Actu

Beaugrenelle, premier centre commercial français à accepter les paiements en cryptomonnaies

08 juin 2022
Par Kesso Diallo
Payer en cryptomonnaies en passant par une carte-cadeau.
Payer en cryptomonnaies en passant par une carte-cadeau. ©UlyssePixel / Shutterstock

Les clients ont la possibilité de régler leurs achats avec plusieurs de ces monnaies numériques dès ce mercredi.

Une première en France. Depuis ce 8 juin, le centre commercial Beaugrenelle – comptant 110 magasins – accepte les paiements en cryptomonnaies. Cela, grâce à un partenariat avec l’application française Lyzi. En réalité, les clients ne pourront pas directement régler leurs achats avec des actifs numériques en magasin. Il sera nécessaire de passer par l’application afin d’acheter une carte-cadeau Beaugrenelle à utiliser pour payer en boutique. « Le centre proposera ainsi à ses clients d’utiliser leurs cryptomonnaies pour régler leur carte-cadeau, utilisable dans toutes les boutiques et tous les restaurants des bâtiments Magnetic et Panoramic de la rue Linois du XVè arrondissement de la capitale », indique le centre dans un communiqué.

Pour acheter une carte cadeau, il suffit d’indiquer un montant en euros sur l’application, qui affiche l’équivalence en cryptomonnaie et génère un QR code. Le scan de ce dernier par les commerçants permet de valider la transaction et d’être payé en euros. Au total, 21 cryptomonnaies peuvent être utilisées, comme le bitcoin et l’ether.

Une formation pour aider les clients

Les clients de Lizy pourront être formés à cette nouvelle façon de payer, avec des salariés de l’entreprise qui seront présents dans le centre commercial du 8 juin au 8 juillet pour présenter leur solution. Une formation utile au vu de l’utilisation des cryptomonnaies en France. Selon un sondage de l’Ifop publié en début d’année, si la plupart des Français ont déjà entendu parler de ces actifs numériques, ils ne sont que 7,5% à en avoir acheté.  

Lizy n’étant pas enregistrée en tant que prestataire de services sur actifs numériques (PSAN) auprès de l’Autorité des marchés financiers (AMF), elle s’appuie sur Zebitex qui a obtenu cet enregistrement l’année dernière. Cette étape est obligatoire pour les entreprises de cryptomonnaies souhaitant opérer en France, mais aussi faire la promotion de leurs services. Cela peut être pour fournir des services de conservation d’actifs numériques ou encore d’achat et de vente de ces derniers en monnaie ayant cours légal. Peu d’entreprises sont enregistrées dans le pays : à ce jour, elles ne sont que 37, avec le géant Binance qui a obtenu le feu vert de l’AMF en mai.

À lire aussi

 

Article rédigé par
Kesso Diallo
Kesso Diallo
Journaliste
Pour aller plus loin