Actu

Alec Baldwin se confie sur l’incident tragique du tournage de Rust

02 décembre 2021
Par Félix Tardieu
Alec Baldwin sur la scène du Comic-Con de San Diego (2016)
Alec Baldwin sur la scène du Comic-Con de San Diego (2016) ©Gage Skidmore via Flickr

Dans sa première interview télévisée depuis l’accident qui a coûté la vie à la cheffe-opératrice Halyna Hutchins, Alec Baldwin déclare ne pas avoir appuyé sur la détente.

Nouveau rebondissement dans l’affaire du tir accidentel sur le tournage du western Rust. En octobre dernier, l’acteur Alec Baldwin, également producteur du projet, était impliqué dans un accident tragique : en déchargeant un accessoire du film, ce dernier blessait par balles Joel Souza, le réalisateur du film, et la directrice de la photographie Halyna Hutchins, qui succombera à ses blessures après avoir été transportée d’urgence à l’hôpital. Depuis les faits, deux plaintes ont été consécutivement déposées contre Alec Baldwin. Serge Svetnoy, chef éclairagiste du film, a porté plainte contre l’acteur ainsi que la production et l’armurière du film pour négligence ; Mamie Mitchell, scripte du film, a quant à elle épinglé le « comportement dangereux » de l’acteur, qui aurait « joué à la roulette russe » au moment de décharger l’arme. Certainement soucieux de soigner son image et de se repentir aux yeux du public, Alec Baldwin a accordé une interview à George Stephanopoulos, co-présentateur du célèbre talk-show matinal Good Morning America, pour la chaîne américaine ABC, qui sera diffusée dans son intégralité le jeudi 2 décembre – et dont le premier aperçu ci-dessous illustre tout l’art du storytelling dont les médias américains raffolent. Alec Baldwin y revient sur l’incident et assure ne pas avoir appuyé sur la détente. « Jamais je ne pointerais une arme sur quelqu’un en pressant la détente. Jamais (…). Quelqu’un a mis une balle réelle dans une arme. Une balle qui n’était même pas censée se trouver sur place », déclare-t-il. À ce stade, l’enquête est toujours en cours. 

Récemment, Hannah Gutierrez-Reed, l’armurière du film Rust, concédait aux enquêteurs avoir négligé la vérification de l’arme à feu qu’elle avait au préalable munie de cartouches factices. La police de Santa Fe, en charge de l’enquête, a saisi plus de 500 munitions sur le tournage de Rust. Seth Kenney, fournisseur de munitions travaillant sur le film, a quant à lui reconnu avoir vendu à l’équipe du film des munitions potentiellement assemblées à partir d’éléments recyclés et dont le logo correspondrait à la cartouche qui a mortellement atteint Halyna Hutchins. De nombreuses voix se sont élevées à Hollywood – à l’image de Scarlett Johansson, George Clooney ou Angelina Jolie – suite à la tragédie, insistant sur l’importance de la sécurité sur les tournages. Selon l’avancement de l’enquête et les responsabilités établies, des poursuites pénales pourraient être engagées.

À lire aussi

Article rédigé par
Félix Tardieu
Félix Tardieu
Journaliste
Pour aller plus loin