Actu

L’action de Sony a dégringolé après le rachat d’Activision par Microsoft

21 janvier 2022
L'action de la firme japonaise a enregistré une chute vertigineuse ces dernières heures.
L'action de la firme japonaise a enregistré une chute vertigineuse ces dernières heures. ©HiringMissouri

Les premières répercussions du rachat colossal d’Activision Blizzard par Microsoft comment à arriver. Et elles sont conséquentes.

C’est LA nouvelle qui a secoué le monde du jeu vidéo et de l’industrie en général : le 18 janvier dernier, Microsoft rachetait officiellement Activision Blizzard pour la modique somme de 69 milliards de dollars. Non content d’établir un record dans ce secteur, la société fondée par Bill Gates et Paul Allen vient donc d’ajouter à son riche catalogue des franchises colossales comme Call of Duty (27 milliards de dollars de recettes depuis 2003), Candy Crush (250 millions d’utilisateurs mensuels) ou encore Overwatch et World of Warcraft qui accumulent chacun 5 millions de joueurs par mois. 

La licence Call of Duty ne devrait pas quitter la galaxie PlayStation

Finalisée en 2023, cette vente est un énorme bouleversement dans l’industrie du jeu vidéo et, s’il est encore difficile d’imaginer à quoi ressemblera l’avenir des licences citées plus haut, c’est peu dire qu’elle a beaucoup fait parler. Beaucoup ont en effet imaginé quelles pourraient être les répercussions d’un tel rachat sur divers concurrents, à commencer par le plus célèbre de Microsoft : Sony. Contrainte de relancer la production de PS4 faute de PS5 sur le marché, la firme japonaise n’a pas attendu longtemps pour émettre son avis sur cette acquisition record. Face à l’inquiétude de nombreux joueurs terrifiés à l’idée de voir Call of Duty devenir une exclusivité Microsoft, le porte-parole de Sony a profité d’un entretien avec le Wall Street Journal pour déclarer qu’il y avait peut-être une lueur d’espoir pour les fans de la licence sur PlayStation.

Grâce aux accords de partenariats préexistants qui lient actuellement Sony et Activision Blizzard, le porte-parole explique que les représentants de Sony s’attendent « à ce que Microsoft respecte les accords contractuels et continue à garantir que les jeux Activision soient multiplateformes ». Une éventualité confirmée par Activision Blizzard, qui a rappelé qu’il n’avait pas l’intention de retirer ses jeux actuels de l’univers PlayStation suite au rachat. Toutefois, comme l’évoque le média VGC, il n’est pas impossible que Microsoft sorte certains jeux Call of Duty sur PlayStation, tout en se gardant des opus exclusifs plus attirants.

Du jamais-vu depuis plus de dix ans

En attendant de voir si un tel scénario pourrait effectivement se produire, Sony doit faire face à une première mauvaise nouvelle. Dans la foulée du rachat d’Activision par Microsoft, la firme japonaise a en effet enregistré une perte de 20 milliards de dollars de capitalisation à la clôture de la Bourse japonaise. Preuve de cette situation inédite, ​​il s’agit même d’un recul de 12,8 % pour l’action de Sony, du jamais-vu depuis octobre 2008. Directement reliée au choc mondial suscité par Microsoft, cette chute ne devrait être que temporaire selon les experts, qui expliquent que l’action de Sony remontera dès la première bonne nouvelle pour le constructeur. Avec plusieurs gros titres très attendus tels qu’Horizon Forbidden West ou God of War Ragnarök, ce n’est pas cela qui devrait manquer en 2022.

À lire aussi

À lire aussi

Article rédigé par
Alexandre Manceau
Alexandre Manceau
Journaliste
Pour aller plus loin