’est par ici. Et vous en apprendrez un peu plus sur l’étrange personne qu’est Thierry Vivien…

Mise en garde, cependant. Sur ce pétillant ouvrage est tout de même précisé qu’il est déconseillé aux moins de 10 ans. Nous sommes plutôt d’accord : Faites attention au Côté Obscur™ ! Pour les autres, une fois cet ouvrage refermé, vous aurez fait vos séances d’abdos pour la semaine.

Decouvrez cette série

Article rédigé par
JR Rosny
JR Rosny
libraire spécialisé BD à Fnac Rosny
Sélection de produits