Actu

Cryptomonnaie : près de 8 milliards de dollars volés cette année via des escroqueries

22 décembre 2021
Par Kesso Diallo
Des signes à vérifier pour éviter ces escroqueries.
Des signes à vérifier pour éviter ces escroqueries. ©Shutterstock

Selon un rapport du cabinet spécialisé Chainalysis, les arnaqueurs ont subtilisé plus de 7,7 milliards de dollars à leurs victimes, soit une hausse de 81% par rapport à 2020.

Les cryptomonnaies ont eu la cote cette année et les escrocs en ont bien profité. En élaborant des arnaques plus ou moins sophistiquées, ils sont parvenus à s’emparer de plus de 7,7 milliards de dollars. « En tant que plus importante forme de crime basée sur les cryptomonnaies et ciblée uniquement sur les nouveaux utilisateurs, l’escroquerie constitue l’une des plus grandes menaces pour l’adoption continue des cryptomonnaies », indique le cabinet spécialisé à l’origine du rapport. Le montant volé dans ces arnaques, fraudes et autres opérations illégales, qui profitent notamment du peu de réglementions qui entourent les crypto, représenterait par ailleurs une hausse de 81% par rapport à 2020.

Selon Chainalysis toujours, les pertes d’argent chez les victimes sont principalement dues à une technique de fraude appelée rug pull (retirer le tapis de sous les pieds). Dans ce type d’escroqueries, les créateurs de cryptomonnaies abandonnent soudainement leur projet et s’enfuient avec les fonds des investisseurs. Les rug pulls auraient ainsi rapporté plus de 2,8 milliards de dollars aux arnaqueurs en 2021, représentant 37% des revenus provenant des escroqueries de cryptomonnaies.

Les rug pulls, des arnaques évitables

Le plus important rug pull de cette année est liée à une plateforme d’échanges de cryptomonnaies turque nommée Thodex. En avril dernier, elle a subitement interrompu toutes les transactions et rendu son site inaccessible. Son fondateur, Faruk Fatih Ozer, est soupçonné d’avoir fui la Turquie avec les fonds des utilisateurs. Recherché pour « escroquerie aggravée », il fait depuis l’objet d’un mandat d’arrêt international. Les pertes des victimes sont, elles, estimées à plus de 2 milliards de dollars.

Une autre arnaque de ce type, qui a beaucoup attiré l’attention des médias, s’est construite sur la popularité de la série Squid Game. Les personnes à l’origine de ce rug pull ont créé un jeton baptisé Squid. Lorsque sa valeur a atteint 2 861 dollars, ils se sont empressés d’échanger leurs pièces contre de l’argent réel, provoquant ainsi une chute brutale des cours. Selon le rapport de Chainalysis, les investisseurs ont perdu 12 millions de dollars. Pourtant, plusieurs signes montraient que la cryptomonnaie Squid était une arnaque, comme le livre blanc comportant de nombreuses fautes d’orthographe ou encore le fait qu’il était impossible pour les personnes souhaitant investir de passer par les plateformes traditionnelles telles que Binance.

Face à ces escroqueries, Chainalysis préconise d’éviter les nouveaux jetons n’ayant pas fait l’objet d’un audit de code. Par ce processus, une entreprise tierce analyse le code du contrat intelligent (programme informatique) derrière un nouveau jeton ou un projet. Cela permet notamment de confirmer publiquement que les règles de gouvernance établies par le contrat intelligent ne contiennent aucun mécanisme permettant aux créateurs de s’enfuir avec les fonds des investisseurs. La société recommande, en outre, de se méfier des jetons ne disposant pas des documents publics attendus d’un projet légitime comme un site web ou un livre blanc, mais aussi des jetons créés par des personnes n’utilisant pas leur vrai nom.

Lire aussi

Article rédigé par
Kesso Diallo
Kesso Diallo
Journaliste
Pour aller plus loin