Critique

Astroneer donne la délicieuse sensation d’être seul au monde

20 janvier 2022
Après une carrière sur PC, le jeu d’exploration est enfin disponible sur Switch, pour toujours autant de fun.
Après une carrière sur PC, le jeu d’exploration est enfin disponible sur Switch, pour toujours autant de fun. ©System Era Softworks

Le jeu d’exploration qui nous emmène à la découverte de planètes a réussi son atterrissage sur Switch.

Lancé en 2016 sur PC, Astroneer est disponible sur Nintendo Switch depuis le 13 janvier dernier. System Era Softworks nous permet d’explorer et de remodeler des mondes lointains durant l’Âge intergalactique du XXVe siècle. Ce titre peut se jouer à plusieurs et propose de construire des bases, fabriquer des véhicules ou modifier le terrain pour découvrir ce vaste système solaire.

Vis ma vie d’astronaute sur une planète lointaine

Un peu à la manière d’un Minecraft (qui bat encore des records), la créativité et l’ingéniosité sont la clé du succès lors de ces aventures planétaires. Ici, pas de menaces extraterrestres à fuir ou à détruire, ni de risque d’explosion imminente. La priorité du joueur est de survivre et, surtout, de façonner le meilleur environnement possible. À peine atterri, la première mission est de développer sa base en installant un oxygénateur, une imprimante qui permettra de créer des objets plus puissants – et donc plus utiles – ou encore des rallonges. Ces dernières sont cruciales, puisqu’elles permettent à notre petit astronaute d’aller toujours plus loin dans l’exploration de la planète. Ce n’est pas un scoop, mais l’oxygène est crucial lorsque l’on est sur une planète et, dans Astroneer, il s’agit même d’une règle d’or. Toujours veiller à ne pas trop s’éloigner au risque de mourir (en suffoquant) est une mission à part entière. 

Un titre dans lequel le joueur est libre de ses choix

Réalisé sous forme de petites missions, qui offrent à chaque fois une ou plusieurs récompenses, le développement de sa base fait office de tutoriel pour apprendre à maîtriser le jeu et peut se révéler très rapide. On aurait toutefois apprécié une assistance plus présente au début, pour mieux prendre ses marques avec les différentes touches et commandes qui peuvent très vite embrouiller le joueur. Se repérer entre le matériel à collecter et à ranger au bon endroit ou l’utilisation de l’outil de terrain n’est pas évident au premier abord, et une réorganisation des touches sur Switch n’est pas à exclure. Passée cette phase de prise en main, le jeu se révèle enfin : sans pression et plaisant. Difficile en effet de lâcher prise tant l’envie d’étoffer son environnement et de découvrir ce qui se trouve un peu plus loin devient forte. Astroneer n’a pas de mode Histoire parce qu’il n’en a pas besoin : son simple concept suffit à nous tenir en haleine pendant plusieurs heures.

On pourrait passer des heures à explorer comme bon nous semble les environs des différentes planètes.©System Era Softworks

Une simplicité graphique et visuelle qui ne dessert pas le jeu

N’ayant pas la même ambition visuelle que certains classiques vidéoludiques de la science-fiction, il ne faut pas compter sur Astroneer pour offrir des paysages magnifiques en haute définition. Tout comme son gameplay, le titre développé par System Era Softworks est plus proche d’un Minecraft que d’un Returnal, ou d’un Dead Space. Les environnements sont colorés et peu développés (des plantes, des montagnes et quelques débris), mais c’est justement ce qui fait le charme de ce jeu. Ces longues étendues semblent même inviter le joueur à une profonde contemplation, comme livré à lui-même pour trouver un but et de l’espoir. Tel Neil Armstrong, notre petit astronaute est un pionnier dans l’espace, qui doit sans cesse découvrir et créer pour survivre et étendre son empreinte sur cette planète, comme un étonnant écho du genre humain. Si elle n’est pas la plus agréable au bout de plusieurs heures d’écoute, la musique qui accompagne notre périple renforce encore plus ce sentiment d’isolement. 

Pour ceux qui ont peur de vite s’ennuyer, le titre est jouable en coop.©System Era Softworks

Le meilleur moyen de déstresser est d’aller dans l’espace

« Détendez-vous et jouez », voilà quel pourrait être le slogan d’Astroneer sur sa jaquette. Sans histoire à boucler, sans défis chronométrés, le jeu est avant tout un moment de détente après une longue journée, pendant lequel nous troquons nos affaires pour aller explorer les confins spatiaux. Un parti pris qui peut évidemment se révéler risqué. Les plus compétiteurs se lasseront peut-être très vite en voulant retrouver un gameplay plus ardu et intense. Mais, si l’on veut se plonger dans un univers dépaysant où seuls nos décisions et nos mouvements font avancer le jeu, au rythme que l’on souhaite, Astroneer est la petite pastille de fraîcheur à déguster d’urgence. Disponible en achat numérique sur le Nintendo eShop, le jeu sera également disponible en version physique sur Switch à partir du 18 février prochain.

À lire aussi

À lire aussi

Article rédigé par
Alexandre Manceau
Alexandre Manceau
Journaliste
Pour aller plus loin